Le site d'Aimé Jean-Claude

De grandes fêtes, Min... (12) en Égypte ancienne !

ankh hiero 

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

Minou...

Menou…

Min...  

Ousir-Min...

Iahès (Horus-Min)...

Rahès...

Amon-Min...

"Le taureau de sa mère" : tous les matins, Min devait féconder le netjer du ciel afin de donner naissance au soleil...

 Mnw...

 

Menou en égyptien !

Netjer particulièrement ancien !

Il est mentionné dans la pierre de Palerme...

Adoré par les tributs nomades du désert oriental...

 

Un fétiche, à son début tout du moins, puisqu'il fut adulé sous la forme :

-  D’une flèche,

-  D’un harpon.

 

C’est bien au cours de la 2e dynastie qu’apparurent visiblement ses premières formes humaines !

Souvenez-vous, ce fut un homme emmailloté à la manière d’une momie… Son phallus en érection soutenant de son bras droit levé, le fameux fouet royal !

Il portait alors, une capuche avec ses deux plumes…

Visiblement, on pouvait aussi observer une sorte de long ruban lui pendant dans le dos !

 

Ses origines devaient bien être Soudanaise !

Parfois, une hutte ronde se dressait derrière lui…

Avec ce petit carré de laitues…

 

Netjer créateur…

De plus bien primordial !

Un démiurge…

 

Rappelez-vous :

 

- Il devait également protéger les chemins des mines d'or dans le désert oriental…

Des petits temples demeurent aujourd’hui tout au long de ce désert ! Dans cette région des mines d'or vers la mer Rouge : Ouadi Hammamat, Ouadi Miya, Baraniya, …

 

- Il formait aussi une belle triade à Coptos : Min avait comme épouse Isis et comme fils Horus !

 

- Mais à Thèbes, il fut assimilé à Amon-Rê !

 

- Son culte devait se dérouler entre autre à Coptos, Akhmîm, la Panopolis des Grecs… 

 

 http://mythologica.fr/egypte/pic/min_1.jpg

 Source


Préambule... 

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !


Pour en savoir davantage sur le netjer que fut Min, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, à son sujet, dans les articles précédents ? 

 

→ Article n°1 :    c'était un netjer ithyphallique !

 

→ Article n°2 :    la fertilité des déités !

 

→ Article n°3 :    c'était bien un démiurge...

 

→ Article n°4 :    sa mère fut Khentdjtiabet...

 

→ Article n°5 :    bien d'autres compagnes !

 

→ Article n°6 :    l'attraction d'Amon...

 

→ Article n°7 :   amon modeste à l'origine ...

 

→ Article n°8 :    protéger l'Est et ses richesses...   

 

→ Article n°9 :   Coptos, la ville originaire de Min...


→ Article n°10 : Akhmin, l'autre ville de Min...  


→ Article n°11 : l'imposant clergé de Min...

 

 

Bas-relief de la Chapelle rouge de Karnak de gauche à dr

Bas-relief de la Chapelle rouge de Karnak.

  De gauche à droite : Min, le pharaon Hatshepsout vêtue en homme et Amon.

(18e dynastie).  

 

Les fêtes de Min étaient établies au neuvième mois de l'année...

Ce fut en cette saison de Chemou !

 

 

Plan de l'article...      

 

→ Chemou ?

 

→ C'était une fête antique très importante...

 

→ On devait sortir la statue du netjer Min...

 

→ La "sortie de Min" confirmait la place de pharaon !


→ Des laitues...  

 

→ Le rôle de pharaon n'est pas omis pour autant !

 

→ Premier jour du mois lunaire...

 

→ Bien ruinés, hélas…

 

→ Voici quelques représentations du netjer Min... 

 

C38B

C38b

 

Chemou ? 


Ceci correspondait :

- A la "chaleur",

- Ou à la saison des récoltes... Elle s'étalait du 19 Avril au 11 Juillet.

 

Voici le nom des mois composant cette saison, en Copte :

- Pachon,
- Payni,
- Epiphi,
- Mésori,  

 

Voici le nom des mois composant cette saison en "hiéroglyphes" du Nouvel Empire :

- pA n xnsw                  (Khonsou)
- pA n int                      (ouadi)
- ip ipi                           (fête d'Ipipi)
- mswt Ra                     (naissance de Rê)

 

C'était une fête antique très importante...

 

Cette fête avait lieu à Coptos !

