Le site d'Aimé Jean-Claude

Épouse de la divinité Amon et Noble Dame des Deux Terres, Hatchepsout... ! (1) En Égypte antique !

ankh hiero

 

www.aime-free.com  

 

ww.aime-jeanclaude-free.com    

 

 

Une nouvelle thématique...

Elle s'ouvre aujourd'hui sur un formidable voyage, celui qui va nous conduire dans le monde que devait côtoyer cette grande reine Hatchepsout. 

 

Fascinante,

Une femme littéralement hors du commun,

Une reine-pharaon,

Une vrai femme,

Une femme pharaon...

 

Mais qui avait été vraiment cette grande Dame ?

Avait-elle assurément deux visages ?

Fut-elle aussi ambitieuse que certains voudraient nous faire croire ?

Était-elle tout autant déterminée... ?
Avait-elle été franchement si rusée, si intelligente que cela pour parvenir au trône ?

Comment se fit-elle respecter ?

De quelle manière arriva-t-elle à conserver aussi longtemps le pouvoir ?

 

Ensemble, nous essaierons de cerner ce haut personnage...

 

"La première des nobles Dames,

 

Celle qui s'unit à Amon"
HAt-Spswt Hnmt-imn 

 

GD-EG-Alex-MuséeNat058

Une représentation de la tête d'Hatchepsout...

Elle fut découverte à Louxor...

Et elle est de nos jours exposée au musée national d'Alexandrie.

Source / Lien 

 

 

Plan de l'article...

 

→ Plaçons Hachepsout au sein de ses contemporains…   

 

→ Ses parents auraient été...

 

→ Une succession à problèmes !

 

→ Mais qu'en fut-il d'Hatchepsout !

 

→ Quelques moments forts de son règne...

 

→ Afin de gouverner pleinement...

 

→ Certainement la plus connue des femmes pharaons ! 

 

 

Maâtkarê

Maât est le Ka de Râ.

 

Plaçons Hatchepsout au sein de ses contemporains…  

Dans cette légendaire 18e dynastie...

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/03/Egypt_NK_edit.svg/512px-Egypt_NK_edit.svg.png

L'étendue de l'Égypte antique

à son apogée territoriale sous la 18e dynastie !

 

Ahmosis I (1 550 – 1 525), celui qui repoussa en quelque sorte les "faux amis" que furent les Hyksôs...

Aménophis I (1 525 -1 504)
Thoutmôsis I (1 504 -1 492)
Thoutmôsis II (1 492 - 1 479)
Hatchepsout  (1 479 - 1 458/57)
Thoutmôsis III (1 479 -1 425)
Aménophis II (1 428 - 1 397)
Thoutmosis IV (1 397 - 1 388)
Aménophis III (1 388 - 1 351/50)
Aménophis IV/Akhenaton (1 351 - 1334)
Semenkhkarê (1 337 - 1 333)
Toutânkhamon (1 333 - 1 323)
Ay (1 323 - 1 319)
Horemheb (1 319 - 1 292).

 

Elle devint donc le cinquième souverain de la 18e dynastie !

 

Ses parents auraient été...

 

→ Le pharaon Touthmôsis I... 

 

thoutmosis_I_british_museum.gif

Tête colossale de Thoutmôsis I.

British Museum.

Source / Lien

 

→ Et la Grande Épouse Royale Ahmès...

 

Ses propres parents auraient été :

- Aménophis I,

- Et la reine Ahmès-Néfertari.

 

Hatshepsut temple1

Bas-relief d'Ahmès...

Mère d'Hatchepsout qui fut conduite vers le lieu de l'accouchement

par Khnoum

et

Héqet

dans le portique nord de la deuxième terrasse du temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari, nécropole thébaine.

© Rémith

Source / Lien

 

Quatre enfants (?) sont nés de cette union avec la Grande Épouse Royale Ahmès (HmT nswt wrT ) : 

- Hatchepsout, fille du roi (s3T-niswt-nt), une princesse royale !

- Néféroubity morte jeune.

- Ouadjmès, mort jeune également !

- Amenmès (?), décédé avant son père.   

 

Quatre enfants (?) sont nés d'une "épouse secondaire", épouse du roi i.e. hm.t-nisw.t-wr.t et Mout la belle c'est à dire Moutnofret I :

- Amenmès (?), décédé avant son père.   
- Ramosé,
- Moutnofret II,

- Thoutmôsis II.

 

Une succession à problèmes !

 

Elle épousa à l’âge de 12 - 15 ans son demi frère Thoutmôsis II, union bien classique au sein de la royauté comme vous le savez !  

 

Mais :

- Son mari,

- Et pharaon meurt bien rapidement ! Dixit P. Vernus, il ne régna pas plus de trois ans !

 

Le clergé désigna alors son fils, Thoutmôsis III...

 

Thoutmôsis II régna que peu de temps, on ne lui reconnaît donc que deux enfants !

◊ Néférourê, une fille qu'il eu avec Hatchepsout !

Thoutmôsis III, un garçon qu'il engendra avec une épouse secondaire, Iset.

 

Djéhoutymès II n’avait alors pour fils qu’un enfant visiblement illégitime puisque né d’une danseuse, relative à Isis : Manéthon l’appelait d'ailleurs Misphragmuthosis ce futur personnage qui devint le 6e pharaon i.e. Thoutmôsis III. Du reste, dois-je vraiment préciser que certains auteurs considèrent qu'il fut seulement le 5e de cette dynastie, omettant alors cette "reine-pharaon" Hatchepsout ?

 

Fut-elle seulement une régente ?

Devint-elle pharaon comme on le verra en suivant cette fascinante thématique ?

 

De plus, le futur Thoutmôsis III ne fut qu'un enfant.

Il n'avait au décès de son père que cinq ans...

Hatchepsout devint dès lors cogérante avec Thoutmôsis III...

 

Se battit-t-elle pour monopoliser indiscutablement ce trône ?

Évinça-t-elle l'enfant du pouvoir aussi longtemps qu'elle le pouvait ?

Cela aussi nous le développerons.

 

Mais qu'en fut-il d'Hatchepsout !

 

Elle régna donc de 1 479 à 1 458 avant notre ère...

Elle régenta...

Elle fut véritablement et cela pendant vingt années une reine-pharaon.

 

Pour cela elle usa de quelques artifices :

- Elle prit l'apparence d'un homme.

- Porta même la barbe postiche,

- Un pagne court,

- ...

 

Ce fut bien certainement un très grand stratège.

Imaginez du peu...

Elle réussit à devenir pharaon, alors que seul un Homme pouvait le devenir. Ce dernier, s'il n'était pas d'un rang adéquat, épousait une Fille d'Égypte afin de légitimer son trône.

 

Elle utilisa la puissance d'Amon.

Amon, au même titre que la reine, prirent alors de l'ampleur...

Et notamment son oracle...

 

Donc, pendant près de 20 ans, Maâtkarê Hatchepsout va gouverner l'Égypte en privilégiant :

- De grandes constructions,

- Des expéditions commerciales.

 

Nonobstant, en parallèle, le jeune souverain Thoutmôsis III resta au second plan.

 

Quelques moments forts de son règne...

 

Chaque point...

Et davantage encore, seront traités au cours de ce sujet.

 

→ Ainsi dès sa régence, son plus fidèle conseiller Senmout entreprit la construction de son magnifique temple funéraire à Deir el-Bahari...

 

"Je suis un noble,

aimé de son seigneur,

et

je suis entré dans les vues du maître des Deux Pays.

 

Il m'a fait devenir Grand Administrateur de sa Maison

et Juge du pays tout entier.

 

J'ai été au-dessus des plus grands, Directeur des directeurs de travaux.

J'ai agi, dans ce pays, sous son ordre jusqu'au moment où la mort arriva devant lui.

  (Maintenant)

je vis sous l'autorité de la Maîtresse des Deux Pays,

Maâtkarê,

qu'elle vive éternellement !"

Extrait de la "La Reine Mystérieuse" de Christine Desroche Noblecourt..

 

→ Sous son règne, le temple de Karnak fut agrandi, embelli, magnifié.

 

→ Que dire de cette expédition commerciale et ceci vers le fameux et légendaire pays de Pount.

L'eldorado de nos anciens...

Et cela sera probablement l'un des moments les plus forts de son règne.

 

C+B-Ship-Fig1-HatshepsuSailingBoat

Reproduction d'un bas-relief de Deir-el-Bahari.

Premier navire de l'escadron d'Hatchepsout.
(De Mariette, la plaque 12.)

 

Pays de Pount,

Ta Nteru, ce qui signifie "Pays des Dieux",

Pwenet,

Pwene,

Ta Nétjer "Pays du dieu",

...

 

→ La géopolitique du moment se concrétisa avec des états voisins parfaitement soumis à Kemet. La paix et la prospérité régna donc pendant près de vingt ans.

 

...


Afin de gouverner pleinement...

 

Hatchepsout s'appuya sur plusieurs fonctionnaires qui lui resteront fidèles...

 

Comme tout bon politicien qui se respecte,

A la manière d'une mère responsable,

Elle envisagea de tracer un avenir lui convenant davantage encore...

 

Ainsi, n'essaya-t-elle pas d'amorcer une sorte de révolution de palais ?

En voulant  instituer une nouvelle dynastie en quelque sorte.

Et ceci à travers l'instauration probable d'une succession bien féminine cette fois-ci, en utilisant sa fille légitime puisqu'elle l'engendra avec son premier mari, Thoutmôsis II. Je pense évidemment à Néférourê.

La beauté de Râ...

 

Mais si elle voulait que sa propre fille puisse un jour porter les deux couronnes, comment se fit-il qu'elle ne provoqua pas la disparition de Thoutmôsis III, qui fut au demeurant, le seul obstacle qui pouvait s'interférer avec sa liberté d'agir librement.

 

Nonobstant les égyptologues semblent perdre la trace de Néféroué en l'an 11 de sa mère.

Fut-elle désavouée ?

On penserait davantage qu'elle rejoignit le monde d'Osiris. Rompant probablement avec cet avenir qui devait bien être tout tracé par sa mère.

 

Certainement la plus connue des "femmes pharaons"...

 

Si elle fut vraiment cette Femme d'importance, qu'on lui reconnaît bien volontiers aujourd'hui, c'est peut être :

 

- Parce qu'elle élabora un temple dès plus audacieux et magnifique du reste, inédit et parfaitement personnalisé,...


"La plus splendide des splendeurs"

 

- Aussi car elle nous laissa également une fantastique épopée, celle relative à sa pseudo conception divine.

Elle était de fait une sorte de netjeret...
Ne fut-elle pas d'ailleurs représentée allaitante, avec Hathor... ?

Une enfance qui semble avoir été baignée par les netjerou.

 

Devenir pharaon devait nécessiter de développer un puissant système de communication, de propagande. Mais de nos jours nous y sommes bien habitués, alors rien qui pourrait vraiment nous surprendre.
Elle propagea de fait un fameux mythe celui de sa naissance mythique...

 

- Il semblerait qu'un souci bien primordial s'éleva devant cette noble dame.

Souvenez-vous...

Ce fut bien le clergé d'Amon qui reconnu et éleva Thoutmôsis III au rang de pharaon.

Elle devait dès lors s'allier au clergé d'Amon.

De fait elle trouva comme stratagème une offrande royale, celle relative à 6 obélisques.

Ce fut probablement grâce à cela qu'elle obtint officiellement, et donc avec l'accord de tous, cette corégence avec Thoutmôsis III.

Elle prit donc le trône celui qui devait être celui de son demi-frère.

  

- Grâce aussi au fantastique succès de cette périlleuse entreprise que fut celle qui alla au pays de Pount...

 

- ...

 

- Mais avant toute chose, ce fut une véritable personnalité parce que tout simplement elle fut une femme !

(Sic!) l'Horus femelle, Ḥr.t...

Celle dont les  kaou furent puissants... 

 

numérisation0002  

Un ka et une hemouset portant l'enfant d'Hatchepsout.

Ka, à droite, les deux bras dressés sur sa tête

et  

Hemouset à gauche, entourant d'amour des enfants !

Temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari.   

 

Elle su de fait s'entourer de personnages complètement dévoués...

Et arriva à s'imposer en tant que femme, dans un milieu exclusivement masculin.

 

Nonobstant, elle ne fut pas la seule à y être arrivée même si elle furent si peu nombreuses :  moins de 10 femmes en 5000 ans.

Car traditionnellement, seul un Homme devait atteindre le trône d'Horus !

Ainsi, la gouvernance d'une femme de rang royal semblait avoir été parfois et néanmoins préférée.

 

De ce fait, Kemet semble avoir comptée au moins six femmes ayant accédé au pouvoir suprême, mentionnons par exemple :

 

Merit-Neith...

Elle n'était cependant pas dans les listes royales.

Néanmoins, divers indices nous amènent à penser qu'elle aurait été le troisième pharaon de la première dynastie.

 

Nitocris...

La première femme officielle. 

Elle prit apparemment la succession de Mérenré II.

A ma connaissance, il n'y a pas à ce jour de documentation officielle. Quelques auteurs l'ont néanmoins mentionné.

Manéthon expliqua même qu'elle régna à la fin de la 6e dynastie.

Hérodote relata quant à lui comment elle monta sur le trône après le décès de son mari et frère. Mais également la manière dont elle avait mit fin à ces jours en vengeant la mort de son mari.

 

Nonobstant, souvenez-vous d'une certaine étude, celle de l’égyptologue K. Ryholt. Il en ressort selon lui que Nitocris serait en vérité un homme ! Nicrotis devint visiblement une femme suite à une erreur d'Hérodote lui même, souvenez-vous, il conta des évènements qui dataient pour lui de 1700 ans.

 

Sobek-Néférou...

La fille d'Aménemhat III et sœur d'Aménemhat IV.

Elle monta brièvement sur le trône en 1789 avant notre ère, un cartouche fut d'ailleurs inscrit à son non, en hiéroglyphe, sur une ceinture...

 

Hatshepsout...

Certainement la plus connue des femmes pharaons.

 

Néfertiti...

 L'histoire retenant notamment la révolution "monothéisme" / "Hénotéisme" près de son mari Akhénaton.

 

Taousert...

La grande épouse royale de Séti II.

Ainsi, faisant suite à des luttes intestines à la fin de cette 19e dynastie, elle monta sur le trône d'Horus.

 

Cléopâtre...  

 

  hatchepsout.JPG

Source / Lien

 

Voilà...

Il vous faudra maintenant attendre un peu, afin d'en connaître peut être davantage sur ce sujet...   

 

  Bas-relief-de-la-Chapelle-rouge-de-Karnak-_-de-gauche-a-dr.jpg

  Bas-relief de la Chapelle rouge de Karnak.

18e dynastie.

 

De gauche à droite :

- Min,

- Le pharaon Hatshepsout vêtue en homme,

- Le netjer Amon. 


Désinences... Prochainement sur le même sujet à savoir la reine-pharaon Hatchepsout !

 

- Le difficile exercice du pouvoir,

- La grande aventure du pount,

- Une persécution posthume,

- Hatchepsout et le très dévoué Sénenmout,

- Un jeune dignitaire qui soutint la reine,

- Une vertigineuse ascension,

- Deux noms étroitement liés,

- Le temps amer de la disgrâce,

- ...

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

       • Sources...

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003

 

"La naissance divine d'Hatchepsout" dans le temple funéraire de la reine Hatchepsout à Deir el-Bahari, traduction de Claire Lalouette, Textes Sacrés et textes profanes de l'ancienne Égypte. Paris, Gallimard, 1984, page 30 à 35 

 

Conférence "Hatchepsout" par Christiane Desroches Noblecourt, Septembre 2002.

 

      Sitographie...

 

Wikipedia  

 

      Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Hatchepsout aurait-elle été empoisonnée ?

 

Pharaons et Personnalités en Égypte antique !

 

Clé de VIE

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

"L'attachement est un obstacle.

 

S'il n'y a pas d'attachement,

 

il n'y a alors aucun obstacle... !
Lahiri Mahasaya.

 

"Qui contrôle le passé,
contrôle le futur.
Qui contrôle le présent,
contrôle le passé"
George Orwell, 1984

 

Fichier en PDF

 

Épouse de la divinité Amon et Noble Dame des Deux Terres, Épouse de la divinité Amon et Noble Dame des Deux Terres, Hatchepsout... ! (1) En Égypte antique !

 

aimé

Épouse de la divinité Amon et Noble Dame des Deux Terres, Hatchepsout... ! (1) En Égypte antique !
Épouse de la divinité Amon et Noble Dame des Deux Terres, Hatchepsout... ! (1) En Égypte antique !
Épouse de la divinité Amon et Noble Dame des Deux Terres, Hatchepsout... ! (1) En Égypte antique !
Épouse de la divinité Amon et Noble Dame des Deux Terres, Hatchepsout... ! (1) En Égypte antique !
Épouse de la divinité Amon et Noble Dame des Deux Terres, Hatchepsout... ! (1) En Égypte antique !

Partager cet article

Repost 0