Le site d'Aimé Jean-Claude

Grâce aux rites du réveil de l'âme, l’Akh… (2) en Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

   

L'Égyptien antique devait subodorer que l'Homme ne devait pas se réduire à un enchaînement technique :

- De "tubes",

- D'organes,

-...

 

Il devait bien y avoir quelque chose de spirituel en nous !

 

D'aucuns considèrent l'akh comme étant le ka réuni au par les rites du réveil de l'âme.

Ainsi, l’akh, parmi les concepts de la spiritualité égyptienne, fut celui qui se rapprochait le plus de notre idée de l’âme, avec le bâ.

 

 

"Lumière générée dans les ténèbres!"

 

"C’est l’Esprit inné dans la matière qui se manifeste !"

 

  http://jfbradu.free.fr/egypte/LA%20RELIGION/LA%20MORT/akh.jpg

Admirez ce beau vanneau huppé !

Le symbole par excellence du peuple Égyptien !

Le peuple en adoration devant pharaon...

 © Liens

 

"La partie lumineuse

ou

glorieuse de l'être"

 

 

La Lumière divine...

Le rayonnement de l’individu...

Akh,

Iakh.

 

Au pluriel :

Akhu,

Akhou,

...

 

600px-Akh_glyph.svg.png

© Shyamal

Hiéroglyphe de l’ibis à crête ! 

 

Préambule... 

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur ce principe abstrait que fut l'Akh, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Article n°1 :  la puissance céleste...

 

 

Pour les Égyptiens, le coeur est le siège de la pensée.

    Les amulettes en forme de cœur sont placées dans les bandelettes de toutes les momies.

Pour les Égyptiens, le cœur était le siège de la pensée, d'ou son importance dans les cosmogonies ! 

 

 

Ibis en position debout : en hiéroglyphes, selon la classification de Gardiner...

source : @ link

http://hieroglyphes.pagesperso-orange.fr/CCER-Hieroglyphica.htm

 

 

G25.gif G25   G25A  G25A G26  G26G26AG26AG26BG26B

G26C.gifG26CG190.gifG190 G191.gifG191G192.gifG192G193.gifG193

G194.gifG194G275.gifG275G278.gifG278G298.gifG298G298A.gifG298A 

 

 

Principe apparenté selon moi à la création, en relation avec la magie !

 

Akh pouvait aussi avoir les significations suivantes :

- "Utile",

- "Profitable",

- "Efficace",

-...

 

La base égyptienne fût certainement :

- "briller",

- "lumineux",

-…

 

C'était un principe spirituel... Immortel... 

 

Cela devait correspondre à nos esprits...

 
Une sorte de clarté qui vit dans le ciel, lors de la rupture finale !
Appartenant au ciel qu'il rejoint, après avoir été "justifié", il fut considéré comme le rayonnement de l’individu…

 

Ainsi, tous les esprits voyageaient dans l’attente de retrouver cette terre de la première vie, dans un nouveau cycle !

 

C’est probablement...

 

Ce qui incita certaine personne, à y voir là, une représentation :

- Des fantômes, 

- D'un spectre lumineux.

 

 Quant aux Coptes, ils y voient, le "démon", sans doute dans le sens du grec "oaip.aiv".

 

L'akh fut aussi la force divine : il devait permettre au défunt d'accéder aux étoiles, lors du passage dans l'au-delà.

Rappelez-vous, cela fut bien repris dans le :
- Le saint esprit et le père…
- Les temples furent ainsi construit en respectant ce principe, de l'Egypte ancienne jusqu’aux églises…


On retrouve bien ce principe au niveau des parois :

- Des hypogées,
- Des temples… et cela sous la figuration d’un Ibis, comme nous l’avons entrevu lors de l’introduction de ce sujet.

L’Akh fut bien décrit comme un ibis à crête. 

 

Cependant, il est fortement probable que cela puisse concrétiser, davantage une relation phonétique entre l'oiseau et le concept.

A l’origine des temps…

Seul pharaon et les netjerou devaient posséder l'akh !

De la même manière, seul pharaon pouvait être momifié et était donc le seul à atteindre l’éternité, de par la conservation de son corps,... !


Vint ensuite un élargissement de ces concepts : 

 

→ A l’entourage du pharaon,
 

→ Et aux élus, à savoir en fonction du temps qui s'écoulait plus ou moins paisiblement:

• Aux nobles,

Aux riches,

A tous les simples mortels.

 

Ainsi selon le texte ancien des pyramides...

Selon James Allen...


L'Akh appartenait bien au ciel...

 

Le cadavre à la terre...

 

Le corps était enterré alors que l'akh, la brillante, montait vers le ciel, afin de devenir une étoile.

 

Il se mettait en place alors que bâ et ka s'unissaient.

 

Akh était la lumière sortie des ténèbres...

 

Ce fut bien le début :

- De toute genèse,

- De toute création.

 

On subodore par conséquence, qu'au commencement il y eu :

- Les ténèbres,

- Que cette lumière était virtuellement intrinsèque aux ténèbres...

 

Ainsi, quand Râ sortit hors de Nout, il fut "akh".

 

En apparaissant de cette manière il créa : 

- Le soir,

- Et le matin,

-...

- L'Occident,

- Et l'Orient. Dès lors, apparu l'Horizon...

 

L'orient était inconcevable sans l’Occident...

Et ses deux extrêmes l'étaient tout autant sans l’horizon : ce troisième élément est totalement abstrait mais  appartenant tout autant au premier qu'au deuxième terme.

...

Voici donc une nouvelle trinité...

Qui en engendra une autre...

L'ébauche d'une renaissance probable...

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

 

  akh.jpg

Ibis à aigrette.

Sur les quais d'Assouan.

 

Désinences... prochainement sur le même sujet à savoir l’Akh...

 

- Le souffle,

- ... 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

     • Sources...

 

Jan Assmann, Mort et au-delà dans l'Égypte ancienne, Monaco, Éditions du Rocher, 2001 (ISBN 2268043584)

 

Susanne BICKEL, La cosmogonie égyptienne, OBO 134, 1994. 

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003 

 

Taylor, John H. (Auteur), ancien Livre des morts égyptien: Voyage à travers l'au-delà. British Museum Press, Londres, 2010. page 256-7

 

Ph. DERCHAIN, "Anthropologie. Égypte pharaonique", Dictionnaire des mythologies, sous la direction d.Y. BONNEFOY, vol. I, Paris 1981.

 

(1) Bernard Ziskind et Bruno Halioua"La conception du cœur dans l’Égypte ancienne" pour Médecine / Sciences 2004_ 20 : 367-73

 

Rudolf Steiner, La science de l'occulte (1910), chap. II : "L'être humain" ; Théosophie. Introduction à la connaissance suprasensible du monde et de la destinée de l'homme (1904).

 

Traunecker : 1993, 26-7 ; Vernus : 2001, 80

 

Roland Harari et Gilles Lambert, Dictionnaire des dieux et des mythes égyptiens, Le Grand Livre du Mois, 2002

   
     • Sitographie…

 

Wikipédia

 

• Taggé avec...

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

600px-Akh glyph.svg

 

 

Fichier PDF...

 

Grâce aux rites du réveil de l'âme, l’Akh… 2 en Eg Grâce aux rites du réveil de l'âme, l’Akh… (2) en Egypte ancienne !  

  

 

aimé

 

Grâce aux rites du réveil de l'âme, l’Akh… (2) en Égypte ancienne !
Grâce aux rites du réveil de l'âme, l’Akh… (2) en Égypte ancienne !
Grâce aux rites du réveil de l'âme, l’Akh… (2) en Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0