Le site d'Aimé Jean-Claude

La Maât au cœur des relations sociales !... (11), en Égypte ancienne !

ankh hiero 

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

La Maât...

Elle fut composée de moult aspects qui normalement devaient être parfaitement indissociables dans les différents paradigmes égyptiens !

 

Maât,

la nourriture des netjerou ! 

Vérité,

  Éthique,

     Rectitude,

Justice,

   Équilibre,

    Solidarité,

    Échanges,

        Perfection…

 

Nous sommes, par conséquence, dans une thématique qui fut au cœur même de la compréhension de cette fantasmagorique civilisation égyptienne...

Le fondement également de sa longévité...

 

"Parler selon la Maât"…

                   Ordre juste du monde,

 Ordre universel,

   Ordre cosmique,

 Ordre social…  

 

286-4-offrande-Maat-pharaon-Sethi-Ier-Abydos-Egypte-614x800.jpg

Haut-relief représentant l'offrande de Maât par le pharaon Sethi I...

Abydos.

Source

 

Maât fut le cœur de la mécanique céleste…

Celle qui faisait que le monde fut monde !

 

Elle fut comme une antithèse au chaos tant redouté...

Les ténèbres...

L’injustice… 

 

Maât devait alors bien garantir et ceci chaque jour :

- L’intégrité,

- L’harmonie du monde connu...

Tel que son père, le démiurge Râ, l’avait désiré !

 

La pérennité de cette société égyptienne était, me semble-t-il, bien basée sur les cultes et sur ce subtil équilibre entre le monde des netjerou et celui des hommes ! La base de la religion égyptienne était le culte, et non la croyance, contrairement d’ailleurs aux religions actuelles... 

Et le trait d’union entre les deux mondes…

Celui qui se devait d’intercéder auprès des netjerou…

Celui qui avait également comme obligation de placer la Maât au-devant de toutes choses, de toutes actions aussi, fut bien nésou, le souverain, pharaon…

 

Maât fut en quelque sorte une référence !

Valeur de cette cohésion sociétale…

La sagesse…

La justice…

L’ordre…

La science…

L’État structuré…

 

Une règle morale…

L’éthique sociale…

 

La respecter…

C’était vivre en harmonie…

 

La trahir...

Fut bien se condamner le jour du jugement dernier…

 

Malgré tout...

Ce fut bien un concept qui est encore, pour une grande majorité d'entre nos contemporains, bien difficile à saisir dans son ensemble !

Certes, il n'est point aisé d'en cerner la réalité...

 

Maât, fut aussi ce "souffle vital de l’État pharaonique"...

 

1

Voici donc un défunt acceuilli dans le royaume d'Osiris

par

Maât ptérophore...

Fresque sur le sarcophage de Butehamon...

21e dynastie...

Turin, Musée Egizio.

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !  

 

Pour en savoir davantage sur ce que représentaient ce concept de la Maât, en Égypte antique, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

 

Qu'avons-nous donc découvert, à ce sujet, dans les articles précédents ?  

 

Tout un programme...

Que nous venons simplement d'effleurer ici...

 

→ Article n°1 :      il était question d'équilibre du monde... !

 

→ Article n°2 :      symboliquement uni à Râ...  

 

→ Article n°3 :      les "maîtres de la Maât"...

 

→ Article n°4 :      Maât protectrice de Ptah...

 

→ Article n°5 :    une notion clé de la religion...

 

→ Article n°6 :    principe cosmique...


→ Article n°7 :    l'ordre absolu...


→ Article n°8 :    Maât et Râ !

→ Article n°9 :    Maât et la pshychostasie (Traduction grec de la "pesée de l’âme") !


→ Article n°10 :  du tribunal divin à celui terrestre...

 

maat

Maât.

Fille d’Atoum !

Tenant le signe de vie :   ankh hiero 

 

Le Conte de l'oasien...

 

Ainsi, si d'aventure vous voulez vraiment vous faire une idée, la plus juste possible, de ce que fut réellement ce concept de la Maât...

Le ciment social de cette culture...

Et ceci dès le Moyen Empire...

Je vous conseillerais alors ce merveilleux conte, celui de l'oasien !


Ainsi, un paysan spolié avait adressé neuf suppliques à un juge !

