Le site d'Aimé Jean-Claude

L'amitié, l'Amour et la séduction (2) en Égypte ancienne !

ankh hiero

 

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com    

 

On pourrait imaginer, dans cette antique Égypte, que l'amour fut partout !

 

Aucune apathie donc :

- Ni pour les nétèrou,

- Ni quant aux pharaons,

- Idem avec les Hommes...

 

Allons plus loin si vous le voulez bien, car même les défunts quémandaient eux aussi cet Amour...

Les amours des défunts, auxquels les Égyptiens vouaient un véritable culte !

 

Un besoin qui n'est pas uniquement contemporain : on peut aisément subodorer que cette société Égyptienne avait également ce genre d'aspiration...

Aimer...

Être aimé...

 

D'ailleurs, plus qu'une supputation, une réalité de par certains témoignages comme pouvaient l'être :

- Les textes,

- Les iconographies,

- Les vestiges archéologiques,

- ...

 

Mais comment ont-ils vraiment aimé ?

A la façon "débridés" des nétèrou ?

A la façon exaltée des pharaons ? Pour cela, il suffit de se référer à la progéniture particulièrement bien fournie du non moins fameux Ramsès II !

 

Souvenez-vous de ces littératures érotiques...

 

Souvenez-vous des ces artefacts que furent :

- Les perruques,

- Les robes transparentes,

- Bien d'autres vêtements encore,

- Les parfums,

- Les bijoux,

- ...

 

Tous ses artifices le furent autant pour les :

- Hommes,

- Que les femmes... 

 

Peinture de la tombe de Menna, l'épouse de Menna- universi

Magnifique peinture, la femme et l'épouse de Sennefer...

Vous avez dit robe transparente !


En catimini...

Quelques signes sont pourtant encore détectables au niveau de certains objets comme sur des fresques d'ailleurs...

 

Ces indices semblent en dire davantage encore que les textes !

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !  

 

Pour en savoir davantage sur ce que représentaient cette amitié voir même l'Amour en Égypte antique, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Tout un programme... que nous venons simplement d'effleurer ici : 

 

→ Article n°1 :   une réelle amitié, Senenmout et le pharaon Hatchepsout !

 

http://4.bp.blogspot.com/_PnH73b3YQMI/TRr85sZhjQI/AAAAAAAAA4A/A_r7C8A5eP0/s640/7+-+hatchepsout.jpg

Sénènmout portant la princesse Néfèrourê...


Dans l'Égypte ancienne, la tendresse ne fut pas l'apanage des femmes...

Senenmout, architecte et peut-être amant du pharaon Hatchepsout, portant sa fille dans ses bras !

Chicago au Field Museum.

 

La recherche de la séduction...

 

La civilisation égyptienne fut bien connue pour son culte de la beauté et de la sensualité !

 

Les canons physiques de la femme, sans être tyranniques, étaient aussi très précis.

 

Afin de séduire, tous les Égyptiens accordaient une grande recherche esthétique à leurs parures !

Idéalement, car les témoignages concernaient avant tout les personnages de haut rang... Les vêtements étaient en lin blanc et fin, souvent soigneusement plissé, parfois transparent !

 

Plusieurs qualités de lin sont connues, mais ce fut le lin "royal" qui était réservé aux tenues de séduction...

Jeunes gens et jeunes femmes s'ornaient de multiples bijoux !

Se parant également de lourdes perruques...

Cette chevelure ayant traditionnellement un fort pouvoir érotique !


Ancient-Egyptians-believed-in-coiffure.jpg

Les Égyptiens antiques utilisaient du gel pour les cheveux !

[Crédit: Time Life Pictures / Getty]


 

Perruque de Khâ - TT8

Perruques de kha...

TT8.

Deir el-Medineh, Nouvel Empire.
A Turin.

 

N'oublions pas les fards dont ils semblaient s'enduire...

Et les parfums enivrants, composés à partir de plantes aromatiques ou de fleurs et d'huiles...

Nous conservons aujourd'hui leur trace dans une multitude de petits pots à onguent en pierres dures, les premiers étant apparus dès l'époque prédynastique vers 3 500 à 3 100 avant notre ère !


Parfumflakon.jpg

Photos : edenpictures et Ägyptisches Museum/Uni Bonn 

Muséum égyptien de l’université de Bonn ! 

 

Ce contenant aurait appartenue au pharaon Hatchepsout, XIVe siècle av J.-C.

Jusqu'à maintenant, on pensait qu'elle contenait un parfum...

