Le site d'Aimé Jean-Claude

Du delta jusqu'en Haute-Égypte... Astarté (8) en Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 

 

"Celle qui sort de l'utérus"

 

  ishtar.pg.jpg

  Astarté...

Netjeret phénicienne de l'Amour !

 

Quoique d’origine sémitique comme nous l’avons déjà abordé il y a quelque temps déjà, la "maîtresse des chevaux et des chars" a su se faire une place au sein du panthéon Égyptien !

 

Une Femme, parfois nue, aux organes sexuels hypertrophiés !

 

Statuette Goddess Louvre AO20127

Figurine d'Astarté avec une coiffe cornue.
Peut-être de la Grande Déesse babylonienne !
Albâtre ou, Rubis et terre cuite, IIe siècle av. / ap. J.-C.
Provenance : nécropole d'Hillah, près de Babylon.
H. 15,4 cm, Largeur 11,8 cm.

© Marie-Lan Nguyen (2006)

 

Ses éléments me semblent avoir été l’eau et le feu !

Ses couleurs le rouge et le blanc…

Le plus souvent sur un cheval ou sur son char…

Elle pouvait parfois apparaître léontocéphale et de plus couronnée du disque solaire…

Bien souvent elle fut entourée d’animaux ! Elle ne possède néanmoins pas d’animaux sacrés même si elle fut fortement liée au cheval et au lion !

 

Devenue fille du démiurge…

Ainsi fut-elle représentée coiffée du disque solaire !

 

skhmet et le disque solaire

Trésors de l'hypogée du Pharaon Toutankhamon !
La netjeret à tête de lion (léontocéphale) Sekhmet

ou

La netjeret-lionne.

Le Caire...

 Musée Egyptien du Caire...

 

Assimilée à Hathor…

Ce "syncrétisme" lui fait parfois tenir le sistre !

 

Assimilée parfois à Isis…

Cela lui configura le maintient d’un enfant sur les genoux !

 

Assimilée également à Sekhmet…

Astarté changeait alors d’aspect en devenant une femme à tête de lionne !

Elle rôdait et devait de plus être bien inquiétante…

Intimidante…

 

Astarté guidait son pays…

D’adoption…

Vous l’aurez compris, ce fut bien Kemet, tout en la protégeant !

 

A l’instar de la netjeret Anat que nous avons également décrit dans une autre thématique, elle fut elle aussi d’origine syro-palestinienne !

De ce fait, Astarté prouve en quelque sorte la vigueur des liens unissant Kemet au Proche-Orient…

Le lien entre les deux netjerout se trouve encore renforcer par leur aspect très proche : couronne, lance, bouclier…

Mais à la différence peut-être d’Anat appelée le "bouclier du roi", Astarté fut d’abord et avant tout "la cavalière" ! Chevauchant ou roulant sur son char, elle fut aux côtés de Pharaon.

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur ce netjer que fut Astarté, que l'on confondait aisément avec Kadesh en Égypte ancienne, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Nous avons donc découvert dans les précédents articles :

 

→ Article n°1 :   Netjer de la Fertilité, de la beauté, de la Guerre, de l'Amour... 

 

→ Article n°2 :   une arrivée tardive ! 

 

→ Article n°3 :    née dans un œuf... Astarté ! 

 

→ Article n°4 :   élevée à la dignité de netjeret Égyptienne...   

 

→ Article n°5 :   Seth pour époux, Ptah pour père... 

 

→ Article n°6 :   sensuelle, mais... stérile !


→ Article n°7 :   du Proche-Orient au delta avec Astarté... 

 

  Tree goddess

Couvercle de boîte en ivoire.

Ugarit-Minet el-Beida.

1 550-1 200/1150 avant J.C. S. Beaulieu, dans Patai 1990, Plate 19.

  Patai, Raphael 1 990 (1 978).

The Hebrew Goddess : Third Enlarged Edition.

Detroit, MI : Wayne State University. 

 

Quelques appellations...

 

Son nom…

D’origine sémitique, nous l’avons bien vu semble se prononcer "ast-irt-t" en égyptien !

Astarté, je vous le rappelle, fut le nom grécisé de la netjeret !

Sa transcription hiéroglyphique varie selon les lieux ainsi que les époques considérées…

 

Ainsi connaît-on la netjeret sous les noms d’Asteret, Asheret, Ashcheeretchet…

 

Autant de variante qui semble parfaitement témoigner de cette difficulté pour nos anciens égyptiens quant à se saisir et probablement prononcer des sons étrangers à leurs oreilles ! (??)

 

Voici d'autres appellations du netjer que vous serez à même de rencontrer :

- Asteret,

- Astcherty,

- Ashteret,

- Astaroth, déesse des Phéniciens.

L'Écriture la nommait souvent du nom pluriel d'Astaroth, qui signifiait proprement des troupeaux de brebis ou de chèvres (De XII,13)

- Atcheret,

- Ashcheretchet,

- Aserach, le bocage (ou Aseroth / Aserim), des bois (Asera, Aserot, Aserim), parce qu'on l'adorait dans les bois !

De plus elle fut la déesse des bois : ils étaient proprement son temple.

On lui consacrait des Asera, des bois, où l'on commettait d'ordinaire des impudicités qui ont rendu son culte infâme.

- Asterty (ten),

- Ashirtu et Ashratu, dans les lettres d'Armana,

- Astertenten,

- Ashtart,

- La Reine du ciel (Jer 12 :18 ; 44 :17,18) ; et quelquefois on désignait son culte par celui de milice du ciel (2Ro 18 :4).

Les auteurs sacrés la joignaient presque toujours au dieu Baal, et lui donnaient le nom de dieu (1Ro 11 : 5 ; 13 : 33), n'ayant point de nom particulier pour exprimer une déesse.

-...

 

astarte.gif

Astarté. 

 

Ainsi…

 

Astarté fut effectivement une cavalière émérite qui de plus est !

Son armement ainsi que son attitude bien farouche invitait à la méfiance !

 

Voici donc son aspect traditionnel, à savoir :

- Debout sur un cheval…

- Debout dans son char également…

- Coiffée de la couronne blanche flanquée de deux plumes !

 

Astarté brandissait de la sorte maintes armes :

- Lance,

- Pique oriental,

- Bouclier,

- …

 

Tout cela devait bien provenir de ses origines sémitiques !

Sa confrontation avec le monde religieux égyptien, et certaines netjerout également, devait bien expliquer l’existence d’autres représentations !

 

Du delta jusqu'en Haute-Égypte...

 

La vénération que nos anciens Égyptiens portaient à Astarté s'explique probablement, je pense du moins, en grande partie par l'implantation nombreuse de populations étrangères en Basse-Égypte...

 

A partir de cet important foyer, le culte d'Astarté va progresser vers le sud, et finalement s'implanter dans quelques-unes des plus grandes métropoles religieuses de Kemet.

 

Ce fut le cas bien sûr à Abousir où un culte de la lune, personnifiée par Ishart-Astarté, nous est mentionné dans le temple de Râ !

 

A Tôd, c'est avec Sekhmet et Anat qu'Astarté fut adoré...

 

L'assimilation à la première et des liens également avec Seth l'unissant à la seconde expliqueraient probablement cette association !

 

Astarté fut également accueillie :

- A Thèbes,

- Ainsi qu'à Médinet-Habou.

 

On retrouve de plus Astarté dans cette oasis Thébaine de Kharga, où l'on pouvait encore admirer dans le temple d'époque Perse des reliefs d'Astarté en compagnie de  Rechef, lui aussi d'origine proche orientale.

 

A Edfou...

 

Astarté "s'égyptianise" davantage encore en prenant une forme léoncéphale, qui devait l'associée au mythe de la lointaine.

 

Une association confirmée à Dendérah, où Astarté se retrouvait alors assimilée à Hathor.

 

En Basse-Nubie...

 

La netjeret fut bien présente à Abou-Simbel !

 

Son culte fut particulièrement florissant sous les Ramessides; 19 et 20e dynasties...

 

 

astarte

Kadesh 

 

Astarté et quelques unes de ses représentations... 

 

Statuette_Goddess_Louvre_AO20127.jpg

Statuette de femme nue !

Figurine d'Astarté avec une coiffe cornue.

Peut-être de la Grande Déesse babylonienne !

Albâtre ou, Rubis et terre cuite, IIe siècle av. / ap. J.-C.

Provenance : nécropole d'Hillah, près de Babylon !

H. 15,4 cm, Largeur 11,8 cm.

© Marie-Lan Nguyen (2006)

 

Astarté, soeur d'ANAT - Ramses II fait une offrande à Ast

 

Astarté, soeur d'Anat.

  Ramsès II offre de l'encens et des papyrus à Astarté.

Calcaire.

Musée du Louvre, n° inv. E26017.

© Montoumès. 

 

As-Julia_Maesa-Sidon_AE30_BMC_300.jpg  

Astarté

En "équitation" dans un char à quatre branches en saillie du toit.

Sur le revers d'une pièce de monnaie de Sidon (mentionné dans la Bible !).

© lien

GNU Free Documentation License

 

 

numerisation0002.jpg 

Statuette d'un nétèr phénicien !

Probablement Astarté !

On peut noter le style néanmoins Egyptien !

Tout particulièrement au niveau de la coiffure.

VIIIe siècle av.JC.

Musée du Louvre.

 

astarte Sources http www.teenwitch.com divine phoenicia pi

Astarté.

Source : http www.teenwitch.com

 

Astarte-Figurines.jpg

Source

Figurines d'Astarté.

Période israélite

8e et au début du 6e siècle avant notre ère.

Poterie : H 12,5 à 17 cm

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet... Astarté !   

 

- Le monde équestre vénère Astarté,

-... 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

    

    • Sources...   


Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Mythes et légendes du monde entier Éditions de Lodi 2006

 

Encyclopédie de la mythologie d'Arthur Cotterell Edition Parragon 2004

 

Ruth Schumann Antelme, Stéphane Rossini, Nétèr - Dieux d'Égypte 

 

Religion & histoire, n° 29 novembre/décembre 2009, p 16.

 

Patai, Raphael 1990 (1978). The Hebrew Goddess : Third Enlarged Edition. Detroit, MI : Wayne State University.

 

Les Phéniciens : Aux origines du Liban de F. Briquel-Chatonnet et E. Gubel ; Poche -2007-

 

 

    • Sitographie... 

 

Wikipedia  

 

http://www.michelledastier.com/index.php/2011/01/23/2040-tunisie-quand-le-jasmin-sent-labsinthe-la-chronique-de-michel-andre

 

http://www.louvrebible.org/upload/image/74%20Si%C3%A8ge%20votif%20%5B%5D.JPG?Copix=34f1a15bde3c59652a66e0269931018e

 

       Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties..

 

Netjerou en Égypte antique !

 

   Clé de VIE

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées...

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...  

 

 

"Si nous avons le courage de les poursuivre, tous les rêves deviennent réalité"

Walt Disney 

 

 

"La seule différence entre le génie et l’homme ordinaire est que le génie ne sait pas qu’il est ordinaire, alors que l’homme ordinaire pense qu’il n’est pas génial"

John Green

 

 

"Tout est difficile avant d’être simple"

Th. Fuller, Gnomologia

 

 

Fichier en mode PDF

 

Du delta jusqu'en Haute-Égypte... Astarté (8) en Égypte Du delta jusqu'en Haute-Égypte... Astarté (8) en Égypte ancienne ! 

 

 

d(w) ˁn nb, d(.t) nb, wȝs nb, snb nb ; ˁn(=w) .t

"Doué de toute vie,

de toute stabilité,

                                                                             de tout pouvoir

et de toute santé ;

             qu'il soit vivant à jamais"

 

.aimé 

 

Du delta jusqu'en Haute-Égypte... Astarté (8) en Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0