Le site d'Aimé Jean-Claude

Naissance et disparition du maître des Deux-Terres... (1) en Égypte ancienne !

ankh hiero 

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

 

http://antikforever.com/Egypte/Villes/Images/elkab28b.jpg

Pahéri

et

le Prince Ouadjmès...

El Kab en Nubie...

Bas relief peint de l'hypogée de Paheri !

Source

 

L'un des plus anciens dogmes de Kemet...

Fut bien cette divinité !

Celle du souverain...

 

Il fut ce demi-netjer régnant sur terre qui, à chaque changement de règne, se devait de s'unir à la reine afin d'engendrer un fils !

Ce dernier fut alors destiné à la royauté, dès le ventre de sa mère, au Nouvel Empire...

Ce fils qui devait succéder à pharaon défunt sur le trône des vivants !

 

La naissance...

Garante de l’ordre sur le chaos...

Dirigeant omnipotent et donc d’essence divine...

Malgré la prise du pouvoir par certains étrangers, cette notion de royauté pharaonique fut bien imperturbable !        

Elle perdurera jusqu’à l’occupation romaine !    

 

http://gal.ulyn.net/363234_2.jpeg?c=4  

Source

 

Per-âa selon Falvius Josèphe :

pr-ˁȝ...

"D'aucuns se seront demandé pourquoi

tous les rois égyptiens, depuis Minaeos / Ménès, le fondateur de Memphis qui précéda de beaucoup d'années notre ancêtre Abraham, jusqu'à Salomon, dans un intervalle de plus de treize cents ans,

 

ont été appelés Pharaon (Pharaôthès) ;

 

aussi ai-je jugé nécessaire, pour dissiper leur ignorance

et

éclaircir l'origine du nom,

de dire ici que Pharaon chez les Égyptiens signifie roi.

 

Je crois qu'à leur naissance ils recevaient d'autres noms,

mais dès qu'ils devenaient rois, on leur donnait le titre qui désigne leur puissance dans la langue nationale.

 

C'est ainsi que les rois d'Alexandrie, d'abord appelés d'autres noms, recevaient à leur avènement au trône le nom de Ptolémée, d'après celui du premier roi.

[...]

Voilà pourquoi, je suppose, qu'Hérodote d'Halicarnasse, quand il raconte qu'après Minœos, le fondateur de Memphis, il y eut trois cent trente rois d'Égypte, n'indique pas leurs noms,

 

parce qu'ils s'appelaient du nom générique de Pharaon."

 

Mais cette naissance...

 

Pharaonique...

Elle ne débuta pas avec l'Ancien Empire, comme on pourrait d'ailleurs le supposer !

 

Il faut remonter à cette dernière phase, à cette fin...

Celle qui débuta mille ans auparavant...

La fin de la période prédynastique !

Les dynasties Thinites... 

Celles des tous premiers pharaons !

 

La naissance de pharaon...

 

Fils du netjer suprême...

Lui même demi-netjer... 

 

Ce devait être un évènement considérable !  

 

En fait...

L'histoire de cet être inaccessible et d'ailleurs sacré, ne commençait pas véritablement comme tous les autres nouveau-nés de l'espèce humaine !

Pas à ce merveilleux moment qui se concrétise par le son du premier cri !

 

L'Histoire débutait lors de sa conception !

 

A une certaine époque...

Il fut bien le fils d'Amon qui avait revêtu les traits et l'apparence terrestre du souverain régnant, lequel avait choisi la femme qui lui paraissait la plus digne de porter en elle celui qui lui succédera et, lui donnera la vie !  

 

Cette Femme...

 

Ce pouvait être la grande épouse royale !

Ou toute autre femme...

Même une concubine choisie en dehors de la famille régnante !

 

Quelle qu'elle fut...

Le choix de cette femme était forcément le bon !

Car elle fut inspirée par le netjer suprême, dût-il provoquer une rupture dans la ligne dynastique...

 

Pharaon se présentait...

 

Devant celle qu'il avait choisie pour être la mère de son héritier sous les traits d'Amon !

 

La reine...

La concubine...

Dès que l'élue en tout cas fut grosse des œuvres de pharaon régnant !

 

Thot lui fut alors envoyé par Amon afin de lui annoncer la suite miraculeuse de la visite divine !

 

Alors les netjerou se mettaient au travail...

 

Et ceci afin de dessiner la personnalité du futur souverain !

 

Entra donc en action : 

- Khnoum, 

- Ptah, 

- Héqet, 

- ... 

 

Ce fut donc au netjer Khnoum !

 

khnoum

http://khemet.online.fr/dieux/img/khnoum2.gif

 Source

 

Cette déité à tête de bélier fut bien le créateur entre les créateurs !

 

Il avait façonné :

- Les hommes,

- Mis au monde les netjerou,

- Fait tous les animaux, les petits comme les grands...

- ...

- Le Ka...

ka 

 

Hiéroglyphe D28...

 

Ka, le double intemporel de la personne !

 

Souvenez-vous de ce principe vital de l'enfant à naître !

Il devait prendre place dans la future enveloppe terrestre...

Dans son corps...

 

Khnoum traçait alors les contours à l'aide de son tour de potier ! Il devait créer le corps en glaise, avec le limon fertile du Nil...

De même qu'il pétrissait également le Ka du nouveau-né...


Il fit ainsi la matière et le nom : par son principe de fixité, Ka devait donner la forme à la Substance...

C'était grâce à lui que tout être pouvait être nommé (ren) et par conséquent vivre !

 

Le Ka grandissait donc avec le bébé...

L'enfant...

L'adulte...

 

Ce fut aussi Ptah... 

 

Le netjer Ptah :

- Des arts,

- Du savoir-faire artisanal,

- Des artisans,

- ...

Ramses_III_and_the_Memphis_gods.jpg

Ramsès III est à droite...

Et les trois netjerou de Memphis dont Ptah juste après pharaon...

 

Ptah vint donc assister Khnoum dans son œuvre afin de donner forme humaine à cet être unique !

Aboutissement de toutes les perfections...

 

Ce fut bien le netjer Ptah qui donna au pharaon nouveau-né ses qualités et qui de plus lui traçait son destin...

 

Mais finalement !

 

Hequet
Héqet parèdre de khnoum...

Elle donna la vie : voyez cette croix d'ankh tendue vers les narines !

Transmission de cette vie aux figurines façonnées par Khnoum...

 

Héket...

Netjeret de la résurrection à tête de grenouille...

 

Ce fut finalement elle qui aidait à l'élaboration de l'enfant divin !

 

Chasser les esprits malins...

 

Ainsi...

Aux premières douleurs qu'elle devait immanquablement ressentir, la reine quittait ses appartements accompagnés de ses suivantes afin de se rendre dans le lieu consacré à l'accouchement !

 

Il s'agissait en vérité d'un kiosque de verdure éloigné du palais royal et soigneusement dissimulé au milieu d'un bosquet de papyrus afin d'échapper aux esprits malins qui pourraient rôder dans l'entourage royal et jeter un sort néfaste sur l'héritier de la couronne.

 

Le netjer Bès avait donc une grande utilité...

 

http://www.padfield.com/egypt/gods/images/bes-at-philae-temple.jpg

Source...

 

Ce gnome difforme...

Disgracieux et grimaçant...

Barbu,

Au visage léonin,

Et à la langue bien souvent pendante...

bes

 

Dont la fonction fut de chasser par sa laideur les mauvais esprits, veillant avec vigilance autour de la maison de la naissance où tout a été préparé pour la délivrance.

 

Amon y avait délégué les déités qui devaient bien veiller sur les gestes qu'allaient accomplir les sages-femmes :

→ Isis, la belle magicienne,...

→ Nephthis, la parfaite, protectrice des morts...

→ Meskhénet...

→ Et Héket... Toutes entouraient donc la future mère !

 

La future maman...

 

Elle se plaça dans la position de l'accouchement...

 

Agenouillée ou accroupie...

 

egypte-accouchement-British-museum.jpg

Voici donc un Hiéroglyphe qui symbolisait une femme en train d'accoucher !

Période gréco-romaine, 332 BC - AD 305
L : 18 cm
  l : 13,6 cm
  Ep. : 4 cm
  EA 61062
Département de l'ancienne Égypte et le Soudan.

Collection d'étude M. Stead, la vie égyptienne.

(Londres, British Museum Press, 1986), p 18 - 19.

 

Ce fut la netjeret Meskhénet qui recueillait finalement le nouveau-né !

Car ce fut en vérité d'elle que devait dépendre la bonne fortune, c'est à dire la destinée du futur souverain dont la ligne de vie fut entièrement guidée par la volonté divine.

 

Dès sa venue...

 

Le nouveau né était pris en charge par les sages-femmes...

 

Dont les gestes furent toujours bien guidés par l'inspiration des netjerout présentes autour de la reine.

 

Le cordon ombilical fut coupé...

L'enfant fut bien entendu soigneusement lavé, toiletté et déposé dans un berceau pendant que les prières et les incantations continuaient d'invoquer pour lui la protection divine, de même que pour la mère qu'on veut ainsi protéger des risques qui suivaient l'accouchement... 

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

Clé de VIE     

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet... Pharaon...

 

- Hathor la nourrice divine,

- Un deuil officiel de 70 jours,

- Les risques du pouvoir,

- Victime de ses eunuques,

- ...

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003  

 

Claire Lalouette : Textes sacrés et textes profanes de l'Egypte ancienne Gallimard 1989


Nicolas Grimal : Histoire de l'Egypte ancienne Fayard 1995

 

Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Taggé avec :

 

Paradigme Égypte Antique !

 

Pharaons et Personnalités en Égypte antique !  

 

Clé de VIE

 

Aphorismes...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

 

"Pâle,

la mort frappe d'un pied indifférent

 

à la chaumière du pauvre

et

au palais des rois."
Horace, poète latin, 1er siècle avt J.C.

 

 

 "Il y a dans notre France,

sur les problèmes vitaux,

une inertie de la pensée, une somnolence de l'esprit

 

qui nous exposent à toutes les surprises

 

jusqu'au jour où se produisent ces lumineux réveils

 

qui viennent heureusement, quoique à de trop longs intervalles,

 

sauver notre pays."
Jean Jaurès.

 

"A tout moment la vie

abonde,

ruisselle,

irrigue ce quotidien auquel nous ne savons pas nous arrêter.

 

C’est du plus ordinaire que filtre l’eau de la source."
Charles Juliet

 

 

Fichier en PDF

 

Naissance et disparition du maître des deux terres (1) enNaissance et disparition du maître des Deux-Terres... (1) en Égypte ancienne !

 

aimé

 

vie, santé, force (v.s.f.).

 

 

vie, force et santé.

Naissance et disparition du maître des Deux-Terres... (1) en Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0