Le site d'Aimé Jean-Claude

Hâpy, avait un rôle prépondérant dans la vie des Égyptiens de l'antiquité ! (8)

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 

 

Le Nil fut effectivement le poumon de l’Égypte !

Il était la base, celle de la survivance de ce peuple !

Sans le fleuve qui l'arrose bien généreusement, Kemet n'aurait été qu'un immense désert...


Pharaon parlait :

 

"Mon cœur était dans une très grande peine, car le Nil n'était pas venu à temps pendant une durée de sept ans.

 

Le grain était peu abondant,

les graines étaient desséchées,

tout ce qu'on avait à manger était en maigre quantité [...].

 

On en venait à ne plus pouvoir marcher.

 

Les temples étaient fermés, les sanctuaires étaient sous la poussière.

[...]

 

Tout ce qui existe était dans l'affliction."
D'après la stèle de la famine à Sehel.

 

 

Il définissait également le rythme annuel…

 

Le meilleur parti de la crue en était retiré :

- Des canaux,

- Des digues,

- Des champs en terrasses…

- Des chadoufs,

- … Cela représentait la principale économie de Kemet reposant d’ailleurs entièrement sur  les caprices du fleuve ! D’où l’importance d’Hâpy…

 

Nos anciens Égyptiens attribuaient alors à Hâpy la force vitale du Nil !

Provenant certainement du limon noir qu'il transportait en fertilisant les rives du fleuve tout en apportant la vraie richesse de Kemet !

 

Par extension probablement il devint aussi le symbole de la prospérité, de la fécondité,...

 

81626124.jpg

  Représentation du netjer du Nil, Hâpy !

Kom Ombo.

 Le Nil, et sa représentation est bien riche en offrandes...

  Source

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire ! 

 

Pour en savoir davantage sur ce netjer du Nil que fut Hâpy, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans les précédents articles ? 

 

→ Article n°1 :  "Je suis le maître de l'eau"...  

 

→ Article n°2 :  Hâpy abreuve Égypte...


→ Article n°3 :  la crue...

 

→ Article n°4 :  la prospérité invoquée par pharaon... 

 

→ Article n°5 :  saluer Hâpy, la crue du Nil revient...


→ Article n°6 :  Hâpy que l'on priait !


→ Article n°7 :  des larmes pour pleurer... 

 

6ee40560.jpg

Les fleurs du Nil...

Représentation du Lotus !

  Source

 

Les caprices du netjer fleuve…

 

Inconstance de l’Itérou ?

 

Irrégulier :

- Le volume de l’eau ?

- La durée ?

- La date d'apparition ?

 

Excessives les eaux modifièrent le système d'irrigation ! Pouvant même tous détruire, habitations comprises…

 

Inversement, les surfaces des parcelles cultivables diminuèrent pouvant engendrer des famines et la chute même de l’Empire…

 

Une hauteur optimale…

 

16 coudées, soit environ 8m !

 

Ne disait-on pas d’ailleurs que lorsque Hâpy apparaissait, il fut accompagné de 16 enfants dont la taille aurait été d’une coudée ?

 

Ce furent bien les précipitations quant aux montagnes d'Éthiopie, du Nil bleu, qui furent l’objet à la fois de l’alimentation mais également des irrégularités du fleuve !

 

"Diluvienne ", les pluies entrainaient moult débris volcaniques, métamorphiques, rocheux en somme qui formeraient plus tard le fameux limon noir de Kemet…

 

Ainsi peut-on définir trois saisons essentielles selon moi :

-  "Akhet" ou le mois propre de l'inondation que je localiserais de juin à octobre…

-  "Peret" les fameuses semailles, qui elles devaient s’échelonner de novembre à février…

-  "Chemou" pour finaliser i.e. la récolte dont toute la stabilité de Kemet dépendait, c'est-à-dire de mars à juin….

 

Et le cycle reprenait son cours…

 

Hérodote d'Halicarnasse…

 

Il semble nous avoir fait une synthèse tout à fait explicite quant au Nil en y exprimant son ressenti du moment !

 

D’ailleurs, Hérodote (II, VII) l'emprunta probablement à Hécatée de Milet…

 

 "L'Égypte est un don du Nil"

 

Il disait cela il y a près de vingt-cinq siècles !

Et, aujourd'hui encore, rien n'a changé ! Ce qui explique la tension palpable qui demeure de nos jours avec l'Éthiopie qui désire ériger un grand barrage sur le Nil Bleu... 

L’Égypte actuelle, va-t-elle perdre l’eau du Nil ?

 

Le Nil...

 

L'Itérou...

Il créa ce type de sol si particulier…

Si salvateur…

Si riche,

Si noir... !

 

Mais de plus, il en avait déterminé :

- L'aspect général,

- Et le genre de productions également !

 

Voici donc une merveilleuse vallée, le berceau d'une société tout autant fantasmagorique !

Une vallée qui à la manière d'un Benben sortie tout entière du sein des eaux...

Chaque début d'année...

Fin Juillet de notre ère...

Elle fut envahie grâce à Hâpy afin de nourrir plantes, animaux, être humains...

 

 "Salut à toi,

 ô Nil, issu de la terre,

 venu pour faire vivre le pays,

toi qui inondes les champs que Rê a créé pour faire vivre tous les animaux,

  toi qui produis l'orge

 et

fais pousser le blé afin que les temples soient en fête.

 

  Si le Nil est paresseux,

les nez s'asphyxient, tout le monde s'appauvrit.

  

S'il se soulève,

 le pays est dans l'exultation et chacun est en joie".

D'après le Grand Hymne au Nil, vers 2200 av J.-C.

 

Vivant souvent en catimini, sous la forme de jumeaux, Hâpy, l’androgyne fut bien la personnification divine du Nil !

Un corps bien humain, masculin même…

Paradoxalement, il avait deux grosses mamelles féminines,

Un ventre proéminent, gras, symboles de la prospérité… !

 

Il fut bien ce génie de la crue du Nil, des plantes de cet Itérou comme symbole sur la tête et représentant d'ailleurs une région :

- Des tiges de papyrus, symboles de la Haute-Égypte,

- Un nénuphar, pour la Basse-Égypte.

 

La crue...

 

Ce fut ce fameux jour de l’An… Que tout Égyptien devait respecter et attendait avec impatience… !

Ce fut aussi le jour des temples mais également celui des campagnes lorsque Hâpy, l’inondation, commençait à se répandre sur les terres.

Paradoxalement, cela coïncidait bien avec les moments les plus chauds de l’année !

 

Ainsi, le souverain...

Mais également les prêtres... Tous transportaient la statue du culte sur la terrasse du temple afin de célébrer le renouveau du cycle annuel !

 

f2eee86d.jpg

Un merveilleux cadeau !

La vie qui s’écoule autour du pharaon…

Source

 

Ainsi, parents...

 

Amis aussi...

Tous échangeaient alors des cadeaux, notamment de petits vases remplis de l’eau sainte du Nil.

 

Hâpy :

 

 "Ce génie de l’inondation est parfois représenté tenant dans chacune de ses mains deux vases d’où s’échappe de l’eau. 

 

C’est l’évocation des sources mythiques du Nil,

 tapi dans une grotte entourée de serpent de la terre. 

 

Cette image est à l’origine du signe zodiacal du verseau."

Ch.Desroches Noblecourt.

"Le fabuleux héritage de l'Égypte". Pocket, 2004, p75. 

 

De plus…

 

Nous l’avons bien comprit chaque année le Nil fertilisait cette bande de terre qui devenait riche en cette occasion !

 

Bienfaitrice que cette crue !

 

Elle permettait également d’ôter :

- Les sels qui ne manquèrent pas de se déposer, s’infiltrer,…

- D’emporter avec elle tous les déchets du au fait de l’activité humaine,

- …

 

La nature se recyclait de cette manière également…

 

Faire avec Hâpy...

 

A défaut d'empêcher l'absence...

Ou le trop plein des eaux...

 

Les Égyptiens essayèrent :

- Par des observations,

- Et des calculs aussi, d'anticiper l'ampleur de la crue et, par-delà, les promesses de récolte sur l'année !

 

Diodore de Sicile s'était visiblement documenté sur le sujet. Voici ce qu'il nous rapporte :

 

"Les inquiétudes auxquelles donnent lieu ces inondations

on fait concevoir aux rois l'idée de construire à Memphis un niloscope

(Ou nilomètre)

au moyen duquel on mesure exactement la crue du Nil ;

 

ceux qui sont chargés de ce soin envoient dans toutes les villes des messages faisant savoir de combien de coudées,

ou de doigts,

le fleuve s'est élevé,

et quand il commence à baisser.  

 

Ainsi instruit de la crue

et

de la baisse des eaux,

le peuple est délivré de toute inquiétude.

 

Tout le monde peut indiquer d'avance la richesse de la récolte grâce à ce moyen dont les résultats sont consignés chez les égyptiens depuis un grand nombre d'années."

 

Ainsi découvrit-on, la pierre dite "de Palerme"...

Elle nous livra, entre autre chose en effet, et depuis les temps très anciens les cotes annuelles de la crue du Nil d'après lesquelles était vraisemblablement calculée le taux des impôts...

 

  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/77/Pietra_di_Palermo_%28geroglifici%29_1.jpg

Un grand fragment de hiéroglyphes...

Une liste des pharaons d'une grande importance quant à la chronologie égyptienne ! Musée archéologique régional de Palerme.

Source

5e dynastie...

Ancien Empire,

2 498 - 2 345 avant notre ère...

 

Dans le second registre...

La hauteur de la crue annuelle du Nil. 

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire ! 

 

     Clé de VIE

 

 

Hâpy et quelques unes de ses représentations...

 

index.jpg

  Source

 

 

Le-neter-Hapyrealisant-quelques-offrandes--.jpg 

  Le nétèr Hâpy il semble réaliser quelques offrandes !

Vallée des rois.

  Hypogée de Ramsès III.

 

 

Le-neter-Hapy-portant-une-coupe-de-fruits--fragment-d-un-.jpg

Le netjer Hâpy

portant une coupe de fruits.

Fragment d'un relief de Médinet-Habou.

20e dynastie. 

 

Hâpy tenant la plante du papyrus

Hâpy.

Il tient la plante du papyrus dans la main droite et recevant les offrandes de sa main gauche.

Sur sa tête, une grille symbolise les canaux d'irrigation.  

Temple de Ramsès II. 

 

hapy-web.jpg

Temple de Philae...

Source

 

  http://jfbradu.free.fr/egypte/LE%20NIL/UN%20DIEU/dieu-nil.jpg

Extrait du "Livre pour sortir au jour" d'Ani...

British Museum de Londres. 

 

Memnon-05.jpg

Les netjerou du Nil nouaient le nœud sematawi...

Symbole d’unification de la Haute et de la Basse-Égypte !

Source

 

image012.jpg

Temple de Sahourê.

Netjer de la fécondité...

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/dd/H%C3%A2py_Sema-Taouy_Abou_Simbel.JPG

Deux Hâpy liant le Sema-Taouy !

Sur le côté gauche de l'entrée du grand temple d'Abou Simbel.

 

© Rémih 

 

Egypte picture17

  Abou Simbel.

Le temple de Ramses II.

© Guillaume Blanchard.

 

HAPY-4524.jpg

Temple de Louxor...

A côté d'un des colosses de Ramsès II.

© Ariane Février 2009

Source

 

Le Nil en Ouganda

  Le Nil en Ouganda.

Photo du Nil ou Hâpy régnait en maître !

 

Clé de VIE

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet,à savoir Hâpy...   

 

- ... 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

       • Sources...

 

L'hymne au Nil, traduction de Bernard Mathieu : 1990, 137-41. 

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003

 

Ch. Desroches Noblecourt "Le fabuleux héritage de l'Egypte", Pocket, 2004 

 

Symbole de l'Egypte, Poche, 2004 p75...

 

      Sitographie...

 

Wikipedia  

 

      •Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Nétèrou en Égypte antique 

 

Clé de VIE

 

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

"Athées et croyants

ne sont séparés que par ce qu'ils ignorent.

 

Comment cela pourrait-il compter davantage que ce qu'ils connaissent :

une certaine expérience de la vie,

de
l'amour,

de l'humanité souffrante

et

courageuse ?

[...]

Il serait fou de s'entre-tuer pour ce qu'on ignore.

 

Mieux vaut se battre, ensemble,

 

pour ce que nous connaissons et reconnaissons."
André Comte-Sponville / né en 1952 / Présentation de la philosophie 

 

  "Peu importe si ce que vous devez faire est insignifiant.

 

Faites-le aussi bien que possible".
Gandhi

 

Fichier en PDF 

 

Hâpy, avait un rôle prépondérant dans la vie des ÉgyptHâpy, avait un rôle prépondérant dans la vie des Égyptiens de l'antiquité ! (8)  

 

 

aimé

 

ânkh oudja seneb

vsf001


n(=w), w(=w), snb(=w) 

 

"Qu'il soit vivant, intact et en bonne santé !"

 

La traduction littérale en français est quelque peu fausse, nonobstant, les voici :

 

Vie, santé, force (v.s.f.).

                                                                            

 Vie, force et santé. 

Hâpy, avait un rôle prépondérant dans la vie des Égyptiens de l'antiquité ! (8)

Partager cet article

Repost 0