Le site d'Aimé Jean-Claude

La patrie des Âmes de Nekhen avec ses peintures de références !... (2) en Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

Les divinités du panthéon égyptien devaient maintenir :

- L'ordre général quant à la création et aux cycles...

- La pérennité du pouvoir pharaonique,

- Cette obédience qui s'exerçait sur le double-pays, au sein d'une géographie sacrée.

- ...

 

Ainsi les âmes baou, politico-religieuses de Pé et de Nekhen, furent bien basées sur le toponyme de deux cités emblématiques du nord et du sud et elles devaient certainement posséder tous les caractères fondamentaux mentionnés.

Ainsi, leurs "images" auront bien traversé l'histoire pendant au moins 3 000 ans, depuis les premières dynasties jusqu'à l'époque romaine c'est à dire au deuxième siècle après notre ère.

 

Ces âmes furent visiblement liées aux paradigmes théologiques composés comme vous le savez du divin mais aussi de ce pouvoir pharaonique bien temporel.

 

Mais qu'elles furent alors les identités de ces âmes baou ?

Quant à leurs évolutions ?

Leurs véritables fonctions ?

Leurs rôles dans cette légitimité, mais aussi la pérennité du pouvoir pharaonique ?

Comment justifier de leur présence dans toutes les évolutions historiques mais également politiques, religieuses, sociales,... ?

Et tout cela sur une durée d'au moins trois milles ans, imaginez cela...

 

Ainsi au cours de cette aube de la Kemet Antique, voici Hiérakonpolis des Grecs...

Nekhen si vous préférez, Nhn...
Kom el-Ahmar en arabe...

"La ville des faucons"... On devait d'ailleurs y vénérer le netjer faucon appelé Horus et cela dès l'époque préhistorique.

 

Elle se situe bien dans le troisième nome de Haute-Égypte...

Le nome "de la Forteresse"...

"Le Rural"...

"Les deux plumes" (nxn)... Sise aux alentours de 100 km au nord d'Assouan. La cité devait être le pendant de la ville de Bouto en Basse-Égypte.

 

   

Les "Âmes de Nekhen et de Pé".

Abydos...

Source

 

Voici donc une réelle référence aux ancêtres des pharaons...

 

Dans ce très lointain passé, les chefs de la cité de Nekhen partirent à la conquête progressive de la future Kemet et réussirent ainsi, comme vous le savez, à fonder la dynastie 0 :

 

→ Les premiers signes d’une administration,

 

→ Les insignes royaux bien évidement,  

 

→ Les premières traces aussi de l'écriture hiéroglyphique,...

 

Vint alors l'unification de Kemet !  

 

Ce qui amena la capitale religieuse à changer. Elle devint alors Abydos.

 

→ Et celle administrative fut dès lors la fameuse Memphis.

 

Nonobstant, Nekhen restera toujours un centre de pouvoir très important. S'il fallait vous en dissuader, souvenez-vous du souverain de cette fin de première dynastie, à savoir Den. Il régna si longtemps, que sa succession posa quelques difficultés.

L'unité même de Kemet fut vacillante.

Ce furent à nouveau les souverains de Nekhen qui fondirent la deuxième dynastie.
Les deux Terres seront donc réunifiées, à nouveau, et ceci grâce à Nekhen et ses dirigeant bien sûr.

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur les "Âmes de Nekhen", je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, à son sujet, dans l'article précédent ? 

 

Article n°1 : ces génies d’Horus…

 

Le netjer de Nekhen était le faucon Horus !

Tête en or du faucon Horus...

Horus (Hr) nekhenite : une preuve de ses origines !

Retrouvé à Hiérakonpolis (Nekhen)...

4e dynastie...

 Musée Égyptien du Caire.
Premier étage, section 4, élément 22 sur 23.

Source 

 

Plan de l'article...

 

→ Avançons dans cet ancien espace temps…

 

→ Pharaon et l'approbation de leurs prédécesseurs...

 

Selon la légende, Râ accorda donc les villes de Pé et de Nekhen à Horus !

 

→ Et, selon les égyptologues…

 

→ Ainsi à la différence des fils d’Horus…

 

→ Des peintures de références...

 

Avançons dans cet ancien espace temps…

 

Et atteignons la période du Nouvel Empire afin de nous rendre compte que cette cité de Nekhen demeurait toujours et encore, une grande ville d’importance.

Elle fut bien, à ce moment là du moins, unie à la belle et légendaire ville de Thèbes.

 

Il nous suffit de nous remémorer aussi certains hypogées comme furent ceux de :

 

- Ahmes, fils d'Abama, sous le règne d'Ahmosis, Amenhotep I et Thoutmosis I...

 

- Pahery, petits fils d'Ahmes, puissant nomarque de Nekhen,

 

- Renni, nomarque de Nekhen sous Amenhotep I et grand prêtre de Nekhbet.

 

- ...

 

Les âmes de Pé et Nekhen furent bien mentionnées dans :

 

- Les textes des Pyramides,

 

- Ceux des sarcophages aussi,

 

- Le rituel de l’Ouverture de la bouche également,

 

- … 

 

- Sans évidement omettre le fameux "Livre pour Sortir au Jour" : trois âmes de Nekhen, à tête de faucon, étaient bien identifiées à Horus. De plus ils furent accompagnés de deux de ses quatre fils à savoir Douamoutef et Kébehsénouf : incarnations des mains de leur père souillées par la semence de Seth et ensuite tranchées par Isis, déposées à Nekhen par Râ.

Ainsi, les trois âmes de Pé furent identifiées à Horus, avec deux autres de ses quatre fils : Amset et Hâpi.

 

Pharaon et l'approbation de leurs prédécesseurs...

 

Les "âmes de Pé et de Nekhen" furent visibles dans de bien nombreuses inscriptions.

 

Souvenez-vous...

Même les pharaons Koushites croyaient que leurs descendants furent ces âmes de Pé et de Nekhen.

 

Selon la légende, Râ accorda donc les villes de Pé et de Nekhen à Horus !

 

Et ceci afin de le dédommager en quelque sorte des offenses quant au fameux netjer Seth.

Mais, le tumulte agitait alors les cités.

On demanda à Râ d’y envoyer son fils.

Amset et Api qui veillaient en fait sur Pê.

Douamoutef et Quebehsenouf sur Nekhen…

 

Assignés à Horus pour toute l’éternité, ils valurent à ce dernier de recevoir comme vous l’imaginez bien, de Râ le nom d’Hor hery oudjef, ce qui signifierait en l’occurrence "leur chef".

 

On les appelait bien les Âmes de Pé et de Nekhen. Ils furent en fait les baou des deux villes de Basse et Haute-Égypte.

Et vous l’aurez certainement compris, ils correspondaient probablement à de très hauts dignitaires. De plus pour nos anciens, on peut exprimer le fait qu’ils furent un véritable don de Râ, fait alors à Horus.

 

   

La barque royale fut halée par les "Âmes de Pé et de Nekhen"

et était accueillie par Thot lui même.

Abydos.

Source 

 

Et, selon les égyptologues…

 

Ces âmes…

Ces baou seraient celles des anciens souverains de ces cités prédynastiques !

 

Élevés au rang de divinités locales, ils étaient d’ailleurs parfois même désignés au moyen du hiéroglyphe nTr, netjer : et, si on usait d’un raccourci, nous pourrions traduire ceci par Dieu !

hiero_R8.png

"Bâton enveloppé d'un tissu"

R8

 

Ainsi à la différence des fils d’Horus…

 

Ils furent individualisés physiquement de manière très distincte :

 

- Un singe pour Hâpy,

 

- Un homme pour Imsety,

 

- Un chien pour Douamoutef,

 

- Et un faucon pour Kebehsenouf.

 

Les Âmes de Pé et Nekhen ne revêtaient que deux aspects différents :

 

- Aux Âmes de Pê revient une tête de faucon,

 

- Aux Âmes de Nekhen une tête de chacal. Autre différence avec Hor-mesout, toujours représentés sous un aspect momiforme.

 

Les Âmes de Pé et Nekhen ont toutes les deux la particularité d'être figurées :

- Un genou à terre,

- Une main sur la poitrine,

- L'autre poing levé dans l'attitude dite "de la jubilation".

 

   http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ae/Souls_of_Pe_and_Nekhen.svg/608px-Souls_of_Pe_and_Nekhen.svg.png

Les âmes de Pé (Faucon)

et

Nekhen (Chacal).

  Source / lien

 © Jeff Dahl

 

Des peintures de références...

 

Le site de Kôm el-Ahmar...

Il est bien essentiel pour qui désire finalement appréhender la gestation de l'art égyptien durant les temps prédynastiques.

 

On y a retrouvé en effet un très ancien hypogée. Il est connu d'ailleurs sous ce nom spécifique de "tombe décorée 100".

Les murs de briques y ont été enduits et ornés de peintures en tout point remarquables.

 

Célèbre pour ses représentations :

 

- D'hommes,

 

- D'animaux,

 

- Et de bateaux. Cet hypogée appartenait bien probablement à un chef qui devait gouverner la cité, à la fin des temps prédynastiques... 

 

A suivre prochainement...

 

Nekken âme 

  "Âmes de Nekhen"

Règne de Sésostris I (1961-1917 avant notre ère)
Calcaire peint, du temple de la pyramide de Sésostris I, Lisht...
 Fonds Rogers, 1909 (09.180.41) 

 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet...  Les "Âmes de Nekhen"...   

 

- Un étonnant sanctuaire,

- "La Grande Cache",

- Des chefs-d'oeuvres,

- Kom El-Ahmar, le berceau des "Âmes de Nekhen" 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

       • Sources...

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003.   

 

Paul Barguet, Le Livre des Morts des anciens égyptiens, Paris, Cerf, 1967, pp. 148-150 (pour les âmes de Pé) et pp. 150-151 (pour celles de Nekhen)...

 

Erich Lessing et Pascal Vernus, "Les Dieux de l'Égypte" Imprimerie Nationale, Paris, Octobre 1998 - En Anglais, Traduction Jane M. Todd, The gods of ancient Egypt, George Braziller, Octobre 1998.

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Ruth Schumann Antelme, Stéphane Rossini, Nétèr - Dieux d'Égypte 

 

Patai, Raphael 1990 (1978). The Hebrew Goddess : Third Enlarged Edition. Detroit, MI : Wayne State University.

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion


Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne : Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press.

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière

 

Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.

 

Nadine Guilhou - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, P. 194. 

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280. 

 

      Sitographie...

 

Wikipedia  

 

      • Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Netjerou, netjerout en Égypte antique ! 

 

Clé de VIE

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

"L'espoir, ce n'est pas l'optimisme.

Ce n'est pas non plus la conviction

qu'une chose va bien se passer,

mais au contraire la certitude

que cette chose a un sens,

quelle que soit la façon

dont elle va se passer."

 Vaclav Havel 

 

 

Fichier en PDF...

 

La patrie des Âmes de Nekhen avec ses peintures de référ La patrie des "Âmes de Nekhen" avec ses peintures de références !... (2) en Égypte ancienne !

 

aimé

 

vie, santé, force (v.s.f.).

                                                                          

 vie, force et santé.

La patrie des Âmes de Nekhen avec ses peintures de références !... (2) en Égypte ancienne !
La patrie des Âmes de Nekhen avec ses peintures de références !... (2) en Égypte ancienne !
La patrie des Âmes de Nekhen avec ses peintures de références !... (2) en Égypte ancienne !
La patrie des Âmes de Nekhen avec ses peintures de références !... (2) en Égypte ancienne !
La patrie des Âmes de Nekhen avec ses peintures de références !... (2) en Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0