Le site d'Aimé Jean-Claude

Pharaon gouvernait-il réellement l'Égypte ? Contrer les nomarques... (6) En Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

Autour de l'an 3000 avant notre ère...

 

Deux monarchies le long de l'Itérou :

 

- Au Nord, le delta occidental dont l’emblème distinctif fut la "couronne rouge" !

Neith, patronne de Saïs !

 

- Au Sud, la nétjeret-serpent Ouadjyt, dame de Bouto !

La "couronne blanche"...

Nékhabit, la déesse-vautour de Nékheb...

Hiérakonpolis...

Eleïthya…

 

L’ancien Empire…

Âge des pharaons…

Âge d’or des pharaons…

 

Il fut donc un temps ou Kemet était une civilisation gouvernée par les pharaons ! 

La"Grande Maison"...

Le palais du roi...

 

Pharaon fut :

- Mi-Homme / Mi-nétèr, 

- "Le grand prêtre de tous les temples" ! Seul pharaon et les prêtres étaient autorisés à entrer dans les temples...

- Garant de la Maât,

- Le grand maître de cette administration,

- Le commandant suprême de l'armée,

- ...

 

Comprendre le développement de cette royauté...

Comprendre la croyance en cette demi-divinité que devait représenter pharaon... Tout cela nécessite aussi de s'intéresser aux progrès réalisés ailleurs, de part le monde, aux événementiels,...

 

Kemet fut unifié sous un seul chef !

 

Au moyen :

- De croyances...

- D'un ensemble de lois,

- D'un système juridique unique,

- D'une fiscalité... 

- De la Maât

 

Il serait probablement pertinent d’étudier l'Égypte ancienne en laissant de côté nos concepts contemporains, à savoir notre :

- Culture,

- Droit,

- Notre "moralité",

- Notre éthique,

- Nos préjugés en somme ! Ce fut bien une riche civilisation... Une population croissante, avec des perspectives économiques réelles et le maintien à l'extérieure des forces hostiles... Si nous gardons à l'esprit tous ces facteurs, nous comprendrons probablement les civilisations en générales et, l'Égypte en particulier, leurs fonctionnements comme leurs développements…

 

http://euler.slu.edu/Dept/Faculty/bart/egyptianhtml/kings%20and%20Queens/Amenemhet-I-metmus-close.jpg
1er dirigeant de la 12e Dynastie...  

Amenemhat I.

  Nom d'Horus : Wehemmesut (Seheteptawy)
Nebty nom : Wehemmesut (Seheteptawy)

    Ca 1976-1947 BC

 

Le "Metropolitan museum of art" décrit ce bloc :


"Ce bloc a été trouvé dans les fondations de son temple funéraire à Licht, le cimetière royal de la nouvelle capitale.

 

Il a été réutilisée à partir d'un édifice antérieur.


Le roi Amenemhat I est représenté fêtant son jubilé ou fête Sed.

 

Il est flanqué par le dieu Anubis à tête de chacal (à l'avant) et Horus à tête de faucon (derrière), qui tous deux lui offrir l'ankh, ou le symbole de la vie.

 

A la gauche du bloc se dresse la déesse Nekhbet de Haute Égypte

et

sur ​​la droite la déesse Ouadjet de la Basse-Egypte.

 

Le roi porte une perruque frisé avec l'uraeus sur le front et la fausse barbe de la royauté.

Il porte le fléau et un instrument cérémoniel."

 


Vous l'aurez bien compris, Amenemhat I fut inhumer à Licht !

Ce fut d'ailleurs sa capitale...

Elle fut située dans le sud de la plaine Memphite...

 

http://euler.slu.edu/Dept/Faculty/bart/egyptianhtml/kings%20and%20Queens/amenemhatI-block.jpg

Source

 

Les nomarques eurent des rôles politiques, autant locaux, que nationaux !

 

Ils devinrent tellement importants, qu'ils purent entre autre chose, réaliser le comptage des années d'après leurs propres années de services !

Et ceci proche des chiffres relatifs à ceux de pharaon !

 

"An 43 sous la majesté du roi Sésostris,

correspondait à l'an 25 dans le seizième nome sous le nomarque Amenemhat"

Biographie d'Amenemhat dans sa tombe de Beni Hassan !

 

Préambule...
Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !

 

Pour en savoir davantage sur ce personnage haut en couleur que fut pharaon, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !  

 

Qu'avons nous donc découvert, à son sujet, lors des précédents articles ? 


→ Article n°1 : pharaon gouvernait-il réellement l'Égypte ? 

 

→ Article n°2 : assassinés par ses propres eunuques...

 

→ Article n°3 : comment pharaon pouvait-il tout contrôler ?


→ Article n°4 : le rôle essentiel du vizir...


→ Article n°5 : transmettre les décisions du pharaon...

 

Hypogee-de-Peshedu.jpg

Hypogée de Peshedu.

 

Pharaon, l’artisan de son peuple ! (?)
La Pléiade, Histoire Universelle.

 

"A partir de l’Ancien Empire, la civilisation pharaonique va se révéler dans sa pleine originalité.

 

Fidèle à ses antécédents préhistoriques, la mentalité égyptienne reste pétrie de conceptions qui sont bien proches de celles que partagent encore les populations traditionnelles de l’Afrique noire.

 

Le Divin jouant comme une force vitale immanente, les croyances religieuses constituent une véritable physique de la nature, plutôt qu’une métaphysique.

 

Les rites, l’architecture sacrée, les arts figuratifs sont des techniques aussi nécessaires, matériellement, que l’agriculture, la poterie ou la médecine.

 

La monarchie n’est pas un régime, un accident politique : Pharaon, dieu entre les dieux, est, par essence, l’artisan indispensable de la vie de son peuple" 

 

Les nomes ?

 

Un mot grec...


Ses origines remonteraient au début de l'établissement de l'état pharaonique...

La superficie...

Le nombre...

Cela sembla évoluer en fonction des périodes !

 

Nonobstant, ce fut à la 5e dynastie que la Haute-Égypte érigea 22 nomes !

 

Mais c'était à l'époque Gréco-romaine qu'on atteignit le nombre de 42 (en Basse-Égypte : 20).

Souvenez-vous du nombre 42, il fut également celui correspondant au nombre de juges des défunts : coïncidence ?

 

Ces nomes devaient correspondre à des circonscriptions administratives !

A la suite de l'unification de Kemet, ces nomes furent administrés par des fonctionnaires, les nomarques !

 

Ainsi, il semble qu'ils furent élaborés suite à :

- L'irrigation,

- La conquête du désert vis à vis de l'Itérou, le Nil,

- Mais aussi du rendement agricole,

- Du "fisc",

- ... 

"Celui qui creuse les canaux" 

 

 

Les nomes et leurs hauts fonctionnaires...

 

Ils devinrent des "princes": les nomarques !

 

Ces derniers oublièrent bien vite qu'ils étaient en principe des agents de pharaon...

 

En voici donc un exemple : 

  http://ancienegypte.fr/nobles_assouan/haqa%20(20).JPG

  Pepynakht déifié...

Assouan au niveau des hypogées des nomarques...

Tombe 35 d'Heqa Ib.

Gouverneur d'Éléphantine sous le règne de Pépi II

(VIe dynastie)

© Source

 

Contrer les nomarques...

 

L'autorité souveraine...

 

L'essence même du pouvoir...

 

Tous ceux-ci furent alors menacés dès lors que le pharaon ne détenait plus à lui tout seul le contrôle de la force armée !

 

Dans certains cas de figure, le pouvoir central trouva un accommodement permettant de limiter la toute puissance des nomarques !

 

→ Et en particulier, un système d'allégeance...

Notamment, dans le cas de la mobilisation de la force armée.

L'état pouvait alors réquisitionner à son profil les armées privées en leur demandant de combattre sous la bannière royale. 

 

→ Une autre formule, cette fois d'inspiration administrative, avait visiblement permis de fractionner le pouvoir souvent abusif des nomarques.

 

Pour cela, on avait subdivisé les nomes...

Placé à la tête de chacune de ces subdivisions un fonctionnaire !

Dépendant directement du vizir et ne disposaient pas de la toute puissance imprudemment déléguée aux monarques...

 

Leur formation aux affaires publiques et la loyauté envers l'état et le souverain permettaient de reprendre peu à peu le contrôle du pays.

 

Ainsi :

- Selon les époques...

- La personnalité du souverain... L'autorité de Pharaon avait pu s'affirmer avec plus ou moins d'acuité dans la conduite des affaires du pays.

 

Un grand vizir vigilant...

Zélé...

Loyal pouvait faire beaucoup pour tenir d'une main ferme un corps de fonctionnaires compétents et soucieux du bien public.

 

Mais, à l'inverse, des nomarques cupides, des prêtres intrigants ont pu profiter d'un moment de faiblesse du souverain et de son entourage pour confisquer une part importante du pouvoir et s'ériger en concurrents de pharaon lui-même.

 

Et il y eut de longues périodes de l'histoire de l'Égypte antique où ce n'était plus lui, pharaon, qui dirigeait le Double Pays... 


Hirkhouf-nomarque-d-Elephantine.jpg

Relief représentant Hirkhouf, nomarque d'Éléphantine.

Sous les règnes à la fois de Mérenrê et Pépi II.

A l'entrée de sa tombe à Qubbet el-Hawa.

Assouan.

© Karen Green

 

Dès lors débuta, un long travail de reconquête du pouvoir central !

 

XIIe dynastie.

(av.JC)

 

Ci-après, une petite vision quant au demi-nétèr en gras...

 

Amenemhat I (1976 - 1947)
Sesostris I (1956 - 1911/10)
Amenemhat II  (1914 - 1879/76)
Sesostris II (1882 - 1872)
Sesostris III  (1872 - 1853/52 )
Amenemhat III  (1853 - 1806/05)
Amenemhat IV  (1807/06 - 1798/97)
Neferousobek (1798/97 - 1794/93)

 

Amenemhat I marqua l'avènement d'une nouvelle période !

