Le site d'Aimé Jean-Claude

Aurait-on véritablement localisé le fameux pays de Pount cet eldorado de l'Égypte antique!

ankh hiero  

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

 

Ta-netjer…

"Terre dU Dieu"…

Pays de Pount...

Ta Nteru...

Pwenet.

Pwene.

...

 

Rappelez-vous, pour nos anciens, le pays de Pount devait correspondre :

- Aux parfums,

- Aux girafes aussi,

- A l’électrum,

- Et du reste à bien d’autres produits exotiques d’intérêts comme nous le rappelle cette très belle photo relatant ce qui reste d’un arbre rapporté par une expédition de la fameuse reine-pharaon Hatchepsout…

 

603619_656759494359945_4231889531522657115_n.jpg

Nous sommes au sein du temple de la reine-pharaon Hatchepsout !

 Louxor...

Source / Lien

 

http://www.sothis-egypte.com/hatchepsout/images/pount14.jpg

© Liens

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !  

 

Pour en savoir davantage sur cette thématique c'est à dire cet eldorado que fut le pays de Pount, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, à ce sujet, dans les articles précédents ? Tout un programme... Que nous venons simplement d'effleurer ici...

 

→ Article n°1 :  entre mythe et réalité...

 

→ Article n°2 :  la plus belle preuve concernant "la terre du divin"...

 

→ Article n°3 :  Pount, l'Eldorado !

 

→ Article n°4 :  le conte du naufragé...

 

1656390_363117733830059_2077221303_n.jpg

Temple funéraire du pharaon Hatchepsout.

Deir el-Bahari.

Source / Lien

 

Plan de l'article...

 

→ Maints voyages…

 

→ Néanmoins...

 

→ Une localisation probable ?

 

→ Une étude éditée en 2010 semble pouvoir prétendre prouver sa localisation !

 

→ Les singes en Égypte antique…

 

→ L’analyse des poils d’un babouin momifié… 

 

→ Nonobstant… ! ( ?)

 

→ Comparaison isotopique…

 

→ L'équipe pense aussi qu'ils auraient découvert...

 

→ Ne serait-ce pas là une conclusion trop hâtive ?

 

Maints voyages…

 

Une contrée dont les historiens ont véritablement beaucoup de mal à localiser et cela avec certitude.

 

Bien sûr nous disposions jusqu’à présent de très grandes probabilités ! Mais cela demeurait du domaine de la statistique, et de fait, je subodore que cela pouvait être ressenti comme frustrant de connaître l’existence d’un eldorado sans jamais pouvoir géographiquement le situer avec exactitude.

 

Néanmoins...


Certains textes nous parlent ainsi d’expéditions fantastiques au pays du netjer ! Des récits qui semblent s’étendre du reste jusqu’au Nouvel Empire…

Il y a 3000 an de cela.

 

De plus, les représentations égyptiennes révèlent un paysage méridional.

Des cocotiers...

 

Et une faune tout à fait africaine...

Bétail à longues cornes,

Girafes,

Rhinocéros,

Singes,

Panthères,

Et des léopards...

 

Quant à la faune aquatique...

Elle semble de type tropical comme on pourrait la voir dans la Mer Rouge ainsi que ses golfes.

 

Une localisation probable ?

 

Sa localisation fit véritablement couler beaucoup d'encre.

Un eldorado qui encore de nos jours exerce un grand attrait, même et surtout auprès des égyptologues.

 
Ainsi...

Pour cette grande dame C. Desroches Noblecourt...

Elle fut quasi certaine que le Pount puisse se trouver sur la côte est de l'Afrique.

 

Certaines recherches s'accordent à localiser "le Pays du dieu" aux frontières de l'Éthiopie, du Soudan, entre le Nil Bleu et la Mer Rouge, en dessous de la côte de Somalie et non pas sur les côtes de l'Arabie ou de l'Afrique du Sud comme certaines recherches anciennes l'auraient proposé.

 

L’Érythrée ?

L'Éthiopie ?

La Somalie ?

Le Yémen ?

Le Mozambique ? Tous furent jusqu’à nos jours considérés comme des emplacements probables.

 

Quelle aurait été la véritable localisation de ce légendaire pays de Pount ?

 

"Le pays de Pount

n'a pas été désigné à toutes les époques de l'histoire égyptienne comme ayant été la même région,

 

mais un certain nombre d'indications,

telles des données géographiques contenues dans des textes hiéroglyphiques du IIe millénaire

ou

la présence d'arbres à encens

et

à gomme aromatique,

convergent pour indiquer une localisation

 

vers l'Érythrée

et

l'Ethiopie, jusqu'à la côte des Somalies.

 

Peut-être même le pays de Pount débordait-il de l'autre côté de la mer Rouge,

sur l'Arabie antique, l'actuel Yémen

où se situait le Royaume de Saba"

Selon Christian Robin...

