Le site d'Aimé Jean-Claude

Les animaux sacrés, un chat poignardant un serpent ! (12) en Égypte ancienne !

ankh hiero 

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 

 

La base de la religion égyptienne était le culte...

Et non la croyance...

Contrairement aux religions actuelles... 

 

  http://www.egiptologia.com/images/stories/arte/endetalle/gato-acuchillando-serpiente/fig04.jpg

"Grand chat d'Héliopolis" tuant le serpent Apophis sous l'arbre sacré ished !

Un chat poignardant un serpent !

Hypogée d'Inherkhâouy, TT359.

20e dynastie.

© J. Malek

En Egypte. 4000 ans d'art, Barcelone, 2003, p. 259.

 

L'hypogée TT359...

Inherkhâouy était contremaître du Seigneur des Deux Terres dans la Place de Vérité ...

Sous le règne de Ramsès III et Ramsès IV, au Nouvelle Empire, dans le célèbre village de Deir el-Medinet.

 

Inherkhâouy était l'un des dirigeants des artisans qui :

- Excavait

- Décorait les tombes de la Vallée des Rois et de la Vallée des Reines,

- ...,

 

Les artisans de ce village construisaient parfois des hypogées qui rivalisaient en magnificence avec pharaon.

Nonobstant, à la fin du Nouvel Empire de nombreux hypogées ne furent pas décorés !

Est-ce en raison d'une crise économique ?

Est-ce suite à des troubles sociaux ?

 

En tout cas, Inherkhâouy avait visiblement les moyens.

Fut-il favorisé par pharaon ?

Toujours est-il qu'il semblait posséder deux tombeaux.

TT299,  avait-il été destiné pour lui-même ?

TT359,  était-il pour sa famille ?

 

Inherkhâouy y est représenté avec sa femme (Wabet) qui fut apparemment chanteuse d'Amon, et ses nombreux enfants...

 

Ceux qui ont la grande chance de pouvoir l'admirer pourront observer un chat vraiment unique à bien des égards, poignardant un serpent au niveau du mur ouest de la chambre funéraire...

Près d'une scène culte d'Horus...

Près également d'une représentation montrant Inherkhâouy et sa femme.

 

  a - Copie

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet.

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur ce que représentaient les animaux, dans le sens général, en Égypte antique, je vous convie donc à suivre les liens : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !


Tout un programme...

Que nous venons simplement d'effleurer : 

 

→ Article n°1 :     ils furent sacralisés !

 

→ Article n°2 :     un sort de pacha, quant à leur dépouille !

 

→ Article n°3 :     pourquoi la momification ?

 

→ Article n°4 :     évolution de la zoolâtrie

 

→ Article n°5 :     les auteurs latins et les animaux ?

 

→ Article n°6 :     classement des animaux par les Égyptiens... 

 

→ Article n°7 :     les insectes de la terre et du ciel !

 

→ Article n°8 :     les animaux sacrés...

 

→ Article n°9 :     les serpents craint et adulé...     

 

→ Article n°10 :   les serpents et les forces...


→ Article n°11 :   les serpents et déités...

 

Les Égytiens anciens avaient bien évidement cet esprit d’observations…

Observations de leurs environnements proches…

Scrutant…

Déchiffrant…

Admirant…

Profitant au maximum des bienfaits de cette nature…

Apprenant…

 

Souvenez-vous des hiéroglyphes basés sur les animaux...

Souvenez-vous des peintures…

 

Ainsi, pendant la 18e dynastie, les dignitaires de la région thébaine ont fait représenter une grande variété d’animaux dans leurs hypogées… 

 

"Ceux qui sont de la terre"
jmy. w t3

 

 

 

I12.png        I13.png     I14.png

Quelques déterminatifs, le code Gardiner...

 

Le serpent faisait partie du quotidien des Égyptiens antiques… Ils furent accoutumés aux dangers qu'il pouvait bien représenter.

La faune égyptienne en comptait de nombreuses espèces et très tôt, les anciens ont appris à dresser les plus dangereux, à en tirer profil,...

Par exemple, la vipère à corne, l'une des plus dangereuses, fut représentée en hiéroglyphe par le son "f".

 

Le symbolisme du serpent...

Fort ancien s'il en est...

→ Symbole de la vie éternelle... Le serpent fut bien souvent associé à l'idée de la Mort et paradoxalement à celui de la Vie aussi.

De par les observations que nos anciens ne manquèrent pas de faire à savoir son changement de peau et cela bien régulièrement… Le serpent retrouvait ainsi l'apparence de la jeunesse.

→ Symbole du pouvoir pharaonique…

→ Symbole des forces destructrices…

→Symbole de l’unification des deux terres. Ainsi au niveau du delta occidental, le leader quand les deux terres ne furent pas solidaires, arborait comme emblème distinctif la "couronne rouge" et vénérait autant Neith que le serpent Ouadjyt de Bouto.

→ …

 

Incarnation de nombreux nétèrou, par exemples :

 

Nehebkaou, était souvent invoqué contre les morsures de serpents et les piqûres de scorpions. D’ailleurs, une fête avait lieu en son honneur, le premier jour de la saison Peret, la germination...  

 

→ …

 

Serpent de taille énorme…

Celui des ténèbres comme le fameux Apophis qui devint d’ailleurs l’ennemi serpent de Râ, la menace perpétuelle du chaos,…

 

Fig. 5. Gato acuchillando a una serpiente. Tumba de Nakhtamón (TT335). Dinastía XIX. Foto en R.M. y R. Hagen, Egipto. Hombres. Dioses. Faraones, Barcelona, 1999, p. 178.

Un chat poignardant un serpent !

 Nakhtamón tombe (TT335).

19e dynastie.

© R Hagen

"En Égypte. Hommes. Dieux. Pharaons" Barcelone, 1999, p. 178.

 

Le matériel funéraire...

Les momies...

Tous cela ont été retrouvés à même le sol au milieu de gravats.

 

→ Après deux années, une stèle appartenant à Inerkhau fut retrouvée sur le marché des antiquités de Louxor...

Achetée par le "Musée de l'Oriental Institute de Chicago"...

 

La partie supérieure d'une autre stèle appartenant à Inerkhau se trouve maintenant au musée du Louvre... 

 

Le chat...

 

Miu-aau...

Miuty...

"Le grand chat d'Héliopolis"...
Miou-aau...

Miou, le "chat"...


Ce fut le Felis serval...

Le Felis chaus ce chat puissant et trapu, qui servit de modèle au Grand Chat d' Héliopolis.

 

Comme vous le savez, ils ont effectivement partagés la vie des anciens Égyptiens...

Ils avaient littéralement un penchant pour cet animal devenu bien mythique.

 

Domestiqués...

Mais toujours en mesure de garder leur caractère de chasseur puisqu'ils étaient à mêmes d'attaquer des souris ou même des serpents.

Une des raisons probable de l'adulation qu'ils portaient envers cet animal considéré comme protecteur vis à vis des animaux nuisibles voir même très dangereux...

 

Les chats par leur pouvoir de reproduction furent probablement vus comme étant de plus :

- Sensuels,

- Maternelles,

- Prolifiques

-... Ceci nous amène à comprendre l'importance des netjerout Hathor comme Bastet.

 

Bastet, cette déité féline fut :

- Protectrices des Femmes.

- Symbole de la joie de vivre,

- Tout à la fois agressive,

- ...

 

La force des chats fut telle, qu'ils devaient de plus protéger Râ.

Défenseurs bien efficace envers les "impondérables" de la nuit...

 

"Le grand chat d'Héliopolis"...

 

C'est bien lui que nous voyons dans cette scène d'Inherkhâouy...

 

Un chat avec la peau dorée...

Allusion au soleil...

Avec de longes oreilles qui vont vers l'arrière.

Ce qui pourrait bien être cette expression que nous leur connaissons quant à la colère, avant une attaque.

Sa bouche ouverte avec des dents bien menaçantes ajoutant à son caractère félin un air pouvant terrifier.

Sa langue dehors...

Son regard exorbitant...

 

Expression d'horreur que ce chat...

Expression sanglante, violente et explicite ! Probablement relative au monde dans lequel évoluaient nos ancêtres, redoutant chaque jour le chaos... ?

Finalement, voici une iconographie pas si rare que cela dans cette Égypte ancienne...

L'irritation d'un chat.

Son humeur agressive lorsqu'il est muni de ce "couteau", de cette arme afin de tuer le grand serpent.

Serpent qui incarnait, je vous le rappelle, Apophis.

Cette entité divine qui se rapportait aux énergies négatives de l'obscurité ...

Ces forces dites cosmiques en conflit permanent avec Râ.

 

Un être vaincu cycliquement mais paradoxalement régénéré !

 

http://tracesduserpent.ens-lyon.fr/medias/photo/img_1225045946935.jpg

"Livre pour sortir au jour"

De Ptahmes

Apophis.
Nouvel Empire, 18e - 19e dynastie.
Papyrus peint. 

Musée du Louvre.

© source

 

Apophis...

Apopi...

Apopis...

Rerek...

 

Apophis était en éternel conflit avec Râ.

Cet ennemi affronté la nuit... Afin de la rendre fort dangereuse.

 

Nonobstant, il y avait toujours cette victoire répétée :

- De la lumière sur les ténèbres de la nuit,

- Contre le chaos...

 

Mais Apophis fut un ennemi redoutable.

Il perdit quotidiennement nous le savons bien...

Néanmoins, il demeurait toujours présen.

 

Voilà un paradigme de cette Égypte antique !

Paradigme qui supposait, en permanence, un vis à vis...

"Blanc contre noir"...

Le bien contre le mal...

La Maât contre Isefet...

Le combat devait être bien permanent.

Un vaincu...

Un vainqueur...

Chaque échec d'Apophis amenait l'aube nouvelle.

Toujours chassé... Jamais tué...

Il émergeait chaque jour des ténèbres afin d'attaquer la barque solaire, et à chaque fois, il fut vaincu et condamné à retomber dans la "non existence". Ses attaques incessantes avaient pour but de rompre la création...

De provoquer le chaos en arrêtant le cours du temps...  

Les Égyptiens associaient donc le serpent aux forces du mal...

Et c'est ainsi qu'ils se représentaient les démons peuplant les ténèbres de l'au-delà crachant leur venin sur les malheureux qui ne connaissaient pas les formules magiques permettant de les dompter...    

 

141114146.jpg 

"Livre des morts"

"Livre pour sortir au jour" de Natha (?)

1 350 - 1 300

Source

 

Le choc de la lumière et des ténèbres…

 

En synthèse, le choc du bien et du mal.

L'ordre et le chaos…

 

Le chat fut bien cette émanation, cette énergie bénéfique…

Réalisation de la vie…

 

Apophis peut être vu comme une figuration s’opposant à elle.

 

Bien différent finalement quand on se rappelle de l’hypogée :

 

- Nakht : un chat mangeant un poisson !

 

Chat mangeant un poisson sous le siège de l'épouse du défunt dans une scène de banquet. Tombe de Nakht TT52

Chat mangeant un poisson sous le siège de l'épouse du défunt !

Une scène de banquet.

Tombe de Nakht TT52.

© Source

 

- Nebamon TT24 : le chat attrapant bien prestement des oiseaux !

Cette iconographie pourrait être considérée comme plus attachante que celle de de l’hypogée d’Inerkhau.

 

Un chat bien étrange finalement !

 

Ainsi, il apparaît que ce chat, dans l’hypogée d’Inerkhau soit bien un chasseur !

 

Néanmoins, son allure n’est pas si naturelle que cela, voir même un peu étrange !

Aurait-il perdu de son sang froid ?

 

Un couteau ?

L’emploi d’un couteau pour un chat ne serait-il pas une sorte d’anthropomorphisme ?

 

Davantage étrange encore !

 

La vérité est que le chat atteint de contraste Inerkhau par rapport à d'autres chats présentés dans les mêmes scènes racontant épisode mythologique, un thème qui apparaît reflété dans différentes tombes de la nécropole de Deir el-Medina.

 

Bien qu'il existe de nombreux points communs avec d’autres décors du même genre, cette scène de l’hypogée d’Inerkhau n’en demeure pas moins originale me semble-t-il.

 

Chapitre 39, la formule pour repousser Rerek...

→ Le Livre des morts des anciens Egyptiens, Traduction complète d'après le papyrus de Turin et les manuscrits du Louvre. Paul Pierret, Paris, Ernest Leroux Editeur, 1882 (p.23, 123, 135).

→ Le Livre des morts des anciens Egyptiens, introduction, traduction, commentaire de Paul Barguet. Editions du Cerf, 1967 (page 81).

 

Et l’envoyer dans la zone inférieure ! 

 

Arrière, marcheur qu'on fait reculer, provenant d'Apophis !

Sois submergé dans le bassin de Noun, à l'endroit prescrit par ton père, pour que tu y sois frappé.

Éloigne-toi du lieu de naissance de Râ.

Tremble, je suis Râ.

Tremble.

Arrière !

On détruit ton venin.

Râ te renverse, les netjerou te renversent.

Ton cœur est arraché.

 

Par Mafdet (netjeret félin), tu es enchaîné par Heddet (netjeret scorpion) ; ta blessure est prescrite par la vérité.

Sont renversés ceux qui sont sur le chemin, est renversé le marcheur.

Apophis, l'ennemi de Rê, pénètre à l'orient du ciel aux cris de la nuée orageuse, aux rugissements de l'ouvreur des portes de l’horizon, lorsqu'on voit poindre les bras de Râ surgissant, il succombe massacré.

 

J'ai agi selon ton cœur, j'ai fait le bien, j'ai agi convenablement, O Râ ! J'ai fait réjouissance à l'enchaînement exécuté pour Râ.

 

Apophis est renversé, il est lié, enchaîné, garrotté par les nétjerou du Sud, du Nord, de l'Ouest et de l'Est : ils l'ont enchaîné dans chacun de tes endroits.

Aker (netjer du sol) l'a renversé, le chef de la porte de l'Abîme (Thot) l'a garrotté.

Paix.

Paix à Râ !

Il navigue en paix.

 

Tombe, Apophis, ennemi de Râ !

Ce que tu as goûté est plus fort que ce goût qui est suave au cœur de Heddet ; rude est ce qu'elle t'a infligé, de sorte que tu seras malade de son traitement éternellement.

Tu ne raidiras plus (ton membre), tu n'éjaculeras plus, Apophis, ennemi de Râ. Détourne ton visage, car Râ a horreur de te voir.

Arrière !

 

A suivre...

 

Ramses%20III%20cobras.jpg

Les netjerout cobras.

 

Quelques momies d'animaux...

 

Louvre_egyptologie_21.jpg

Antiquité égyptienne,

Musée du Louvre.

Pavillon sully.

 

Momie-d-un-chat.-By-Claire-L.-Evans-.-Licence.jpg

  Momie d'un chat.

By Claire L. Evans . Licence

 

6a00d8341bf67c53ef0162ff127d56970d-800wi.jpg

 © Source

Gauche : chatons...

A droite : le scanner d'un chat momifié.

 

6a00d8341bf67c53ef0162ff1271ad970d-800wi.jpg

© Source

Head of mummified cat.

 

http://www.louvrebible.org/upload/image/97b%20Momie%20chat.jpg

Momie de chat.

   AF 9461.

 

Taureau-ou-veau-momifie.-By-Son-of-Groucho-.-Licence.jpg

Taureau ou veau momifié.

By Son of Groucho . Licence 

 

http://www.louvrebible.org/upload/image/97a%20Monie%20b%C3%A9lier.JPG

 Tête de momie de bélier.

 N 2892, Sully salle 19 vitrine 8.

Le bélier était consacré surtout à Amôn-Râ et à Khnoum.

 

momie-de-chien--Scott-Williams--Universite-de-Cardiff-.jpg

Momie de chien.

© Scott Williams, Université de Cardiff.

 

http://www.bbc.co.uk/history/ancient/egyptians/images/animals_dog_mummy.jpg

 Source

© Robert Partridge   

                                             http://australianmuseum.net.au/Uploads/Images/8637/iE022916-01-Ibis-mummy_big.jpg

© Australian Museum
Ancient Egyptian ibis momifiés
                                                                                                                
                                            
            http://storage.canalblog.com/73/46/748796/56468174_p.jpg
 
http://storage.canalblog.com/29/64/748796/56468133_p.jpg
Momie de crocodile du Nil !    
 Source
 
musaraigne.jpg

Objet rare, découvert à Tounah el-Gebel en 1948 et qui semble retrouver sa terre d'accueil, Kemet !

Il fut exposé pendant 15 ans au musée de Leipzig !

Un sarcophage d'une musaraigne avec son museau caractéristique...

20 cm...

Stuqué...

Le couvercle était recouvert d'une feuille d'or !

 

Une radiographie :

 Musareigne-2.jpg

"La musaraigne a des mœurs nocturnes et souterraines, à l'abri de la lumière qu'elle redoute et sa mauvaise vue l'assignent au royaume de l'obscurité [...]

Témoignant de la persistance possible de la vie dans l'obscurité, elle fut promue manifestation de certaines divinités [...]  

C'est surtout l'aspect nocturne du dieu faucon Mekhentiirty à Letopolis qu'elle incarne.

L'animal a suscité une grande ferveur à Basse Époque"

D'après Pascal Vernus : Bestiaire des pharaons, Perrin, 2005.

 

http://museum.wa.gov.au/sites/default/files/imagecache/wam_v2_article_full/collections/mummified-snake_0.jpg 

Momie de cobras : Naja sp.

  Cet exemple date probablement de 1 000 av.JC.

  Collector TS Henry, 1897.

 

Des momies de serpents auraient été trouvées dans les nécropoles thébaines !

Il s’agirait de serpents divinisés, nommés Pa-neb-ânkh "les maîtres de la vie" 

 

http://jfbradu.free.fr/egypte/LA%20RELIGION/MOMIFICATION/3959eg-louxor-momie-poisson.jpg

"Lates Niloticus"

Trouvé à Esna où un culte lui était rendu...

Source

 

Mais le saviez-vous ?

 

Les douze heures du jour et de la nuit étaient liées à l’un des douze animaux sacrés que pouvaient être :

- Le chat,

- Le chien,

- Le serpent,

- Le scarabée,

- L’âne,

- Le lion,

- Le bélier,

- Le taureau,

- L’épervier,

- Le singe,

- L’ibis,

- Le crocodile. 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet à savoir sur le culte des animaux... !

 

- Momies lucratives,

- Un véritable bestiaire,

- Attention tabous !

- L'incompréhension des étrangers !

- Les arachnides, myriapodes,

-... 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

    

    • Sources...

 

D. Brewer, T. Clark, A. Phillips, Dogs in Antiquity, Anubis to Cerberus – The Origins of the Domestic Dog, Warminster, 2001.

 

A. Gauthier, "The Early to Late Neolithic Archeofaunas from Nabta and Bir Kiseiba", in F. Wendorf et al., Holocene Settlement of the Egyptian Sahara.

 

Desroches - Noblecourt Christiane : Lorsque la nature parlait aux Egyptiens - Ed. Philippe Rey -sept. 2003

 

Hérotode, L'Enquête, vol. II.

 

Caroline Lepage pour Futura-Sciences

 

Jean-Pierre Corteggiani, L'Égypte ancienne et ses dieux, éditions Fayard, 2007.

 

Publication dans la revue Nature, de Richard Evershed, chimiste anglais de l’Université de Bristol.

 

Isabelle Didierjean

 

Diodore De Sicile, Bibliothèque historique, Livre I, XC

 

Oscar Pfouma : "Histoire culturelle de l’Afrique Noire", 1993. 

 

 Thesaurus Linguae Aegyptiae : Altägyptisches Wörterbuch, Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften: Pyramidentexte => Pyramide Pepis I. => Sargkammer => Westwand => Fläche über dem 

 

Histoire antique n°31,  "Les animaux sacrés de l'Égypte antique" - Mai-Juin 2007  ISSN : 1632-0859

 

C.G. Jung, "Métamorphoses de l'âme et ses symboles", Georg éditeurs, 1953, traduction d'Yves Le Lay.

 

Cherpion, N. and J.-P. Corteggiani, 2010. "La tombe d’Inerkhaouy (TT 359) à Deir el Medina", 2 vol. MIFAO 128.

 

Farid, H. The burial chamber of Inerkhauhttp://www.cs.dartmouth.edu/farid/Hany_Farid/Inherkhau.html - a photographic mosaic of the chamber decoration.

 

    • Sitographie...

 

http://www.animalmummies.com./

 

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/vie-1/d/lau-dela-4-etoiles-pour-les-animaux-de-legypte-ancienne_4371/

 

http://membres.lycos.fr/nebetbastet/symboleanimaux.htm la symbolique des animaux

 

http://apisite.online.fr/egypte.htm

 

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.bbc.co.uk%2Fhistory%2Fancient%2Fegyptians%2Fanimal_gallery.shtml

 

 

      • Taggé avec :

 

Animaux en Égypte antique

 

Clé de VIE

 

 

Aphorismes...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"L’objet de toute science est de faire des découvertes

et

toute découverte déconcerte plus ou moins les

opinions reçues"

Emile DURKHEIM.

"Les Règles de la Méthode Sociologique"

Paris, PUF, 21° édition, 1983, p. VII.

 

"Dieu s’est fait homme pour nous faire à notre tour des dieux"
Clément d’Alexandrie 

 

Fichier en PDF...

 

Les animaux sacrés, un chat poignardant un serpent ! (12)Les animaux sacrés, un chat poignardant un serpent ! (12) en Égypte ancienne !

 

Vie, Santé, Force ! 

(V.S.F)

 

aimé

 

Les animaux sacrés, un chat poignardant un serpent ! (12) en Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :