Le site d'Aimé Jean-Claude

L'aridité de la vallée antique finira-t-elle aujourd'hui par la disparition finale du Nil ?... en Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com 

 

 

"Ce qu'il y a de fascinant avec l'Égypte

c'est que toutes les découvertes scientifiques

n'enlèvent rien à son mystère."

Jean-Louis Amella de ladepeche.fr

 

                                  hiero_X1.png

hiero I6 hiero_G17.png   hiero_Y1.png

 

"La terre noire"…


"La terre noire fertile"...

 

"Le Double Pays", Taouy (tȝ.wj)…


"Le Pays de la terre noire, l'Égypte"...

 

  photo aérienne de l'Egypte

 

L'Égypte captive...

L'Égypte fascine...

 

L'Egypte antique nous apporte-t-elle des réponses sur notre propre civilisation ?

 

Le désert du Sahara...

Il semble avoir été autrefois couvert de lacs et de prairies.

Les scientifiques supputent qu'il serait passé à un régime sec et cela entre 7 000 et 5 000 ans avant notre ère.

 

Mais comment étudier l'évolution du climat de Kemet ?

Périodes de sécheresse...

Changements climatiques...

Crues bienfaitrices...

...

 

Y avait-il de véritables connexions entre les périodes de sécheresses et :

- L'ascension de cette civilisation ?

- Le déclin de certaines périodes de l’ancienne Kemet ?

- ...

 

Ainsi, des chercheurs ont tenté d’établir :

- Les périodes de sécheresse,

- Les changements climatiques,

- Les crues salvatrices durant l’Égypte antique en analysant les dents de momies de différentes dynasties.

 

Ainsi voici une approche bien indirecte !

 

Par une analyse scientifique inédite…

Les chercheurs étudièrent des momies ainsi que leurs dentitions et ceci sur une période de plusieurs millénaires et donc traversant diverses dynasties.

 

Cette étude fut réalisée par :

 

- Christophe Lecuyer, un géochimiste de l'université de Lyon... Il a publié dans la revue "Earth and Planetary Science Letters".

Professeur de géochimie à l’Université Claude Bernard Lyon 1, Laboratoire de
Géologie de Lyon : Terre, Planètes et Environnement (http://webpeps.univ-lyon1.fr/)

 

- Alexandra Touzeau,

 

- ...

 

Cette analyse aurait donc permit de glaner des informations sur les périodes de sécheresse ayant frappé Kemet.

 

L'émail des dents ne ment jamais !

 

Des dents très bien conservées…

 

Elles nous auraient, entre autres choses, donner des informations quant à l’abondance, ou pas d’ailleurs, des eaux du Nil.

 

http://img.maxisciences.com/momie/l-analyse-des-dents-de-momies-a-permis-de-conna-tre-mieux-le-regime-alimentaire-a-l-epoque-de-l-egypte-antique_61162_w460.jpg

© Christophe Lecuyer.

Université de Lyon.

 

"La civilisation égyptienne fut remarquable pour sa stabilité sur le long terme

et

 ce malgré un environnement fait de pression,

avec l'augmentation de l'aridité"

Lecuyer

 

 "Notre base de donnée ne peut identifier des évènements sur le court-terme.

 

Seulement sur le long-terme"

Lecuyer

 

Quand il est question de répercutions sur le mode de vie de nos anciens, Christophe Lecuyer mentionne dès lors des termes comme :

- Des tendances,

- Des périodes,

- …

 

Ainsi parle-t-il d'instant ou le Nil aurait été insuffisant dans son débit comme dans son volume et provoquant littéralement la famine.

 

Étude aux niveaux des dents... 

 

Les chercheurs ont alors percés de petites quantités d'émail.

 

Ils auraient ainsi cherché certains isotopes, ceux de :

- L'oxygène (atomes d’oxygène avec un nombre différent de neutrons),

- Et du strontium... Ces deux analytes permettraient visiblement d’estimer le régime alimentaire des momies étudiées.

 

En fait ils étudièrent les variations du rapport de ces deux isotopes ! Les changements  indiquèrent ainsi l'évolution du régime des précipitations dans la région. 

 

Ces isotopes seraient à même d'indiquer ce que nos anciens égyptiens mangeaient.

 

Rappelons-nous…

Ceux qui avaient cette opportunité de se faire momifier furent les castes de nanties : cela représente déjà en soit une drastique sélection quant au régime alimentaire. Mais, il faut aussi reconnaître, qu’il est difficile de faire autrement car dans le niveau de conservation il n'y a pas mieux que la momification.

 

Grâce aux régimes alimentaires supposés…

 

Christophe Lecuyer serait alors parvenu à en déduire certains moments de grandes disettes. 

Comme cette période qui précéda la chute de l'Égypte au cours de ce 6e siècle avant notre ère. Elle correspondait notamment à la conquête d’Alexandre le Grand.
 

Ainsi, cette analyse poussée démontrerait que la Vallée du Nil aurait subit une aridité grandissante de 5 500 à 1 500 avant notre ère.

 

Une échelle de temps d’importance quand même puisqu’il s’agit là de 4 000 ans !

 

→ Elle engloba des périodes de pics d’intenses sécheresses dont l’une des plus mémorables car elle perdura 7 années.

 

→ Il détermina de plus des moments de grandes floraisons…

 

Un impact négatif mineur sur la civilisation…

 

C’est pratiquement ainsi que concluait le géochimiste et ceci malgré cette aridité grandissante.

La civilisation pharaonique, dans son ensemble, n’aurait pas souffert tant que cela des conditions climatologiques.

 

 

"La tendance générale de la sécheresse

n'a eu aucun impact négatif

sur la civilisation égyptienne

en termes de production de céréales

ou

de la population"

Lecuyer

 

→ Est-ce le résultat d’un fleuve toujours existant malgré un débit et un volume moindre.

Moins d’eau…

Moins d’apports limoneux…

 

→ Etait-ce le fait que les clergés engrangeaient et donc anticipaient suffisamment de réserves de céréales, entre autres choses ?

 

→ Les chercheurs englobèrent-ils dans leurs réflexions uniquement la production agricole ?

 

A cet effet, le géochimiste souligne que les sécheresses générales n'ont eu qu'un impact négatif mineur sur la civilisation mais également sur la production de l'époque à savoir :

Les céréales,

Les lentilles,

Les oignons,

Les concombres,

Les melons,

Dattes,

Figues,

Moutons,

Chevaux,

Bœufs,

Cochons,

Ânes,

 

Soliloque…

 

Sans vouloir dénigrer qui que ce soit, je reste néanmoins  dubitatif devant cette étude...

 

Non pas que la thématique ne soit pas probante, tout au contraire...

Non pas qu'elle ne soit pas poussée.

Non pas qu'elle ne fut pas effectuée dans le plus grand sérieux scientifique...

Mais je reste dubitatif quant à l'interprétation que les chercheurs semblent en faire.

 

On se souviendra peut être que certains égyptologues soulevèrent le fait que l’une des hypothèses probables afin d’expliquer la fin de l’ancien Empire (par exemple) fut un désordre climatologique, la famine,…  

Bien entendu, à ce sujet nous avons aussi vu au cours d’articles précédents qu’il y aurait eu d’autres facteurs comme un règne bien trop long (Pépy II), une délégation des pouvoirs bien trop importante (Pépy II)...

 

Difficile alors d’imaginer qu’il n’y eu aucun impact quand à cette culture.

→ Ne serait-ce qu'au niveau de la stabilité des populations,

→ Des éventuelles migrations de populations,

→ Des mouvements de protestations comme lors des grèves de Deir el-Medineh sous le règne de Ramsès III,

→ …

 

D’autant plus qu’aux yeux du peuple...

Pharaon était responsable de la qualité de la montée des eaux.

Comment alors garder un pouvoir central fort, quand pharaon ne fut plus apte à générer la bienveillance des netjerou vis-à-vis du Nil ?

 

Nonobstant...

 

Il semblerait que cette équipe de chercheurs aurait l'intention de publier d'autres études sur les régimes alimentaires égyptiens et ceci à travers le temps.

 

  "Une des études que nous avons l'intention de publier prochainement révèle

 

aucun changement de régime au cours de cette longue période d'environ quatre millénaires."

  Lecuyer

 

  http://www.secours-catholique.org/local/cache-vignettes/L350xH233/nat_14151356-19263.jpg

Le Nil vue du ciel...

© NATIONAL PICTURES / MAXPPP

 Source

 

Mais, un danger bien "plus grand" menace le Nil d'aujourd'hui !

 

De tout temps, l'eau fut une préoccupation majeure en terre de Kemet. Le Nil, c'est quand même le plus long fleuve de notre planète après l’Amazone.

 

Souvenez-vous d'Hérodote qui écrivait :

 

"L’Égypte est un don du Nil"

 

Et, aujourd’hui encore, rien n’a changé.

 

Alors imaginez ce qui pourrait arriver si par mésaventure :

- Le volume de ce don venait à diminuer,

- Si la qualité de son eau continuait à régresser,

- Si ... 

 

Car il demeure à ce jour une autre menace.

Ce chaos tant redouté par nos anciens...

Un danger autre que la sécheresse d'antan, comme celle actuelle d'ailleurs...

Un risque probablement tout aussi réel : à savoir l'apparition de ce barrage de la Renaissance.

 

En amont du Nil salvateur...

Les Éthiopiens seraient, en ce moment même, en train d'ériger un barrage au niveau du Nil bleu.

 

Mais voilà...

 

L'Égypte d'aujourd'hui comme celle d'hier d'ailleurs, se trouve positionnée à la terminaison du fleuve.

A cette embouchure du delta qui se déverse dans la mer.

Dès lors comme vous le savez parfaitement, elle ne peut pas contrôler l'origine même du Nil ! Contrairement aux Éthiopiens, qui de plus sont dans leurs droits aussi.

 

Voilà...

En plus des problèmes politiques actuels au sein du pays...

Une probable et future tension quant à l’approvisionnement en eau de l’Égypte.

A cette occasion, je vous rappelle que ce fameux Nil bleu fournit aux alentours de quatre vint pourcent de l'eau qui traverse Kemet.

Chiffre exorbitant, d'autant plus que ces 80% représentent 95% de l'eau douce.

 

L’Égypte d'aujourd'hui, une puissance déchue ?

 

L’Egypte actuelle subie de plein fouet certains bouleversements récents du Proche-Orient, à cela, semble s’ajouter certains faits tout aussi marquants :

- L’affaiblissement continu de son économie,

- L’interruption bien visible de son développement,

- Elle semble devenir, chaque jour un peu plus, un simple État riverain du Nil, dépossédé de toute capacité d’action…

- …

 

Cela amène à nous demander finalement qui va bénéficier dans les années à venir des eaux salvatrices du Nil ?

Des eaux qui proviennent en grande partie de ces fameuses montagnes Éthiopiennes.

Cette question fait justement suite à une nouvelle situation géopolitique du bassin du Nil, suite à la décision de l’Éthiopie de commencer le 28 mai de cette année, un nouveau chantier d’importance, un gigantesque barrage hydroélectrique.

Le barrage de la Renaissance, sur le Nil Bleu. L’Ethiopie désire devenir indépendante quant à son électricité, elle envisage même sérieusement pouvoir en exportée à l’Égypte notamment.

Barrage situé près de la frontière soudanaise…

Sur le Nil Bleu, dont les eaux rejoignent à Khartoum celles du Nil Blanc pour former le fleuve qui traverse Kemet.

 

Les experts semblent penser que pendant les cinq années de remplissage du barrage, l’Égypte perdrait jusqu’à 20% d’eau.

Un atavisme qui ressurgi…

La peur ancestrale du chaos…

La peur du manque d’eau…

 

Probablement bien trop longtemps ignorée pour ne pas qualifiée de méprisée, l’Éthiopie semble penser maintenant que l’Égypte ne possède aucun droit historique sur les eaux du Nil, aucun droits coloniaux en tout cas.

 

Depuis cet accord…

If fut signé en 1929 puis "revisité" en 1959 avec le Soudan ou visiblement il devait être stipulé que le Caire avait le droit de superviser le Nil tandis qu’il était interdit aux pays africains en amont de construire des barrages.

L’Égypte aurait-elle perdu son bon sens ?

Aurait-elle oubliée qu’elle dépendait entièrement des pays limitrophes pour son eau, et cela dans sa totalité ?

L’Éhiopie pour le Nil Bleu, 80% de la globalité de la crue…

L’Ouganda pour le Nil Blanc, les 20% restants…

 

http://eduterre.ens-lyon.fr/eduterre-usages/ressources/scenarioeau/moyen-orient-images/cartenil.jpg

Source

 

L’Égypte faisant la sourde oreille par rapport à ses voisins, un nouveau traité fut apparemment signé mais sans elle, celui d’Entebbe.

 

C’est bien certain…

 

Le nouveau barrage de la Renaissance pose un véritable problème pour l’Égypte actuelle.

Cela va-t-elle l’obliger à améliorer sa gestion de l’eau ?

Son gaspillage ?

Diminuer et combatre son intense pollution,... ?

 

De plus...

Je vous laisse imaginer l'importance de trouver un compromis fiable entre les deux nations souveraines que représentent L’Égypte et l’Éthiopie ! 

 

Clé de VIE

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

    • Sources...

 

Maxisciences

 

Archaeology

 

Lifescience

 

  Sitographie...

 

Wikipedia  

 

      • Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties..

Clé de VIE

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

"La méditation

c’est prendre contact avec ce qui est à base de vous-même."
Gary Snyder 

 

 

"Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont.

 

Nous les voyons telles que nous
sommes."
Le Talmud

 

"J’ai rêvé que je me trouvais devant les portes du Paradis.

 

Et Saint Pierre me disait :

 

«Retourne sur terre,

 

il n’y a pas de bidonvilles ici »."
Mère Teresa

 

aimé

 

Vie, santé, force (v.s.f.).

                                                                            

 Vie, force et santé.

L'aridité de la vallée antique finira-t-elle aujourd'hui par la disparition finale du Nil ?... en Égypte ancienne !
L'aridité de la vallée antique finira-t-elle aujourd'hui par la disparition finale du Nil ?... en Égypte ancienne !
L'aridité de la vallée antique finira-t-elle aujourd'hui par la disparition finale du Nil ?... en Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0