 

NC_Punt.jpg

?

Source / Lien

 

YM.jpg

?

Source / Lien

 

Une étude éditée en 2010 semble pouvoir prétendre prouver sa localisation !

 

Nous sommes au British Museum.

 

Voici l’équipe de chercheurs :

- Salima Ikram du Musée égyptien du Caire,

- Le professeur Nathaniel Dominy,

- L'étudiant diplômé Gillian Leigh Moritz. Ses deux derniers seraient de l'Université de Californie, Santa Cruz.

 

Les singes en Égypte antique…

 

Nous savions que les singes figuraient parmi les marchandises que nos anciens rapportaient de leur voyage au pays de Pount.

 

O. Primates...

F. Cercopithecidés...

 

Deux espèces :

 

Le babouin...

Papio hamadryas...

Le plus ancien !

 

 Et le cercopithèque...

Cercopithecus aethiops, petit singe vert d'Éthiopie.

 

Indigène...

Ou importé de Nubie ?

Le singe fut bien un animal familier.

Il avait au Moyen Empire, la même place que le chien dans les maisons...

 

Le babouin mâle fut plus agressif que la femelle, tous deux poussaient de grands cris avant le lever du jour, annonçant ainsi l'arrivée de Râ...

 

Avec les enfants...

Ils devaient participer à la cueillette des figues.

 

L’analyse des poils d’un babouin momifié…

 

Et cela sur la base de deux momies de babouins

Ils auraient ainsi effectué des prélèvements de poils afin d’analyser les isotopes de l’oxygène.

Ils étudièrent de fait le rapport des différents isotopes.

Chacun d’entre eux devant être très spécifique d’un environnement particulier.

 

Ainsi, les chercheurs seraient alors en mesure de connaître l’origine de ses animaux.

 

"L’oxygène a tendance à varier

en fonction

de la pluviométrie

et

de la composition de l'eau des plantes et des graines,"

 Professeur Nathaniel Dominy de l'UC Santa Cruz.

 

Nonobstant… (?)

 

La conclusion des scientifiques semble s’être établie sur seulement un seul des deux babouins découvert dans la Vallée des Rois.

 

Car il leur est apparu le fait que le second avait séjourné à Thèbes comme animal exotique ce qui inévitablement aurait faussé les rapports isotopiques et de fait la conclusion quant à son origine éventuelle.

 

baboon-mummy-original-size.jpeg

Source / Lien

 

Comparaison isotopique…

 

Les chercheurs auraient effectivement étudié les valeurs isotopiques de l'oxygène :

- Des babouins anciens,

- Et ceux tout à fait modernes.

 

Ils n'auraient ainsi constatés que les babouins :

- De Somalie,

- Du Yémen,

- Et du Mozambique. Trois contrées qui ne correspondaient pas ! Toutefois, dixit le professeur Dominy, le babouin du Yémen ressemblerait beaucoup à celui de la Somalie.

 

Par contre ceux d’Érythrée ainsi que ceux d’Éthiopie orientale semblent avoir une analogie certaine.

 

 "Tous nos spécimens en Érythrée

et

en un certain nombre de nos échantillons provenant d'Éthiopie

 – qui sont essentiellement de l’ouest de l'Érythrée –

Ont des correspondances correctes"

Professeur Dominy.

 

L'équipe pense aussi qu'ils auraient découvert...

 

L'emplacement du port...

Celui que nos anciens auraient utilisé afin d'exporter les babouins et autres marchandises en terre de Kemet.

 

Une zone située juste en dehors de la ville moderne de Massawa.

 

data-V.png

Source

 

Ne serait-ce pas là une conclusion trop hâtive ?

 

En Érythrée !

En Nubie !

 

"Nous pensons que Pount est une région qui comprend l'est

de l'Éthiopie

et

de l'Érythrée." 

 

Même si la conception de la recherche me paraît des plus pertinentes.

 

Il n’en demeure pas moins qu’il serait peut être utile et nécessaire d’élaborer des investigations bien plus poussées avant d’en arriver à exprimer une telle certitude.

 

Sur un seul spécimen ?

En prenant juste ce point, je reste dubitatif...

 

→ La comparaison isotopique entre des échantillons antiques et modernes serait bien pertinente si les rapports n’évoluaient pas avec le temps, le climat,… 

La question essentielle qui me taraude à ce sujet : est-ce que les rapports n’auraient pas évolué au cours des millénaires ? 

Alors dans le cas d’un changement, cette comparaison serait particulièrement inopportune.

 

Ceci explique probablement...

 

Le fait que les chercheurs souhaitaient obtenir la permission du British Museum d'analyser les isotopes de strontium sur les os du même babouin !

Os trabéculaire...
Os cortical...

 

Le rapport isotopique du strontium...

Un élément métallique...

Il représente en fait un indicateur unique quant à certains substrats géologiques tels que le granite ou le grès.

 

De fait :

 

"...les rapports isotopiques du strontium

reflètent directement le régime alimentaire...,

lequel reflète à son tour la géologie locale"

Copeland...

Son étude ainsi que les résultats de ses travaux furent publiés dans le numéro 474

de la revue Nature (p. 76-78), le 1er juin 2011.

 

 

Cela demande, vous l'aurez bien compris, un suivi...

 

 Clé de VIE

 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet à savoir le pays de Pount...

 

- L'expédition de Pount de la reine Hatchepsout,

- Le Naufragé, conte populaire,

- ...

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

      Sources...

 

L'histoire de l'Égypte ancienne à Oxford, Ian Shaw, p. 317, 2003 

 

Breasted, James Henry, Ph.D., Ancient Records of Egypt, Historical Documents, Vol. II, 1906

 

Punt and Aksum: Egypt and the Horn of Africa, Jacke Phillips,The Journal of African History, Vo. 38, No. 3 (1997), 423-457

 

D. Meeks, "Coptos et Les Chemins de Pount", Topoi, suppl. 3 (2002).


Cl. Vandersleyen, notre Ouadj, ONU Autre aspect de la Vallée du Nil, 1999.


R. Herzog, "Punt". ADAIK 6. (1968).


KA Kitchen, Pensées complémentaires sur Punt et ses voisins, 1999


G. Posener, "Le Pays de Pount", AnnCdF 1972-1973


A. NIBBI, l'Égypte antique et certains voisins de l'Est, 1981.


N. Grimal, Les Égyptiens et La géographie du Monde, Cours au Collège de France 2001-2002.
Toutankhamon Magazine 4, 11, 37

 

Louise Bradbury (1988) "Reflections on Travelling to 'God's Land' and Punt in the Middle Kingdom." Journal of the American Research Center in Egypt 25 :127–156.

 

Rodolfo Fattovich (1991) "The Problem of Punt in the Light of the Recent Field Work in the Eastern Sudan". In Akten des vierten internationalen Ägyptologen Kongresses, München 1985, edited by Sylvia Schoske. Vol. 4 of 4 vols. Hamburg : Helmut Buske Verlag. 257–272

 

Rodolfo Fattovich (1993) "Punt : The Archaeological Perspective". In Sesto congresso internazionale de egittologia : Atti, edited by Gian Maria Zaccone, and Tomaso Ricardi di Netro. Vol. 2 of 2 vols. Torino : Italgas. 399–405 (de) Rolf Herzog (1968) Punt. Abhandlungen des Deutsches Archäologischen Instituts Kairo, Ägyptische Reihe 6. Glückstadt : Verlag J. J. Augustin

 

Kenneth Anderson Kitchen (1971) "Punt and How to Get There." Orientalia 40 (new series) :184–207.

 

Kenneth Anderson Kitchen (1993) "The Land of Punt". In The Archaeology of Africa : Foods, Metals, Towns, edited by Thurston Shaw, Paul Sinclair, Bassey Andah, and Alex Okpoko. One World Archaeology 20. London and New York : Routledge. 587–608

 

Dimitri Meeks (2003) "Locating Punt". In Mysterious Lands, edited by David B. O'Connor, and Stephen G. J. Quirke. Encounters with Ancient Egypt 5. London : Institute of Archaeology, University College London, and University College London Press. 53–80. ISBN 1-84472-004-7

 

Patricia Paice (1992) "The Punt Relief, the Pithom Stela, and the Periplus of the Erythean Sea". In Contacts Between Cultures : Selected Papers from the 33rd International Congress of Asian and North African Studies, Toronto, August 15–25, 1990. Volume 1 : West Asia and North Africa, edited by Amir Harrak. Lewiston, Queenston, and Lampeter : The Edwin Mellon Press. 227–235

 

11 contes de l’Egypte ancienne Michel Laporte Flammarion 2005

 

Etienne Duval

 

      Sitographie...

 

wikipedia    

 

Link 1

 
     Taggé avec :   

 

 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties..

 

Clé de VIE

 

Aphorisme...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...    

 

"Le canard égyptien

 est un animal dangereux.

 

Il vous accueille bénignement

mais,

si vous vous laissez prendre à son air innocent

et

que vous le pratiquez familièrement,

vous êtes perdu :

 un coup de bec,

 il vous inocule son venin

et

 vous voilà égyptologue pour la vie" 

Auguste Mariette

 

 

Fichier en PDF...

 

pount 5Aurait-on véritablement localisé le fameux pays de Pount cet eldorado de l'Égypte antique ! 

 

 

aimé

 

Vie, santé, force

                                                  (v.s.f.)                                                      

 Vie, force et santé.

Aurait-on véritablement localisé le fameux pays de Pount cet eldorado de l'Égypte antique!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :