Le site d'Aimé Jean-Claude

Les temples et leurs personnels : pharaon, prophètes, prêtres, prêtresses, les laïques,... (1) En Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

 

Les "personnels du temple"...

Une vaste thématique puisque en vérité, le temple, quel qu'il fut d'ailleurs, était finalement un véritable et puissant instrument économique !

 

Ainsi...

A l'origine, la fonction sacerdotale et celle royale étaient parfaitement confondues !


Le temple égyptien représentait un univers fermé et bien mystérieux pour les profanes, i.e. le peuple ! Nonobstant, il fut une époque qui devait bien contredire ce concept millénaire, celle d'Akhet-Aton, la luminescence de Râ...

De plus, le principe même de la construction des grands temples que nous connaissons encore de nos jours est bien le suivi d'une tradition architecturale qui remonterait aux premières dynasties !

 

Et nous ne saurions certainement pas comprendre sa signification...

Ou même sa raison d'être...

Sans y aborder le concept égyptien du monde...

 

  http://www.quirao.com/qimage/p/gde/p5/moulage-du-louvre-musee-rmn-statue-pretre-en-priere-egypte-bronze-ze000004.jpg

Prêtre de l'Égypte antique en position de prière !

Superbe reproduction...

Avec fidélité quant aux chefs-d’œuvre de la statuaire antique...

Et ce au Louvre...

© Source / Réunion des Musées Nationaux / © Lien

 

Souvenez-vous...

Dixit Serge Sauneron, sous la régence du fameux pharaon Ramsès III, Karnak, cet immence temple du netjer Amon, que vous connaissez bien, étaient composés de pas moins de 81 822 employés !

 

Une grande partie d'ailleurs travaillait à l'extérieur du temple puisqu'ils étaient :

- Ouvriers,

- Paysans, la base et le coeur même de cette économie égyptienne,

- Scribes bien sûr, toujours omniprésents, 

- ...

 

Vous l'aurez parfaitement compris, il existait deux grandes catégories de personnels, liés aux temples :

 

- Ceux affiliés aux travaux externes du temple proprement dit, la base productive finalement de cette économie théologique !

 

- Et les composants intrinsèques, ceux la même qui faisaient vivre le culte du netjer considéré !

 

En synthèse, quant à un certain paradigme...

 

 

fr-doha-b-1.gif

 

Nos anciens comme vous le savez, représentait le chaos, celui même qui avait précédé la création, à la manière d'un vaste abîme aqueux !

 

→ Où résidait alors le netjer ? Devaient-ils certainement se demander...

Celui qui avait bien certainement façonné le monde !

 

La première émergence devait probablement avoir eu lieu sur la terre ferme !

Une butte ? Cernée par les eaux se toute part !

La première colline primordiale...

Le benben, dont le démiurge lui-même, apparu...

 

Dès lors...

Chaque temple devait représenter ce premier lieu mythique crée aux premiers instants de l'univers.

 

→ Un autre paradigme, peut-être...

La "maison du netjer" !

Ainsi le temple lui même devait certainement symboliser l'univers bien réel dans l'esprit de nos anciens !

 

Le toit = le ciel

 

Le sol = la terre : la maison du netjer devait être alors le "monde " ! Apparut alors, ce que nous connaissons aujourd'hui comme étant les conventions quant aux décorations : en fait tout le symbolisme architectural !

Alors, il y eu cet enclos orné du netjer...

A l'intérieur, une hutte qui devait être composée de roseaux, à l'image divine !

 

Nonobstant de ces abris préhistoriques, rien ne subsiste aujourd'hui, même ceux de l'Ancien Empire et du Moyen Empire n'ont pas survécus...

Pratiquement et uniquement seuls subsistent les grands ensembles issus du Nouvel Empire !

 

Alors, parlons un peu du temple proprement dit...

 

Rappelez-vous...

Selon Mariette dans l' "Itinéraire des invités du khédivele", le temple égyptien ne ressemblait en rien à nos églises...

 

Notre "temple" à nous, est normalement un lieu où les fidèles se rassemblent afin, ensemble, de prier...

 

A contrario...

A la manière d'une sacristie, on subodore que seul le pharaon et les prêtres y furent véritablement admis, dans les temples de l'Égypte antique !

 

Ce fut en vérité :

- Un lieu de dépôt des objets du culte même,

- Un lieu de préparation,

- Un lieu de consécration,

- Un lieu où on logeait le netjer sous la forme de statue !

- On l'habillait aussi...

- Les prêtes le préparait pour la fête,

- Ces dernières y furent donc célébrées,

- ...

 

Tout y était sombre, contrairement à nos églises !

D'ailleur...

Les ténèbres étaient certainement très proches de l'obscurité totale !

 

→ Cette "non luminosité", était-ce pour augmenter aux yeux des profanes, le grand mystère ?

 

→ Serait-ce afin de protéger tous les objets précieux ?

Les vêtements divins... ?

...

 

Envers les insectes ?

Les mouches ?

La poussière du dehors ?

De Râ peut être ! (?)

De la terrible chaleur de ses rayons ? 

...

 

Ce fut bien un centre...

 

I_1720.jpg

Source / Lien

 

Le centre bien sûr, celui des processions...

 

Elles débutaient dans le temple puis gagnaient l'extérieur jusqu'à une enceinte en briques crues ! Notons au passage, que le temple ne consistait pas uniquement à cet endroit sombre, mais ses limites semblaient aller bien au-delà... !

A la lumière, sous les rayons de Râ cette fois-ci !

 

Ainsi, une enceinte permettait de bien longues processions, mais sans le peuple ! 

 

Tout se déroulait finalement caché du peuple ! Souvenez-vous d'ailleurs de la signification du nom d'Amon !

Imen...

"Le Caché"...

"L’Inconnaissable"... "...

On ne connaissait de lui rien physiquement, et il devait avoir moult formes : il fut d'ailleurs Imen achâ renou "Amon aux noms multiples"...

 

Ainsi...

 

Chaque temple possédait son clergé !

Parfaitement hiérarchisé...

Le culte divin y était donc célébré par les prêtres. Ces derniers géraient également l'administration...

 

A leur tête, le prophète était le véritable vizir du temple alors que tout en bas de cette pyramide, des laïques prenaient en charge les tâches : elles, tout à fait matérielles, festives aussi...

 

Le culte du netjer !

 

Il y était parfaitement protégé de toutes souillures...

Nourri...

Lavé...

Vêtu et ceci, chaque jour !

 

En théorie, seul pharaon fut vraiment habilité à le faire... Le souverain n'honorait en vérité lui-même les divinités que lors de certaines cérémonies. 

 

Comme il n'était pas doué d'ubiquité malgré sa qualité de mi-netjer, il devait déléguer la célébration du culte divin à des prêtres !

 

Par conséquence, le clergé officiait !

 

Mais, ce fut une réalité qui n'était que bien rarement représentée sur les murs des temples où les reliefs ne montraient en fait que le pharaon face aux netjerou : propagande pharaonique oblige !

Dans cette iconographie d'ailleurs, les prêtres n'avaient en effet pas leur place, si ce n'est dans des tâches subalternes !

 

Alors, quant aux prêtres...

A leurs charges bien divines, venait s'ajouter le devoir d'administratif des nombreux biens temporels cette fois-ci, du temple.

La maison de vie...

Les magasins...

Les ateliers...

Les champs...

Les troupeaux...

Parfois même les carrières ou les mines, ce qui de fait, contribuaient bien à la richesse du clergé !

 

Vous voyez de multiples tâches, qui demandaient un nombreux personnel, tant religieux que laïc...

 

Ainsi dans les grands temples...

 

Quant à leur temps de service...

Ils devaient certainement loger dans des maisons bâties dans l'enceinte même du temple.

Il devait y avoir au moins quatre à cinq équipes ! Ayant bien évidemment pour fonction de servir le netjer et ceci vous l'aurez bien compris, à tour de rôle !

 

De plus, ils étaient contraints à des règles de pureté particulièrement strictes !

Le lac sacré leur servait à ce maintenir pure en s'y lavant bien évidemment...

Comme vous le savez, ils devaient se raser la tête...

Ils s'habillaient de lin blanc...

 

La pureté du blanc : hedj / hedjet...

 

Ainsi, dans cet art pictural, les couleurs avaient une signification bien spécifique !

Bien précise...

Et de plus, parfaitement indépendante de leur valeur esthétique, et bien associées aux cérémonies rituelles comme aux objets sacrés...  

 

Ainsi la couleur blanche, tout un symbole ! 

Celle de cette puissance terrestre !

De la pureté...

De la sainteté...

C'était la couleur de l'aurore...

Et de cette lumière qui triomphait vis-à-vis de l'obscurité !

 

N'oublions pas l'or blanc analogiquement lié :

- Aux chairs,

- Et aux os de nos netjerou !

 

Souvenons-nous également :

- De la couleur de l'hedjet emboîtant le pshent !

- Des bandelettes "pures" qui devaient entourer la momie,

- De cette "Chapelle blanche",

- De l' "onguent blanc",

- Du "Mur blanc" vous savez bien : Men-Nefer / Memphis !

Ineb Hedj : "La muraille blanche"

Inebou Hedj : "Les murs blancs";  

On devait atteindre cette blancheur au moyen de la cérusite, et du sulfate de calcium !

 

Ainsi,  cette blancheur par son caractère sacré, fut aussi la couleur :

- De la joie,

- Du faste,

- De la pureté rituelle, celle évidemment requise pour le culte...

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fa/Grand_pretre_Ptah_Sheshonq.jpg

Relief représentant le grand prêtre de Ptah Sheshonq...

Fils d'Osorkon II...

22e dynastie...

Jardin du Musée du Caire

Source / © Neithsabes

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet... 

 

- Le haut clergé et ses prophètes,

- Le bas clergé, "ouêb", savants, astronomes, horologues...

- Des assistants bien laïcs,

- Les "ouêbouit" du personnel féminin aux ordres de la reine,

- Les règles du clergé,

- Prêtes et bons vivants...

- ...


croix de vie temple d'horus à edfou

    Croix de vie...

Temple d'Horus à Edfou...

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources...

 

Edition ATLAS


Serge Sauneron, "Les prêtres de l'ancienne Egypte", au seuil p 65.

 

Florence Maruéjol, Encyclopédie "Atlas de la Mythologie", "L'Egypte, croyances & religions", Editions Atlas, 2003. 

 

Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

Clé de VIE

 

Aphorismes...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"La nature avec toute son activité essentielle

constitue pour les êtres humains une étape indispensable

au cours de leur évolution spirituelle sur cette terre.  

 

Plus l'homme sera lié à la nature,

 

plus vite il pourra entreprendre son ascension spirituelle."

 Herbert Vollmann

 

 

Fichier en PDF

 

Les temples et leurs personnels 1 En Égypte ancienne !Les temples et leurs personnels : pharaon, prophètes, prêtres, prêtresses, laïques,... (1) En Égypte ancienne !

 

aimé

 

 

vie, santé, force (v.s.f.).

 

 

vie, force et santé.

Partager cet article

Repost 0