Le site d'Aimé Jean-Claude

Du troc à la monnaie... D'abord étrangères puis Égyptienne... (3) En Égypte ancienne !

ankh hiero  

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

http://www.egyptopedia.fr/img-entrees/ay-tombe-d-ay-dans-la-vallee-des-rois.jpg

 Le général Aÿ et son épouse reçoivent l'or de la récompense...

© Source

 

Comment l’évidence peut être trompeuse !


Comment certaines interprétations peuvent nous conduire à des conclusions erronées ?

 

Couramment, nous aurions tendance à penser que la « finance » égyptienne fut sur une base unique de troc !

 

→ D’ailleurs, bien appuyé par une étude de Maspéro : Maspero, Études Mythologique, 4, p257… Pirenne, Histoire de la civilisation de l’ancienne Egypte, Neuchâtel-Paris, 1961,1, p194)

 

→ Certaines fresques peintes mentionnant également des possibles échanges de marchandises lors des marchés : l’obtention de légumes contre un éventail,…

 

Couramment aussi, nous supputons quant à l’inexistence de monnaie !

Pas d’unité monétaire ….

Pas de moyen de paiement…

 

Mais quand même avec une probable thésaurisation !

D’autant plus quand nous pouvons admirer les superbes fresques des hypogées des artisans de Deir el-Medineh ! Ainsi on subodore aisément que ces artisans, avaient bien certainement épargnés, afin d’arriver à élaborer au fil du temps, leur propre et superbe hypogée !

 

Peut être faudrait-il ne pas faire une généralisation… !

Ne pas générer un mode de fonctionnement, un mode de vie à partir uniquement de scènes locales, même si celles-ci peuvent représenter une quantité non négligeable, étalé dans le temps pharaonique !

 

Relief-representant-le-general-Horemheb--deja-orne-de.jpg

Relief représentant le général Horemheb, déjà orné de l'uræus royal, recevant  l'or de la récompense des mains de Toutânkhamon... 

Source

© Neithsabes

 

La monnaie telle que nous la connaissons aujourd'hui ne fut pas réellement en usage en Égypte Ancienne !

Évolution oblige !

 

Ainsi, voici un sujet bien passionnant quant à la circulation des biens !

 

Il faudra quand même attendre la 30e dynastie, correspondant en quelque sorte à l’hellénisation de Kemet, afin qu’apparaissent les premières pièces, frappées en Égypte et portant une inscription hiéroglyphique...  

Mais, les échanges existaient au demeurant !

 

Plusieurs millénaires d’Histoires !

Beaucoup d’informations perdues à jamais… Alors, il est bon d’essayer de comprendre, d’analyser le si peu qui nous sont à ce jour parvenues…

 

La circulation des biens... 

Les marchés…

Les échanges commerciaux…

Le troc…

L’invention de la monnaie !

Cette dernière correspondait probablement à l’apparition d’une évolution intellectuelle de notre espèce…

Un tournant en quelque sorte…

Devant une certaine nécessité majeure…

"L’abstraction de la valeur des choses " !

Aujourd’hui d’ailleurs, la majorité de la monnaie qui circule n’a plus de support physique : on est bien souvent dans l’immatériel, le fictif même,…

 

http://www.nbbmuseum.be/wp-content/uploads/2012/05/Untitled-13.jpg

Le général Horemheb recevant "l’or de la récompense"...

Source

 

http://www.nbbmuseum.be/wp-content/uploads/2012/05/Untitled-1.jpg

Scènes de troc...

Reproduction par Lepsius des peintures du mastaba de Fetekti...

5e dynastie.

Nécropole d’Abousir.

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !  

 

Pour en savoir davantage sur ce que fut les échanges, la monnaie en Égypte antique, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Tout un programme... que nous venons simplement d'effleurer ici : 

 

→ Article n°1 :  le fameux papyrus d'Ounamon...

 

→ Article n°2 :  du chât au deben... 

  2955555975150658_IzqgpX7Y_f.jpg

  Cleopatra VII "Thea Neotera".

50 - 31 BC.

Bronze 40-drachmae obol.

Minted at Alexandria, Egypt.

 

Avant la monétisation des échanges, les artisans, paysans, ouvriers, soldats étaient rémunérés sous la forme d’apport notamment alimentaires mais pas seulement : grains, huiles, tissus, poissons,...

- Sacs de céréales,

- Mesures de bière,

- Pains,

- Vêtements,

- ...

Citons comme exemple deux contremaîtres et le scribe du village de Deir el-Medineh ! Ils percevaient ainsi deux sacs d'orge et cinq sacs et demi de blé par mois, tandis que le simple ouvrier ne recevait qu'un sac et demi de blé et quatre sacs d'orge !

 

Mais, il y avait également des "unités", certainement davantage thésaurisées, moins périssables, à savoir :

→ Le séniou d'argent, qualifié en mesures de masse (la sienne propre…). Ainsi, un vase de bronze devait valoir un demi-séniou !

→ Le dében de cuivre, mesures de masse là également ! Ce vieil outil en cuivre par exemple, devait bien conserver son pesant en...

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/12/Saqq_Horemheb_06.jpg

Relief représentant le général Horemheb, déjà orné de l'uræus royal, recevant  l'or de la récompense des mains de Toutânkhamon...

Source

© Neithsabes

 

Les grandes transactions commerciales entre État furent régies par les mêmes principes !

Quant aux diverses époques où l'Égypte imposait sa puissance vis à vis de ses voisins...  

Le troc entre États n'était alors plus réellement de mise puisque les produits manquants ne furent plus vraiment "achetés", mais plus tôt pris en butin, reçus en cadeau, en tribus…

 

Rapidement...

 

Vous l’aurez bien compris, ce système, paradoxalement au fait qu'il persista pendant des millénaires, devait avoir atteint ses limites !

Ces dernières poussèrent certainement vers une certaine évolution... ! 

 

De plus, si nous nous référons à Dykmans (1936,2, p247 n.1, 1936 ,2 , P 249-250 et 1938, p4 n.4), ce dernier stipulait bien qu’un régime de troc simple rendait presque totalement impossible le commerce !

 

Dès lors, un étalon monétaire est apparu au niveau de la 4e dynastie ! 

Le chât existait déjà : bien longtemps considéré comme pouvant être un anneau d’or d’un poids

Mais les archéologues n’en ont jamais découvert, nonobstant, cela n’en exclut pas pour autant l’existence !

"Troc monétaire " ?

Monnaie-marchandise ? Physiquement réelle ?

 

Des monnaies d'abord étrangères puis Égyptienne...

 

Pendant longtemps, les monnaies étrangères n'avaient pas cours sur la terre des pharaons !

 

Pour commercer avec l'Égypte, ses voisins furent donc obligés d'échanger leurs pièces de monnaie, non sur la base de leur valeur faciale, mais uniquement sur leur valeur intrinsèque d'or, d'argent ou de cuivre !

 

Il faudra quand même attendre la 28e dynastie, 404 - 399 avant JC, pour que les pharaons puissent frapper eux-mêmes leurs monnaies...

Au départ cette monnaie ne fut qu'une imitation des pièces attiques...

Elles furent destinées à payer les mercenaires grecs !

 

Ce fut Nectanebo II...

 

Dernier souverain de la 30e dynastie...


Nectanebès (Nectanebo Ier) (380 - 362).
Téos (364/2 - 360).

Nectanébo II fit appel à des mercenaires d'origines Grecs ! Ces derniers eurent cette habitude d'être rémunérés en argent... Des pièces semblent être apparues à ce moment là...

 

Il fut donc le premier qui émettra des pièces originales et portant une inscription hiéroglyphique ! 

 

Ensuite, à partir de 223, Ptolémée I...

 

Comme nous le savons maintenant, Ptolémée Ier hérita de l’Égypte et perpétua me semble-t-il la monnaie en or et en argent introduite par Alexandre :

- Le roi sur une face,

- Zeus et un aigle sur l’autre !

 

Suivi par ses successeurs, il va mettre en place sa propre politique monétaire.  

 

Les monnaies d'or et d'argent furent alors réservées aux transactions d'importances...

 

Celles de bronze aux échanges domestiques...

 

Mais non contents de frapper leur propre monnaie, les Ptolémées limitèrent la circulation d'espèces à l'unique monnaie égyptienne sur tout le territoire.

 

Les commerçants étrangers furent ainsi obligés de convertir leur numéraire en monnaie ptolémaïque dès leur arrivée sur la terre des pharaons !

Faute de quoi ils pouvaient encourir une lourde amende...

 

Mais cela ne s'arrêta point là, car à leur départ, il leur fut impossible d'échanger les espèces égyptiennes restantes contre leurs propres devises !


Thèbes ou Memphis... 

 

Ils profitèrent de leur position stratégique afin de se spécialiser dans le grand commerce "international". 

 

Les tributs destinés à l'Égypte y étaient rassemblés :

- Bétail,

- Armes,

- Métaux,

- Et diverses denrées telles que de l'huile d'olive venant de la crête,

- La bière,

- Le vin,

- Le miel,

- Et les onguents,

- ...

 

Sur terre...

Les routes des caravanes traversant l'est de l'Empire vers la mer Rouge et les nombreux déserts permirent d'explorer des régions inaccessibles par voies fluviales ou maritimes comme le Sinaï ou le Liban d'où le cèdre importé servait à la construction de la flotte égyptienne...

 

 

2955555975150658 IzqgpX7Y f

 

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

    http://www.drhawass.com/sites/drhawass.com/files/photoblog/Taposiris_PR6.preview.jpg

  Photo © : Supreme Council of Antiquities

 

On pense que ces quatre pièces découvertes au temple Taposiris Magna en 2008 représentaient la reine Cléopâtre... 

Le 19 avril 2009, M. Zahi Hawass mentionnait 22 pièces...

Il rajoutait également que Cléopâtre et Marc Antoine pouvaient être enterrés sous le temple... 

 

 

http://www.marine-antique.net/local/cache-vignettes/L500xH261/monnaie-Marc-Antoine-LegXII-839ee.jpg

 

Denier d’argent de 16,5 mm de diamètre, pesant 3,96 g.

32 - 31 av. J.-C.

Monnaie d’Antoine - Legio X.

Source


Désinences...  prochainement sur le même sujet à savoir sur le troc et la monnaie...  

 

- L'art du négoce,

- Le Nil, lieu d'échange, la conquête de la Nubie,

- Assouan, carrefour du négoce,

- Les échanges commerciaux,

- La diversité des marchandises échangées,

- Un commerce extérieur florissant,

- ...

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :


     • Sources...

 

Dictionnaire Encyclopédique de l'Ancienne Egypte et des civilisations nubiennes 

 

Spens 1998

 

Aristote, Les politiques, I 9-10 1256 b - 1258a trad Pellerin, GF ppp. 115-122

 

Peet, The Rhind mathematical Papyrus, Liverpool, 1923, pl R et p104 - 107


Daumas François. Le problème de la monnaie dans l'Égypte antique avant Alexandre. In : Mélanges de l'Ecole française de Rome. Antiquité T. 89, N°2. 1977. pp. 425-442.

 

Daumas François, "Le problème de la monnaie dans l’Égypte antique avant Alexandre", dans Mélanges de l’Ecole Française de Rome, 1977, vol. 89.

 

Gentet Didier et Maucourant Jérôme, "Une étude critique de la hausse des prix à l’ère ramesside", dans Dialogues d’histoire ancienne, année 1991, vol.17.

 

Gentet Didier et Maucourant Jérôme, "La question de la monnaie en Égypte ancienne", dans Revue du Mauss, octobre 1991.

 

 

     • Sitographie... 

 

Wikipedia 

 

 

      •Taggé avec :  

 

Paradigme en Égypte Antique... 

 

 

Aphorismes...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"Plus on voit de la folie autour de soi

 

plus on a la nostalgie de la sagesse."
Arnaud Desjardins 

 

 

"Qu’est-ce donc que la vérité ?


C’est cet équilibre fragile qui naît du choc des antagonismes.
C’est la blanche écume des vagues.
C’est le parfum, synthèse de tous les ingrédients qui mijotent dans la marmite.


La vérité n’est point monolithique.


Elle est enrichissement réciproque dans le respect des contraires "
Irénée Guilane Dioh 

 

 

    "L’homme est malheureux parce qu’il ne sait pas qu’il est heureux."
Dostoïevski

 

Fichier en PDF

 

Du troc à la monnaie, du shat au deben... (2) En Égypte a Du troc à la monnaie, du shat au deben... (2) En Égypte ancienne !  

 

aimé

 

 

jean-claude

 

 

Formule optative...

    vsf001

 

              

Au masculin :                            ˁnḫ(=w), wḏȝ(=w), snb(=w),

Au féminin :                              ˁnḫ=t(j), wḏȝ=t(j), snb=t(j).

 

 

 

L'antiquité Égyptienne et sa caste privilégiée, dirigeante à savoir :

• Les pharaons,

• Ainsi que les hautes personnalités devaient être accueillis par des acclamations :


"Ankh, Oudja, Seneb"

                        Vie éternelle

                                                 Lumière   

                                                                 L'Amour véritable                   

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :