Le site d'Aimé Jean-Claude

Assassiné avant d'être pharaon, Zannanza, une étonnante correspondance... (2) En Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

  33026576.jpg

Akhenaton et Néfertiti...

Neues Museum Berlin.

Source 

 

Toutânkhamon est devenu l'un des pharaons, sinon le pharaon, le plus populaire de cette grande Histoire de l'Égypte ancienne.

Pourtant...

Et bien paradoxalement aussi...

Il fut l'un de ceux dont le règne est le plus mal connu.

De fait, demeure encore quantité d'énigmes et de mystères.

 

Souvenons-nous !

Il n'avait probablement pas régné plus d'une dizaine d'années. Il ne devait pas avoir beaucoup plus de vingt ans lorsqu'il mourut.

Son hypogée, petit, sans renom, fut même négligé des pilleurs de sépultures. Après quelques tentatives quand même...  

Heureusement d'ailleurs, car ce sont toutes ces merveilles épargnées qui ont pu être retrouvées grâce à l'acharnement d'Howard Carter.

 

Après la mort de Toutânkhamon... 

Sa veuve...

La reine Ankhesnamon effectua, une demande qui passe quand même pour inédite et bien originale.

Elle s'adressa directement au royaume qui fut héréditairement l'ennemi de Kemet !

Une très grande puissance militaire du moment...

Les hittites !

 

Par quelques échanges, qui semblent d'ailleurs avoir été intercepté, elle demanda au roi l'un de ses fils, pour époux.

De fait, ce fut ce prince Zannanza qui fut désigné afin de rejoindre Kemet.


Šuppiluliuma, qui devait bien rêver d'envahir les terres riches et limoneuses du Nil, vit probablement là, l'occasion de posséder ce grand empire et, ceci :

- Sans conflit,

- Sans risque de devoir accepter une défaite toujours possible !

- ...

 

Zannanza...

Le troisième fils de Šuppiluliuma...

Il devait dès lors devenir pharaon, roi de la puissante Kemet... 

 

http://www.ancient-egypt.co.uk/cairo%20museum/cm,%20akhenaten/images/head%20of%20queen%2C%20possible%20nefertiti%204.jpg 

  Head of queen, possibly Nefertiti.

Cairo Museum, Egypt.

 Source   

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire ! 

 

Pour en savoir davantage sur Zannanza, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !
 

Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans le précédent article ? 

 

→ Article n°1 :  mais qui fût véritablement cette reine ? Qui écrivit cette fameuse lettre ?

 

 

http://dumoulin.jp.free.fr/Nefertiti/image/Akhesa.gif

Ankhsenpaaton...

Ankhsenamon...

Dite"Akhesa".

Source 

 

Naissance d’Ankhsenamon...

 

Elle serait donc née, selon certains spécialistes (Date bien incertaine pour le moment !) :

- En l'an 5 ou 6 du règne de son père !

- L’an 4…

- L’an 7…

- Selon M. Christian Leblanc, cela serait au maximum en l'an 6 ou 7...

 

Elle aurait été la troisième fille de Néfertiti et Amenhotep IV / Akhénaton…

Malgré le fait qu’un certain Yury Jakovlevič Perepelkin ait pu supputer quant à lui, que la reine Ânkhesenamon, ne fut pas véritablement cette troisième fille et épouse Akhenaton.

Mais davantage, le fruit de cette union !

Il parle alors d’Ânkhesenpaaton Tasherit : en quelque sorte, une Ânkhesenamon II.

 

Elle serait en tout cas née dans la ville d’Ouaset, Thèbes si vous préférez ! De plus, une certaine Tia semble avoir été sa nourrice.

Elle aurait vécu sa jeunesse à Akhetaton !

 

Madame Christiane Desroches Noblecourt subodora même que Toutânkhamon fut bien plus jeune que sa demi-sœur.

Deux voir même trois ans plus jeune...

 

Elle se maria à 11 ans !

 

De la confusion demeure…

 

Car selon certains égyptologues :

- Cela correspondrait davantage à 12 ans !

- Christian Leblanc va même plus loin. Et ceci en se basant sur le court règne de sa sœur Méritamon : il pense qu’elle devait avoir alors au moins 15 ans.

- …

 

Christian Leblanc suppute même qu’elle aurait très bien pu être l’épouse de son père, le pharaon Akhenaton, tout en étant née un peu plus tôt que la date présumée.

 

Un mariage célébré autour de 1 336 avant notre ère ?

En tout cas, elle devint ce que nous lui reconnaissons aujourd’hui, la Grande Épouse Royale de son demi-frère, à savoir le fameux Toutânkhamon : lui-même âgé de 10 à 11 ans à ce moment là.

Et déjà sur le trône, depuis au moins un à deux ans avant cette union officielle !

 

La tendance aujourd’hui...

Sauf erreur de ma part...

Cela serait une différence d’âge de 4 voir même 6 ans entre les deux époux : Toutânkhamon ayant été le plus jeune.

 

Parfois et bien paradoxalement aussi, on a cette impression que certaines représentations nous font croire le contraire, que Toutânkhamon fut le plus âgé.

 

http://www.histoire-en-questions.fr/antiquite/egypte/malediction-tresor3.jpg

 Source

 

Pharaon est bien assis, sur ce dossier en or et en argent : le trône...

 

On voit parfaitement pharaon et Ankhsenamon...

 

Un dossier en feuilles d'or et d'argent...

Agrémenté de verres colorés, d'émaux et d'incrustations de calcite...

 

Changement de nom après le mariage !

 

Ânkhesenpaaton en Ânkhesenamon…

 

Et le pharaon Toutânkaton devint Toutânkhamon…

 

Se mettant ainsi, et officiellement, sous la protection de l’ancien grand netjer Amon.

 

Mais voilà...

 

Toutânkhamon vint à mourir bien prématurément.

A peine, avait-il, 22 ans...

 

Ânkhesenamon se retrouva donc, seule et, à la tête d'une des plus grandes puissances du moment.

Pas de fils...

Pas d'héritier potentiel : souvenez vous des deux fœtus retrouvés dans l'hypogée de Toutânkhamon ainsi que des analyses ADN s'y référents.

 

Il est légitime d'imaginer l'ambiance qu'il pouvait y avoir au sein du palais royal : le "sujet" principal devait être ce trône vacant.

Déstabilisation de l'État,

Affaiblissement royal...

Complots,

Violences latentes,

Il devait bien y avoir de hauts dignitaires détenant véritablement les clefs du pouvoir,

Aÿ,

Horemheb,

...

 

Cela pourrait, en partie seulement, expliquer ce qui va suivre. Il faut se souvenir qu'un homme n'étant pas de descendance directe, ne pouvait devenir pharaon qu'en épousant une fille de haut rang royal.

Et que seul un prince pouvait "raisonnablement" épouser une Fille d'Égypte.

 

Toujours est-il que cette lettre fut très étonnante !

 

→ Quelles furent vraiment les circonstances qui firent que la reine en arriva à une telle extrémité ?

 

→ Les Hittites la dénommait : Dakhamunzu", "Dahamunzu", "Dahamenzou"... Qui fut-elle vraiment :

- Ânkhesenamon ?

- Ânkhesenpaaton Tasherit ?

- Merytaton ?

- Néfertiti ?

- ...

 

→ N’y avait-il donc plus d’homme sur cette terre de Kemet ? D’homme digne de devenir un homme-netjer.

 

Ânkhesenamon devait savoir qu’elle allait être contrainte de lutter contre les complots de palais visant à s'emparer du trône.

A cet effet, aurait-elle eu peur à la fois d'Aÿ et d'Horemheb,... ?

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/ba/Opening_of_the_Mouth_-_Tutankhamun_and_Aja-2.jpg

Ay procédant à la cérémonie de l'ouverture de la bouche de l'Osiris-Toutânkhamon.

Hypogée de Toutânkhamon (KV62).

Vallée des rois.

Source

 

http://jfbradu.free.fr/egypte/LE%20PHARAON/ay-or.jpg

Kheper-kheperu-re

("éternelles sont les manifestations des Re")

Ce relief provient de la première l'hypogée d'Aÿ creusé dans la région d'Akhet-Aton...

 Toutes les peintures de sa propre tombe, ainsi que ses cartouches, on été martelé pour effacer sa mémoire. 

Source


Étonnante lettre !

Peut-elle s'expliquer par le fait que Toutânkhamon aurait été le fils d'une princesse Mitanniene voir même Hittite ?

Tadukhepa... ?

Kiya... ?

... ?

 

Rappelons-nous du contexte de cette époque pharaonique...

 

Ce qu'il nous faut garder à l’esprit.

La lignée royale égyptienne fut en fait élaborer seulement grâce aux Femmes.

 

Ainsi…

Si Zananza avait épousé Ânkhésenamon.

Ce dernier aurait en quelque sorte légitimé son nouveau titre.

Demi-netjer...

Demi-Homme…

Il serait devenu véritablement pharaon !

 

Cela dû "froisser" bien du monde.

Une certaine violence devait exister au sein de la cour de la reine.

 

Une étonnante correspondance...  

 

Rien de particulier n’attirerait l’attention sur Ankhesnamon…

Cette veuve d’un jeune et éphémère souverain.

 

Rien, si elle n’était l’auteur d’une curieuse correspondance. Celle dont les textes recopiés ont été retrouvés dans la capitale Hittite, en Asie mineure, et qui avaient été adressée au roi Souppilouliouma.

Et au moment où les Hittites envahirent la vallée de l’Amqu, Toutânkhamon rejoignait le monde d'Osiris.

 

Les tablettes furent gravées de textes qui ont été mises au jour en 1906 par l’archéologue allemand Hugo Winckler.

Il découvrit donc l’emplacement jusqu’alors inconnu de la capitale de l’empire Hittite.

Bogghaz-Koy…

Hattusa !

 

Mursilis…

L’un des fils de Souppilouliouma, dans une sorte de biographie quant à son père, racontait l’étrange demande de cette reine de Misra, Kemet pour les Hittites.

Elle semblait l’adresser à ce dernier, après la mort de son roi Bibhuria.

Bibhuria fut visiblement le nom sous lequel était désigné Toutânkhamon dans ce texte de Mursilis.

 

"Sa veuve, reine d’Égypte, écrit-il, envoya un ambassadeur à mon père et lui écrivit en ces termes :

 

 "Mon mari est mort

et

je n’ai pas de fils.

 

 Les gens disent que tu as beaucoup de fils.

 

Si tu m’envoie un de tes fils, il deviendra mon époux, car il me répugne de prendre un de mes serviteurs pour époux". 

 

Quand mon père appris cela il réunit les conseils des grands et leur dit :

 

"Depuis les temps les plus anciens une telle chose n’est encore jamais arrivée."

 

Il décida d’envoyer Hattu-Zittish, le chambellan, lui-disant :

 

"Va

et

ramène-moi des informations digne de croyance,

car ils peuvent tenter de me tromper

et

 ne pas désirer réellement un de mes fils pour régner sur eux"

 

Tandis que Hattu-Zittish était absent et sur le sol de Kemet, mon père vainquit la ville de Carchemish.

 

L’ambassadeur d’Égypte, le seigneur Hanis, vint à lui !

 

La reine de Kemet répondait à mon père dans une lettre par ces mots :

 

"Pourquoi dis-tu :

Ils essayent de me tromper ?

 

 Si j’avais un fils, écrirai-je à un pays étranger d’une manière humiliante pour moi et pour mon pays ?

 

 Tu ne crois pas, et même tu me le dis !

 

Celui qui fut mon mari est mort et je n’ai pas de fils.

 

Devrais-je donc peut-être prendre un de mes serviteurs et en faire un mari ?

 

Je n’ai écris à aucun autre pays.

 

 J’ai écrit seulement à toi.

 

 On dis que tu as beaucoup de fils et il sera mon mari et seigneur du pays d’Égypte"

 

Et comme mon père était généreux, il donna satisfaction à cette dame et envoya son fils."

 

Ainsi...

 

Il fit le choix de son troisième fils !

Zannanza…

 

Il aurait pu devenir pharaon…

 

Un étranger aurait pu atteindre le sommet de cette fameuse pyramide humaine…

Être à la tête de l’une des premières puissances mondiales de son époque…

 

Zannanza !

 

Mais voilà...

 

Le message fut probablement intercepté.

 

L’histoire aurait pu être bien différente ! Surtout si ce prince Hittite, pressenti pour devenir un futur pharaon, ne décéda pas.

Certainement autour de 1 324 avant J.-C.

 

S’il demeurait des tensions entre les deux grandes puissances du moment...

Si le roi Hittite avait probablement une vue en direction des terres fertiles du Nil.

Ce décès dû bien certainement ne pas arranger les relations diplomatiques.

 

La guerre devint dès lors inévitable.

 

Alors, à suivre...

J'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

Clé de VIE

 

Désinences... prochainement sur le même sujet...
 

- Assassiné en cours de route,

- ... par des prétendants,

- Soupçons sur...

- ... 

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

     • Sources...


Suzie Manley, "Ankhesenamun - Queen of Tutankhamun and Daughter of Akhenaten", Egypt * Pyramids * History 

 

Toutankhamon Magazine N°45 p 14 à 19 par M. François Tonic.

 

Pendlebury, J.D.S., 1951. La Ville d'Akhénaton III. Londres: Egypt Exploration Society.

 

Armana Tell El Auteur : Alain-Pierre Zivie.

 

{C}

Yury Yakovlevich Perepelkin, The secret of the gold coffin, Nauka Publ. House, Moscow, 1978. 

 

Vandersleyen C (1995), L’Égypte et la vallée du Nil, t. II, Paris, p. 457-470.

 

Garelli p, Durand j.m, Gonnet H. (1997), Le Proche-Orient Asiatique, T.1 Des origines aux invasions des peuples de la mer, Paris.

 

      • Sitographie...

 

http://www.suziemanley.com/famous_egyptians/ankhesenamen.htm 

 

Academia

 

      • Taggé avec... 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Pharaons et Personnalités en Égypte antique...  

 

  Clé de VIE
 
Apophtegme...     

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"Rien n'est plus puissant

qu'une idée dont l'heure est venue"

Victor Hugo

 

"Aimer à lire,

c'est faire un échange des heures d'ennui

contre

des heures délicieuses."

Jean-Benjamin de Laborde

 

"Que ta loyauté s’exerce sur ton propre soi.

 

Ainsi,

tu ne seras plus jamais traître envers les autres."
Shakespeare

 
Fichier en PDF

 

Assassiné avant d'être pharaon, Zannanza, une étonnante Assassiné avant d'être pharaon, Zannanza,une étonnante correspondance... (2) En Égypte ancienne !

 

 

aimé

 

Assassiné avant d'être pharaon, Zannanza, une étonnante correspondance... (2) En Égypte ancienne !
Assassiné avant d'être pharaon, Zannanza, une étonnante correspondance... (2) En Égypte ancienne !
Assassiné avant d'être pharaon, Zannanza, une étonnante correspondance... (2) En Égypte ancienne !
Assassiné avant d'être pharaon, Zannanza, une étonnante correspondance... (2) En Égypte ancienne !
Assassiné avant d'être pharaon, Zannanza, une étonnante correspondance... (2) En Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0