Vous aurez alors l'occasion de voir ressortir aux moins trois attitudes fondamentales quant à un comportement qui devait être conforme à la Maât...

Pas d'hier pour le paresseux...

Pas d'ami pour celui qui est sourd à la Maât...

Pas de jour de fête pour l'avide...
 

La solidarité excluait la paresse...

 
La paresse, fut bien cette absence d'action !

Cette inertie...

 

On peut alors subodorer que, pour nos anciens, toute action fut bien liée à une réaction !

Ainsi, le passé devait être parfaitement relié au présent...

 

Et on se devait d'aider celui qui agissait !

N'oublions pas le contexte réel de cette société, la survivance de l'être en ces temps lointains, fut le résultat d'actions bien quotidiennes...

 

Le moindre dérèglement des rouages de cette société pouvait compromettre :

- La survie mêmes des individus !

- Et même, mettre en péril le bon fonctionnement administratif...

 

Ce qui amena bien certainement au fait qu'être solidaire pouvait donner une chance de survivre : chacun devait dépendre des actions d'autrui comme si on se trouvait en pleine mère, au sein de l'équipage d'un navire...


La solidarité incarnée par la Maât !

 

Et celui qui faisait le sourd !

 

Ce devait bien être un :

- Insensible,

- Indifférent,

- ... Celui là ne devait pas avoir de vrais amis, et n'était certainement pas intégré dans les rouages de cette société !

 

Pas d'écoute...

Pas de communication possible : échanger ainsi ce n'est pas seulement s'exprimer...

Ce fut bien certainement un facteur propice à la violence !

Attitude qui devait privilégier la loi du plus fort...

Expression que vous serez à même de vous rendre compte, au Moyen Empire, dans ce mémorable "dialogue du désespéré avec son âme", que je vous convie à redécouvrir...

 

On se devait d'écouter dans le silence...

Mais également de méditer les paroles ainsi reçues...

Et, tout cela afin d'agir en conséquence !

Car la parole fut bien une vraie nourriture ! Qui de plus est, une substance dès plus vivantes...

 

Car, la parole permettait effectivement :

- Les échanges,

- L'harmonie,

- L'intégration de l'un et de l'autre dans une dynamique de confiance quant aux actions qui devaient être menées dans l'avenir,

- ... 

 

Respecter l'autre...

L'écouter... Cela incarnaient bien la Maât !

 

Maât au cœur des relations sociales...

 

Car si Maât assurait l'ordre universel des choses...

Il semblerait bien que les hommes de l'antique Kemet avaient toujours voulu que leur société soit juste et équitable... 

 

Et s'il existait bien une hiérarchie rigoureuse de la société, tous les hommes n'en furent pas moins libres et égaux... 

 

Ainsi, Maât assurait-elle :

- Le respect mutuel des hommes !

- Mais également l'harmonie de chaque niveau de cette société...

 

S'il fut bien normal que le serviteur devait le respect et l'obéissance à son supérieur, il fut selon la Maât, tout aussi normal, que le supérieur protège son serviteur !  

Ce fut bien probablement, cette réciprocité, quant à la relation du faible et du fort, qui rendit acceptable la puissante hiérarchie alors en vigueur !

 

Respecter la Maât revenait d'abord à mener une vie harmonieuse, et s'assurer ainsi une existence heureuse dans l'au-delà...

 

"Accomplissez-la (Maât),

 

cela vous sera bien utile.

 

Vous passerez alors l'existence de manière heureuse

 

jusqu'au repos dans le bel Occident

  (le monde des morts où règne Osiris.)"

 

 

  Statuette du nétèr Maât muni d'un uraeus, d'une plume en

 

Sans la Maât…

L’idée même du Droit dans cette société serait dénuée de sens !  

 

 

Le principe d’équité : la Maât comme modèle !

Maat with Nefertari Cartouche. Ancient Egypt History

Maât et la régulation des rapports sociaux !

 une graphie de maat

L’intégration de l’idéal de justice et de vérité !

 

 

Voici quelques représentations de la netjeret Maât à travers les millénaires... 

 

maat, Ramsès III Louvre1995

    La nejeret Maât ptérophore...

 Sarcophage de Ramsès III.

Louvre.

Nouvel Empire.

(-1 550 à -1 069)

 

http://old.lhce.lu/GuyBiver/Culture/Egypt/Dakka/Dakka_maat.jpgTemple de Dakka.

Source

Dans l'entrée de la salle du sanctuaire, le pharaon offrait la Maât (ntrt).

Personnification de l'ordre universel et de l'équilibre cosmique.

Elle est toujours reconnaissable à sa plume d'autruche ! 

 

http://scholarship.rice.edu/bitstream/handle/1911/20797/BudNi_189_illus.jpg?sequence=1

Budge, E. A. Wallace.

"The Nile : notes for Travellers in Egypt."

(Harrison and Sons, London : 1902) p189. 

 

Figurine-magique-montrant-Ptah-entoure-d-Isis-et-de-Nephth.jpg

Figurine magique montrant Ptah entouré d'Isis et de Nephthys.

Au premier plan, la netjeret Maât ptérophore !

Faïence de la basse Époque.

Louvre.

 

http://www.louvrebible.org/upload/image/111%20Maat%20%5B%5D.JPG

La netjeret Maât portant la croix ansée !

Louvre, E 185, Salle 7 vitrine 9.

Décor de mobilier ajouré IVe siècle avant J.-C.
Enduit, peint, doré

et incrusté de verre.

 

  Maât est présente dans le cartouche de plusieurs pharaons

Maât est présente dans le cartouche de plusieurs pharaons !

 

http://www.unites.uqam.ca/egypte/fotos/maat02.jpg

    La nejeret Maât ptérophore, dans un corridor de l'hypogée de Siptah.

Pharaon de la 19e dynastie.

 Source

Davantage qu’une qualité…

Davantage qu’un netjer…

Ce fut bien un principe !

 

  Statuette-du-neter-Maat-muni-d-un-uraeus--d-une-plume-en.jpg

Statuette de la nejeret Maât.

Un uraeus...

Une plume en or sur la tête...

Le Caire.

 

http://artofcounting.com/wp-content/uploads/2010/06/Medinet-Habu-atef-maat-Egypt.jpg

Pharaon tenait de sa main la divinité...

 Ramsès à genoux faisait l'offrande de la Maât.

Symbole de l'équilibre cosmique parfait et de l'ordre.

Et cette déité lui déposant la couronne atef...

 Medineh-Habou.

 

Alors, à suivre...

Et j'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

Clé de VIE 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet à savoir la netjeret Maât... 

 

- Source et but de la monarchie pharaonique !

- ...

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

       • Sources...

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003

 

Lichtheim, M., Maat in egyptian autobiographies and related studies , N°120, Orbis Biblicus et Orientalis, Universitätsverl, Freiburg, 1992.

 

Bernadette Menu, Maât, l'ordre juste du monde, Michalon, 2005 

 

Le Mystère de Maat, Déesse de La Justice de L'Ancienne Egypte de Anna Mancini.


B. Menu, Recherches sur l’histoire juridique, économique et sociale de l’ancienne Egypte, p 85.


Assmann, J., "Maât, l’Égypte pharaonique et l’idée de justice sociale", Ed. La Maison de Vie, 1999


"Maat et l'actualité de l'Egypte ancienne", L'ordre dans le désordre, F. Schwarz

 

      Sitographie...

 

Wikipedia  

 

      Taggé avec...

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Paradigme en Égypte Antique...

Clé de VIE

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"Notre unique obligation morale,

 

c'est de défricher en nous-mêmes de vastes clairières
de paix

et

de les étendre de proche en proche,

 

jusqu'à ce que cette paix irradie vers les autres"
Etty Hillesum 

 

 

  " Rien n’arrête une idée

dont

le temps est venu."
Victor Hugo

 

"Être un homme complet,

équilibré,

c’est une entreprise difficile,

mais

c’est la seule qui nous soit proposée."
Aldous Huxley

 

 

Fichier en PDF

 

La Maât au coeur des relations sociales !... (11), en ÉgyLa Maât au cœur des relations sociales !... (11), en Égypte ancienne !

 

 

aimé

 

L'esprit contrôle le corps !  

 

« Ce que nous faisons dans la vie, résonne dans l'Eternité »

 

"Ce que nous faisons dans la vie,

 

résonne dans l'Éternité" 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :