Le site d'Aimé Jean-Claude

La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !

ankh hiero   

 

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 

    a29.jpg

Stt

Généralement représentée coiffée avec des cornes d'antilope

et

de la couronne blanche de la Haute-Égypte. 

Source / Lien

 

Il y avait à son propos bien des épithètes !

D'ailleurs la plupart ne proviendraient-ils pas de l'époque ptolémaïque ?

 

Souvenons-nous du reste que notre netjeret avait une liaison avec la fameuse étoile de Sirius que vous connaissez bien.

 

"Déesse de l'horizon oriental du ciel,

dont la vue à tout le monde se réjouit"

 

"Lady d'étoiles"...

"Au grande dans le ciel, souveraine des étoiles"...

"Qui illumine les Deux Terres de sa beauté (shdt t3wy m nfrw.s)"

...

 

Tout cela fut-il une sorte de référence à son apparence stellaire ?

Bleu...

Blanc éblouissant...  

Une étoile qui devait bien augmenter en visibilité au point d'en dominer l'horizon oriental ! 

 

satet3.jpg

Elle fut vénérée à la manière d’une divinité relative à l'antilope,

en gardant toujours ses qualités premières finalement.

Règnes d'Hatchepsout / Thoutmosis III / 1479 à 1425 avant notre ère, 18e dynastie.

Source / Lien 

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire ! 

 

Pour en savoir davantage sur la netjeret Satet, je vous convie donc à suivre les liens : celui-ci correspond à un article édité précédemment.

 

Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans les précédents articles ? 

 

Tout un programme... !

Que nous venons simplement d'effleurer ici...

 

→ Article n°1 : une divinité des îles, maîtresse de la première cataracte, de la Nubie...

→ Article n°2 : au Nouvel Empire...
→ Article n°3 : se ménager la bienveillance des divinités !
→ Article n°4 : Satet et Ramsès II... 

 

http://corinefertiti.blog.lemonde.fr/files/2009/02/04-satet-et-khnoum.1235235481.thumbnail.JPG

Voici donc la netjeret Satis (sur votre gauche),

Elle est ici accompagnée de son époux !

Nous sommes bien sur l'île d'Éléphantine...

Au niveau d'un temple du parèdre de Satet, le netjer Khnoum...

 Source

 

Plan de l'article...

 

→ Satis...

→ Et si nous nous référions un peu à Wallis Budge…

→ Une netjeret de la chasse...

→ Elle avait également un lien avec la grande netjeret Hathor…

→ Des proches de Satet...

→ Quelques représentations de notre netjeret Satis...

 

Elle devait avoir comme fonction celle de répandre les eaux que son époux, Khnoum, faisait jaillir.

 

Temple_a_Elephantine.jpg

  Voici un très beau bas relief !

Avec les détails d'une tête de pharaon !

Nous sommes bien au temple de la netjeret Satet à Éléphantine.

Il est en grès peint...

C'était bien au temps du règne d'Hatchepsout

et

de Thoutmosis III,

18e dynastie...

Louvre. 

 

Satis...

 

Netjeret gardienne des sources de l’Iterou-aâ (itrw-aA)...

Patronne des cataractes...

Comme vous le savez elle est bien souvent représentée sous cette forme de femme coiffée de la couronne blanche de la Haute-Égypte ainsi que de deux cornes de gazelle.

 

Rappelez-vous d'Assouan...

Et plus précisément d'Éléphantine, car elle fut bien le lieu de son origine. Elle y vivait au sein d'une caverne non loin évidemment de la cataracte et avait pour charge de libérer le limon fertilisant rassemblé par Hâpy, le génie du fleuve.

 

Et souvenez-vous...

Aux approches de la période de la crue, on devait bien venir de tout le pays, parfois certainement même du delta et ce afin de lui rendre hommage.

Lui payer de fait des tributs...

L'invoquer probablement au sein du temple qui lui était dédié non loin du reste des sources présumées alors, édifié sous la 18e dynastie.

 

Et que dire de Khnoum...

Et de son épouse Anoukis...

Satis constitua bien une triade sacrée d'Éléphantine. Elle fut beaucoup plus tard considérée comme la netjeret de la fertilité mais également de l'abondance. 

 

Et si nous nous référions un peu à Wallis Budge…
EA 1969…
"Les dieux des Égyptiens" et plus particulièrement au volume n°2 et en page 56…


Notre netjeret Satis serait comme nous l’avons déjà mentionné bien liée à l'inondation annuelle de l’Iterou-aâ (itrw-aA)...
Du Nil bien sûr si vous préférez.

Ainsi…
Au cours de la saison dite d’ "akhet" demeurait bien la fameuse inondation, qui soulignons le, est de nos jours inexistante : hélas probablement du côté écologique.

Alors rappelons-nous…
Il y avait de bien fortes pluies durant ces quelques mois d'été, à savoir entre Juin et Septembre et ce au sein des hauts plateaux éthiopiens.
Cela se traduisait à des degrés forts variables du reste, par le débordement de la rivière qui apportait avec son lot d'eau mais également les précieux fertilisants, à travers ce limon salvateur.

De fait…
Et cela de façon récurrente, puisque se répétant chaque année…
La netjeret que nous connaissons bien à savoir Isis aurait quant à elle versée une larme.
Intervint alors notre netjeret Satet.
Elle aurait alors récupérée cette fameuse larme.

Puis conditionnée dans des pots,

Pour enfin la verser dans le fleuve…

 

Une netjeret de la chasse...

 

Nous l'avons entrevu au cours de l'article précédent, elle fut également considérée comme une divinité protectrice.

Tant pour Kemet d'ailleurs que pour pharaon...

 

 

Référons-nous maintenant à Spence...

1997...

"l'Egypte, Mythes et Légendes" page 155 à 156.

 

Que nous dit-il à ce sujet ?

Aux débuts...

Du moins à l'origine même de cette netjeret, la nomenclature même de Satet fut énoncée à travers le hiéroglyphe st...    

 

st knot

 

 Puis il fut visiblement remplacé par un autre signe : la peau d'une vache transpercée par une flèche : st...

 

shoot

 

Fut-ce vraiment en relation avec sa fonction en tant que netjeret de la chasse ?

 

Et ce en lui donnant une épithète :

 

"Elle qui tire"

 

Le signe a été utilisé non seulement pour signifier 'tirer', mais également afin de réaliser en quelque sorte une liaison avec l'eau...

 

De fait Satet pourrait fort bien signifier :

 

"Elle qui verse"

 

Un lien bien probable finalement avec les cataractes du Nil.

 

Elle avait également un lien avec la grande netjeret Hathor…

Wells, RA 1985…

"Sothis et le Temple Satet sur ​​Eléphantine : Une connexion directe"…

 Studien zur Kultur Altägyptischen au niveau du  volume 12 ainsi que la page 258.

 

Nous l’avons vu, elle fut cette netjeret bien liée à la crue du Nil.

 

Mais…

Il faut ajouter le fait que la fertilité humaine ainsi que le domaine de l'amour firent aussi partis son domaine de prédilection.

 

Ainsi…

Nous sommes au niveau d’un ex-voto…

Certainement une véritable offrande à la netjeret, des galets à la forme phallique. Il semblerait qu’au cours de l’Ancien Empire ils furent destinés au temple de notre netjeret Satet et ce visiblement à Assouan.

 

Nous savons par ailleurs qu’Hathor fut bien en relation avec le symbolisme phallique ! Et, Satet sous bien des aspects se rapprochait d’Hathor.

De plus, notre netjeret Satet fut bien adulée à la manière finalement de son parèdre, le netjer Khnoum,  qui fut je vous le rappelle à la fois un créateur et en relation bien évidente du reste  avec la fertilité.

Se pourrait-il alors que les cailloux aux formes phalliques d'Assouan puissent avoir été également une sorte de célébration quant à une union divine ?

 

Des proches de Satet...

 

A Qubbat el-Hawa...

Et ce près d'Assouan...

Il fut retrouvé l'hypogée du monarque Sarenpout II.

T31, niche axiale...

 

Un personnage qui visiblement vécut sous la 12e dynastie, exerça plus précisément ses fonctions au temps d'Amenemhat II : de 1 925 à 1 895 ans avant notre ère... 

 

  1925264_251628871683892_732656905_n.jpg

Source

 

59 - Se-hotep-ib-ra / Amenemhat I, (1976 - 1947).  

60 - Jeper-ka-ra / Senusert I / Sesostris I, (1956 - 1911/10).  

61 - Neb-kau-ra  / Amenemhat II, (1914 - 1879/76).

62 - Jai-jeper-ra / Senusert II / Sesostris II, (1882 - 1872)  

63 - Jai-kau-ra / Senusert III / Sesostris III, (1872 - 1853/52).  

64 - Ne-maat-ra / Amenemhat III, (1853 - 1806/05).  

65 - Maa-jeru-ra / Amenemhat IV, (1807/06 - 1798/97). 

Neferousobek (1798/97-1794/93).

 

10623439_766228523427000_2334084721210554493_o.jpg

  Nous voici donc au sein de l'hypogée de Sarenpout II.

Rappelez-vous, il fut bien un nomarque au sein du règne d'Amenemhat II.

Une grande salle dans la roche cependant non décorée.

Un couloir...

Des statues...

Une petite salle avec des piliers décorés...

Au fond de la salle, une petite niche avec des peintures aux couleurs très fraîches.

  Source 

 

Le cartouche "Noub-kaou-Râ"...

Nom de couronnement d'Amenemhat...

Il figure d'ailleurs sur les parois de l'hypogée de Sarenpout ! Ce dernier, ainsi que plusieurs membres de sa famille furent bien liés à notre netjeret Satet ainsi qu'à son culte comme en témoignent bon nombre d'inscriptions retrouvées sur les parois même de sa dernière demeure.

 

Du reste dès l'entrée, Sarenpount fut bien qualifié de :

 

"Prince héréditaire,

chancelier de Basse-Égypte,

l'ami unique,

le directeur des prophètes de Khnoum

et

de Satet" 

 

Hélas ce rôle de "directeur des prophètes" semble bien nous échapper complètement aujourd'hui ! Une fonction cependant suffisamment importante visiblement pour qu'il ait été considéré comme...

 

"Bienheureux auprès de Satet

maîtresse d'Eléphantine

et

de Nekhbet"

 

Mais tout autant d'ailleurs :

 

Qu' "Auprès de Khnoum maître de la cataracte

à la tête d'Eléphantine" 

 

Nous sommes bien au Moyen Empire :

 

 funerairesarenp_jpg.jpg

Scène de repas funéraire !

Sarenpout semble être assis sur un siège...

Il se délecte des mets proposés sur la table !

Un petit personnage en face de lui, peut-être son fils (?),

lui propose des fleurs de lotus, symboles de souffle retrouvé...
Source / Lien

 

Ainsi...

La mère de Sarenpout et sa femme semblent bien avoir été, toutes les deux du reste, des prêtresses au sein même du temple de la netejeret Satet.

Ce sont là encore des inscriptions de l'hypogée qui nous l'apprennent.

 

Quelques représentations de notre netjeret Satis...

 

"Maîtresse d'Éléphantine,

 

Dame du ciel,

et

souveraine de tous les dieux."

 

Une transcription visible au niveau d'un relief du temple de Satet à Éléphantine !  

Sur une paroi de la salle hypostyle, érigée par la reine Hatchepsout !

La reine était encadrée par les netjerout Satet et Anouket, honorées spécialement en ce lieu... 

 

images.jpg

 

http://p9.storage.canalblog.com/91/30/563913/48379537_p.jpg

Ce naos abritait la statue de la netjeret Satet.

© Michel Baud...

Docteur en égyptologie...

Responsable de la section Nubie-Soudan au département des Antiquités égyptiennes du Louvre.

Voir son livre "Djéser et la IIIe dynastie" chez Pygmalion...

Source

 

Assouan_temple_Satet.jpg

Temple de Satis, épouse de Khnoum...

Construit sous le règne d 'Hatchepsout ! 

Source

 

 "O seigneur de la force !

 

Façonneur des dieux et des hommes !

 

Khnoum, seigneur de la cataracte,


   Satet,


   et

 

  Anouket,

 

maîtresse(s) d'Eléphantine !

 

Je me réjouis de vos noms, je loue votre beauté"

Herod. II 162-63; cf. the “Inscription of Nesuhor”.

Reign of Apries
J. H. Breasted, Ancient Records of Egypt, Part Four, 990-995

http://www.reshafim.org.il/ad/egypt/texts/nesuhor.htm

 

Louvres-antiquites-egyptiennes-p1020113.jpg

La netjeret Satet.
1479 - 1425 avant notre ère.

18e dynastie.
En grès peint...
Louvre,
Sully, Rez-de-chaussée, Salle 12.

© Musée du Louvre / G. Poncet / Rama

Source / Lien

 

"Celle qui donne l'eau fraîche

 

qui vient d'Éléphantine"

 

 

satet01.jpg

Voilà à nouveau notre belle Satet !

Provenant du temple d'Hathor de la reine Néfertari...

Abou Simbel...

  Source / Lien

 

Satet.jpg

 
 

Voilà...

Il vous faudra maintenant attendre un peu, afin d'en connaître peut être davantage sur ce sujet...   

 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet à savoir la netjeret Satet...  

- ...

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

      • Sources...

 

Ndreu G, Rutschowscaya M. H., Ziegler C., L’Egypte au Louvre, Hachette, Paris, 1997, p 112-113, notice n° 47.


Spence, L. 1997, l'Egypte, Mythes et Légendes, p 155-156.

 

Wallis Budge, EA 1969, Les dieux des Égyptiens: Volume 2, p 56.


Morgan, G. 2009, Le Saint-Graal, p 25.

 

Wells, R.A. 1985, "Sothis and the Satet Temple on Elephantine: A Direct Connection", Studien zur Altägyptischen Kultur, vol. 12, p 255 -258.

 

Pinch, G. 1993, Votive offerings to Hathor, p 244.

 

Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne: Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press. p 186-187.

 

Spence, L. 1997, "l'Egypte, Mythes et Légendes", pp 155-156

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003


Erich Lessing et Pascal Vernus, "Les Dieux de l'Égypte" Imprimerie Nationale, Paris, Octobre 1998 - En Anglais, Traduction Jane M. Todd, The gods of ancient Egypt, George Braziller, Octobre 1998.

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Ruth Schumann Antelme, Stéphane Rossini, Nétèr - Dieux d'Égypte 

 

Patai, Raphael 1990 (1978). The Hebrew Goddess : Third Enlarged Edition. Detroit, MI : Wayne State University.

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière

 

Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.

 

Nadine Guilhou - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, p 194.

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280. 

 

      Sitographie... 

   
Wikipedia   

 

link

 

      • Taggé avec : 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Netjerou, netjerout en Égypte antique !

 

Clé de VIE

 

 

Aphorisme... 

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

    "Ne sois pas méchant,

la maitrise de soi est bonne.

 

Fais-toi un monument durable par l’amour que tu laisses.

 

Fais plier la foule et éloigne d’elle la flamme.

 

Un peuple riche ne se lève pas pour se révolter.

 

Ne l’appauvris pas de sorte qu’il ne soit pas poussé à la révolte.

 

Car c’est le pauvre qui fomente le trouble,

enrichi paysans

et

citadins

et l’on rendra grâce à dieu pour tes dons.

 

Honore les grands

mais veille au bien être de tes gens."

  Enseignement d'Aktoes II... 

2 000 avant l'ère du Christianisme...

 

Une philosophie...

Celle d'une vie...

Simple mais pouvant s'avérer tellement efficace !

Du bon sens finalement...

 

Alors tout cet enseignement ne contribua-t-il pas à la pérennité de cette grande civilisation ?

Et ce "près de 2000" ans avant le calendrier julien de J.C ! Jules César bien sûr...

 

Fichier en PDF...

 

Satet 5La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique ! 

 

 

aimé

 

La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !
La "brûlante" Satet et quelques proches... ! (5) En Égypte antique !

Partager cet article

Repost 0