Mais, aussi dans toute l'Égypte !   

 

Fondamentale, puisqu'elle concernait le netjer de la fertilité !

Autant que celui de la moisson...

Sans oublier la reproduction...


On devait sortir la statue du netjer Min...

 

La plus importante de ces fêtes sembla bien être la "sortie de Min vers son escalier" qui se déroulait en présence de pharaon au premier mois de la saison de chemou, mois de Pakhons.

Mentionnée dans les listes de fêtes, dès l’Ancien Empire, elle alliait des rites agraires à des cérémonies de confirmation du pouvoir royal.

 

Une fête qui nous est précisément décrite et qui mérite bien que l’on s’y replonge…

 

La statue de Min devait quitter son temple afin de rejoindre, en procession, d'autres lieux tout autant sacrés !

Lors de rituels, on l'ornait d'offrandes...

 

Ce fut probablement une façon de l'amadouer ! 

Apprivoiser la déité...

Afin que ce grand netjer puisse régénérer la nature !

Campagne qui selon nos anciens devait être probablement blessée après les récoltes !

 

"Brillant comme le soleil levant,

pharaon quitte son palais

et

se rend en palanquin vers la maison de son père Min

pour contempler sa beauté"

 

Arrivé au sanctuaire...

Pharaon et sa cohorte emmenèrent avec eux et en grande pompe, la statue de Min et la menèrent à son "escalier", édicule en forme de kiosque faisant office de reposoir !

En tête du cortège, devaient s’avancer des prêtres portant les statues des ancêtres royaux.

 

Puis précédent la litière du monarque, marchait un taureau blanc, personnification même du netjer Min !

Coiffé des deux plumes enserrant le disque solaire, et ceint d’un ruban rouge autour du cou.

 

http://www.carnets-et-voyages.fr/egypte/louxor/louxor-medinet-abou/medinet-habou-taureau-min.jpg

Le taureau blanc de Min...

Médinet Abou.

Le temple de Ramsès III ! 

Source

 

Derrière, la suite se composait :

- De la reine,

- Des enfants royaux,

- Des dignitaires,

-…

Tout cela probablement sur un fond de musiques, de danses…

 

Une fois le netjer déposé sur son escalier...

Pharaon coupait rituellement, avec une faucille de cuivre incrustée d’or, la gerbe de blé qu’un prêtre avait apportée et la déposait devant la divinité !

Alors, un épi fut symboliquement remis au pharaon !

 

I_0407.jpg

 Source 

 

La "sortie de Min" confirmait la place de pharaon !

 

Venait l’instant, pour le monarque, de tirer successivement quatre flèches !

Souvenez-vous de cette époque bien lointaine, le netjer y fut adulé sous cette forme de flèche...

Cela devait correspondre aux quatre directions cardinales…

Flèches qui furent visiblement destinées à détruire ses ennemis !

 

Puis il lâchait quatre oiseaux, chargés d’apporter dans ces quatre directions le message du couronnement :

"Horus,

fils d’Isis et d’Osiris,

 s’est saisi de la couronne blanche et de la couronne rouge"

 

Un geste...

Une formule...

Tout cela devait ainsi confirmer le souverain dans ses fonctions !


La cérémonie se terminait par un encensement et une libation de la fameuse statue de Min. Cette fête attestée au Nouvel Empire, nous rappelle aussi que, lors des couronnements et des jubilés, pharaon cherchait auprès de Min à s’assurer de sa force et de sa fertilité.

 

Des laitues...  


Lactuca sativa..

A l'occasion de cette fête de Min, des laitues furent cultivées ! 

 

Leur liquide laiteux devait quant à lui incarner la fertilité !

Le latex...

Le lactucarium qui s'écoule des blessures des tiges...


De plus, elles auraient un effet aphrodisiaque !


Le rôle de pharaon n'est pas omis pour autant !

 

Pharaon rappelait au cours de cette festivité, son rôle nourricier :

- En coupant la première gerbe de céréales,

- Mais également en offrant le premier épi au netjer Min !

 

Pharaon confirmait ainsi son pouvoir royal...

De plus, il avait cette obligation de nourrir son peuple !

Il devait bien chercher alors, auprès et à travers le netjer Min, à récupérer sa force et, sa fertilité.

 

De ce fait, il coupait la première gerbe de céréales...

Dans un rituel !

Min y fut aussi consacré...


Premier jour du mois lunaire

 

Chaque premier jour de ce mois, c'était également l'occasion de célébrer Min !

 

Bien ruinés, hélas…

 

Mais ce ne sont paradoxalement pas les temples de Min, bien ruinés hélas, qui nous sont le mieux parvenu.

Notre connaissance de fêtes données en l’honneur du netjer Min est pour une fois plus grande que celle des monuments de pierres !

 

Il faut dire que Min avait joui de célébrations fortes nombreuses et fastueuses. 

Et ce, avant même d’être assimilé à Amon.

 

Certes, les détails nous manquent…

Pour certaines d’entre elles comme cette fête de la "création d’une statue de Min"…

Même chose pour le rite de "Grimper pour Min" : tout juste savons-nous que de jeunes gens devaient monter le long d’un mat orné de peaux de bêtes !

La signification d’un tel rituel, sans doute fort ancien, n’a pas encore trouvé de réponses satisfaisantes !

 

En revanche, des fêtes comme la "Sortie de Min vers son escalier" nous sont bien mieux connues !

 

Des fêtes qui nous sont évoquées magnifiquement sur les bas-reliefs :

- Du temple de Louxor,

- Du Ramesseum,

- Et de Medineh Habou, bas relief de la "cour des fêtes", et qui pour la plupart célébraient l’avènement festif des moissons...

 

Des rites de régénérescence…

 

Comme le rappelait son aspect momiforme, Min fut aussi un netjer de la régénérescence !

 

Cette dimension lui valut également d’être associé à Osiris, ce netjer bien complexe s’il en fut un !

Mais également à Horus ! Fruit parfait de la régénérescence…

 

Une stèle conservée au Louvre d’ailleurs, de la 8e dynastie...

Elle nous rapporte cette proximité entre les trois déités dans un rite des plus curieux !

Sculpté à la demande des filles de pharaon Sebekhopet III aux environ de 1 745 avant notre ère...

La stèle mentionna le netjer "Min-Horus le fort le fils d’Osiris qui réside à Abydos".

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3a/SobekhotepIII-DualRelief_BrooklynMuseum.png

Bas-reliefs représentant Pharaon Sobekhotep III.

Le trou au Centre avait été foré pour usité la pierre comme une meule !

Source

 

 

Voici quelques représentations du netjer Min... 

 

"Je suis le taureau

qui crée la semence des dieux

et

des déesses"

Voici comment Min se décrivait lui même ! 

 

Temple-de-Karnak.-Le-neter-porte-bien-ici-une-barbe-tress.jpg

Temple de Karnak.

Le netjer porte bien ici une barbe tressée !

Sur la tête un mortier avec deux hautes plumes que l'on ne fait que deviner sur cette photo !
Kadech Stele Kadech source jean jacques charlet

Stèle Kadech

© Jean-Jacques Charlet

Stèle dédiée à Qadesh, Min-Amon-Rê et Rechep...

 

Localisation actuelle :                               Musée Du Louvre [02/001]
Catégorie :                                                Stèle
Provenance :                                             Deir El-Medineh
Datation :                                                  XIX ème Dynastie ( Nouvel Empire )
Matière :                                                   Calcaire
Technique :                                               Bas Relief
État de conservation :                              Complet
Écriture :                                                  Hiéroglyphique
Noms divins :                                           Qadech ( Déesse Du Proche-Orient )

 

On peut voir deux serviteurs :

- Houy (père),

- Et,  Doua (père et fils), deux ouvriers de la "Place de Vérité" (Deir-el-Médineh).

 

Registre supérieur :

- Kadech (nue, debout sur un lion) tenant un serpent dans sa main gauche et un bouquet de fleurs de lotus dans la droite. 

- A gauche, Min-Amon-Rê (son époux), le dieu ithyphallique,

- A droite, Rechep, dieu cananéen.

 

Deux netjerou "importés" à savoir Kadech et Rechep, dans le monde des déités égyptiens, et parfaitement "intégrés" sur cette stèle.

 

Ce panthéon oeuvre à la protection des ouvriers de ce village. 

 

 

Min-a-Karnak.jpg

  Karnak (Thèbes). 

  Les visages des divinités furent bien trop souvent martelés !

Les attributs de Min également ! 

 

http://ancienegypte.fr/musee_karnak/chapelle_blanche%20(18).JPG

Pharaon accompagné du netjer Montou officiant en l'honneur

du netjer Min-Amon-Kamoutef,

le netjer générateur de monarchique !

 

http://www.passion-egyptienne.fr/images/chapelle%20blanche%201.jpg

Sésostris faisant une offrande au nétèr ithyphallique Amon-Min.

Karnak.

Chapelle blanche de Sésostris.

1 934 -1 898 avant notre ère.

12e dynastie.


Divinite-Ithyphallique-de-la-fertilite-bati-sous-le-roi-S.jpg

  Chapelle Blanche.

Dédié à Amon-Min.

Divinité Ithyphallique de la fertilité bâti sous le roi Senwosret I.

12e dynastie.

 

  Bas-relief-de-la-Chapelle-rouge-de-Karnak-_-de-gauche-a-dr.jpg

  Bas-relief de la Chapelle rouge de Karnak.

De gauche à droite : Min, le pharaon Hatshepsout vétue en homme et Amon

18e dynastie.

 

http://www.passion-egyptienne.fr/images/Photo-057.jpg

Hatshepsout rendant hommage à Amon

et

Amon-Min.

La Chapelle Rouge d'Hatshepsout.

1 479 - 1 457 avant notre ère.

18e dynastie.


Toilette du dieu Amon-Min

Abydos.

Sethi I.

19e dynastie !

Voici la toilette du netjer Amon-Min !

 

http://www.thebes-louxor.net/louxor/sallesduSud/kamoutef.jpg

Les Salles du sud...

La salle XIX...

Le sanctuaire d'Amenope...

21e dynastie de Tanis... 

Temple de Louxor.

Source

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f7/Min-Amon-MBA_Lyon_1970-337-IMG_0179.jpg/400px-Min-Amon-MBA_Lyon_1970-337-IMG_0179.jpg

Min-Amon.

Fin du Nouvel Empire !

Vers 1200 av. JC.

Coptos.

©  Rama

 

 

401px-Min.jpg

    Le netjer Min...

  Netjer de la fertilité

et

de la laitue...

© JonasS

 

 

 

Clé de VIE

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire ! 

 

 

"Celui qui est vu

ou

celui qui doit être vu" 

Auteur grec Plutarque

 

Désinences... prochainement sur le même sujet à savoir le netjer Min...

 

- Amon-Min face à Khnoum,

- Quand Amon prit le pas sur Min,

- Min, un netjer riche !

- Min, un protecteur dynastique,

-... 


A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

      • Sources...

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière


Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse


Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.


 Nadine GUILHOU - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, P. 194.

Coptos, L'Egypte antique aux portes du désert, Lyon, 2000, notice n°54.

David, "Amenophis III", Beaux- Arts, Hors-série, 1993, P. 15.

Amenophis III, Le pharaon soleil, Paris, 1993, P. 220.

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280.

 

"Histoires de légumes : des origines à l'orée du XXI siècle" Michel Pitrat, Claude Foury.

 

 

      Sitographie...

 

http://www.flickr.com/photos/24271543@N03/3259367969/

   
Wikipedia  

 

 

      •Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

 

Netjerou en Égypte antique 

 

Clé de VIE

 

 

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...  

 

 "Le passé est,par définition,

une donnée que rien ne modifiera plus.


Mais la connaissance du passé est une chose en progrès,

qui sans cesse se transforme

et

se perfectionne" 

  Marc  Bloch, "Apologie pour l'histoire ou Métier d'historien", Nouvelle édition critique de l'ouvrage posthume et inachevé, Paris, Armand Colin, 1993, p. 105.

 

 

"Ceux qui ne savent pas

où ils vont

sont surpris d'arriver ailleurs."

P.Dac

 

 

"Admirer,

c'est aimer sans espoir de retour...

 

Ce n'est pas un échange..." 

Sacha Guitry

 

 

 
 

 

Fichier en PDF

 

De grandes fêtes, Min (12) en Égypte ancienne !De grandes fêtes, Min... (12) en Égypte ancienne ! 

 

 

aimé

 

jean-claude

 

 

ânkh oudja seneb

vsf001

 

 

n(=w), w(=w), snb(=w) 


"Qu'il soit vivant, intact et en bonne santé !"


La traduction littérale en français est quelque peu fausse, nonobstant, les voici :

 

vie, santé, force (v.s.f.).

                                                                              

 vie, force et santé.


Partager cet article

Repost 0