Selon Madame H.Wiedenfeld elle aurait contenue de l’huile de palme et de muscade : beaucoup d'acides gras insaturés qui apportent un soulagement pour les personnes atteintes de maladies de peau.

 

Flakon_hatschepsut_2.jpg

© Foto : Barbara Frommann/Uni Bonn.

 

 

Ainsi, les anciens étaient très tributaires des modes, et ces caractéristiques très codifiées, les formes des perruques ou bien les drapés d'une robe, permettent bien souvent aux spécialistes de dater des pièces archéologiques.

 

L'importance de cette entreprise de séduction se révèle dans ce chant d'amour, où une amante avouait sans détours :

 

"J'aurais envie de descendre dans l'eau pour me laver devant toi et

ferai en sorte que tu vois mes charmes

 

à travers ma robe de lin royal de première qualité" !

 

 

Cette jeune femme, fort audacieuse, fut peut être à la source des encouragements à se méfier des séductrices...

 

Souvenez-vous du sage Ptah-Hotep et l'une de ses maximes, ici le n°18 :


"Si tu désires faire durer l’amitié, dans une demeure où tu as tes entrées, comme maître, comme frère ou comme ami, ou en tout lieu où tu as tes entrées,

 

garde-toi de t’approcher des femmes.

 

Ce n’est pas bon là où le fait se produit.

 

La vue n’est jamais assez aiguisée lorsqu’elle les repère.

 

Des milliers d’hommes se sont détournés de ce qui leur est profitable.

 

Un court instant de plaisir,

semblable à un rêve,

et la mort t’atteindra pour les avoirs connues."

 

Notamment parmi les femmes mariées et les belles étrangères... 


A suivre...

 

 

Amenhotep-et-sa-Femme-Uadju-.-remarquez-en-bas-du-siege--.jpg 

  Amenhotep et sa Femme Uadju...

Remarquez en bas du siège, à droite et à gauche des époux...

La représentation de leur fils et de leur fille !

Quartzite, vers 1450 avant J.-C., 18e dynastie, Nouvel Empire.

Aegyptisches Museum, Berlin, Allemagne, Inv. 2298.

 

Rahotep et Nofret - louvre

Rahotep et Nofret.

Louvre.

 

Dans une société où le rôle de la femme fut, essentiellement de procréer, hors du mariage, point de salut...


Désinences... prochainement sur le même sujet à savoir sur l'Amitié et l'Amour...

 

- Les chants d'Amour,

- L'importance du mariage et de la Famille,

- Le couple et l'enfant,

- ...


A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

      • Sources...

 

"Mariage et divorce dans l'Egypte ancienne" de Handoussa, Tohfa : L'étude des Papyrus et des Ostraca a beaucoup contribuée aux recherches sociopolitiques, historiques mais aussi juridiques.


Manniche, Lise. Sexual Life in Ancient Egypt. Kegan Paul International. London & New York. 1997.

 

Pascal Vernus, Dictionnaire amoureux de l'Égypte pharaonique, Paris, Plon, 2009

 

Desroches-Noblecourt, C., La femme au temps des pharaons, Stock, Paris,1986.

 

"Mariage et divorce dans l'Egypte ancienne" de Handoussa, Tohfa : L'étude des Papyrus et des Ostraca a beaucoup contribuée aux recherches sociopolitiques, historiques mais aussi juridiques.

 

Christine Desroche Noblecourt  "La Reine Mystérieuse". 

 

Peter F. Dormann, The Monuments of Senenmut, Londres, New York, 1988


Florence Maruéjol, L’amour au temps des pharaons, 2011, First

 

 

      Sitographie... 

 

Wikipedia  

 

 

      Taggé avec :


Femmes en Égypte ancienne ! 

Clé de VIE

 

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

 

"La vie est un mystère qu'il faut vivre,

et

non un problème à résoudre."

Albert EINSTEIN

 

 

"C'est sur soi-même qu'il faut oeuvrer,

 

c'est en soi-même qu'il faut chercher."

Paracelse.

 

 

"Ce n'est pas la charge, mais l'excès de charge qui tue la bête"

Cervantès.

 

Fichier en PDF 

 

L'amitié, l'Amour et la séduction (2) en Égypte ancienne L'amitié, l'Amour et la séduction (2) en Égypte ancienne ! 

 

 

aimé

 

jean-claude

 

 

Vie, santé, force (v.s.f.).

                                                                              

Vie, force et santé. 

Partager cet article

Repost 0