 

http://www.maat.sofiatopia.org/iamenemhet.jpg

Linteau : el-Licht.

 Metropolitan Museum.

Source

 

Après le chaos engendré par la Première Période Intermédiaire et les conflits civils…

Il s’installa à Lisht…

 

Il travailla donc à rétablir un ordre certain sans pour autant y parvenir complètement !

Il n’y arriva pas de façon absolue car en fait, au Moyenne Égypte, les dynasties nomarques qui avaient auparavant mis le chaos au pays, demeurèrent !

 

Ainsi il entreprit maintes actions comme par exemple :

→ Redécoupages du cadastre traditionnel…

→ Recrutement de nouveaux d'administrateurs…

→ Il élabora en quelque sorte une certaine compilation de Khéty : formulaires, enseignements,…

→ Instaura une nouvelle diplomatie avec Byblos en Syro-palestine,…

→ Réalisa "Murs du prince" et plaça à l’occasion des garnisons permanentes. Ce furent une succession de forteresses vis-à-vis de l'accès au Delta oriental…

→ Fit quelques campagnes militaires Libye et Palestine…

→ Consolida fortement les frontières vis-à-vis de la Nubie et ceci jusqu’à la seconde cataracte…

 

Et naturellement :

- Comme "bon père" de famille…

- Comme "bon monarque" probablement…

Il essaya d’assurer la pérennité de la dynastie ! La même d’ailleurs, rappelez-vous, qu’il instaura en montant sur le trône !

Il visa certainement la stabilité future de sa dynastie et ceci au travers de la corégence qu’il instaura avec son fils Sésostris I…

Et ceci, relativement tôt, puisque cela correspondait à sa 20e année de règne !

Longue corégence d’ailleurs, de 10 ans !

 

Malheureusement il fut assassiné en l’an 30 suite à un complot au sein de son Harem !

 

Ainsi le fils et successeur d'Amménémès II...

 

Sésostris II dû être corégent, pendant 3 ans, avec son père Amenemhat II !

La longueur de son règne semble difficile à définir...

 

Le nouveau pharaon semble également rétablir cet ordre harmonieux traditionnel !

Nonobstant il garde ses origines Thébaines...

 

Débuta dès lors une réforme administrative !

Remise à neuf du pays, après la Première Période Intermédiaire... 

Il divisa bien Kemet en trois régions...

Érigea de fait une nouvelle hiérarchie.

Élabora même de nouvelles charges !

 

Ce qui semble avoir abouti à l'annihilation lente des lignées de nomarques !

 

Apparurent alors des gouverneurs de villes !

Ces derniers furent de plus bien mis sous la surveillance des hommes fidèles au vizir...

 

Ce fut sous Amenemhat III...

 

http://www.histoire-fr.com/images/statue_amenemhat_III_musee_louvre.gif

Statue d'Amenemhat III.

 

Et ses 47 années de règne !

 

Que Kemet fut à l'apogée de cette 12e dynastie !

 

L'état pharaonique...

Le pouvoir central en ce temps là, avait enfin le contrôle :

- Tant sur les ressources

- Que sur les forces productives de l'Égypte,

- Mais aussi sur les contrées voisines,

- ...

 

Grâce aux efforts de Sésostris III quant à la Nubie, l'Égypte avait à nouveau un commerce florissant avec le sud !

 

Mais pas seulement, puisque au Nord la diplomatie et le commerce devinrent vraiment excellente :

 - Byblos,

- Tyr,

- Sidon,

- Ugarit,

- ...

pyramide pouvoirs 

 A suivre...

 


Désinences... prochainement sur le même sujet... pharaon gouvernait-il réellement l'Égypte ?  

 

- L'administration, le premier fonctionnaire !

- L'administration, du surintendant au directeur des greniers,
- L'administration, les gouverneurs ou nomarques,
- L'administration, des fonctionnaires d'importance,
- L'administration, faire carrière,

- L'administration, et la grève,

- Pharaon entre les nétèrou et Hommes,

- ...  

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

    

    • Sources...   


Collection "Passion de l'Égypte" Éditions Atlas 2003

 

Encyclopédie de la mythologie d'Arthur Cotterell Edition Parragon 2004

 

Nicolas Grimal. A History of Ancient Egypt . Wiley-Blackwell 1994


David P. Silverman . Ancient Egypt. Oxford University Press 2003


Elizabeth Payne . The Pharaohs of Ancient Egypt. Random House Books for Young Readers 1981  

 

 

    • Sitographie... 

 

Wikipedia 

 

http://www.metmuseum.org/

 

 

     •Taggé avec :  

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties

 

Pharaons et personnalités en Égypte antique... 

Clé de VIE

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"La tendresse est l’ennemie du pouvoir,

 

puisqu’elle est l’ennemi du désir de pouvoir"
Jacques Attali 

 

 

"Qui n'a pas peur du changement?

Pourquoi?
Que peut-il se mettre en place sans changement ?"
Marc Aurèle

 

 

"C’est un signe de médiocrité

que

d’être incapable d’enthousiasme"
Honoré de Balzac.

 Maximes et Pensées

 

 

Fichier en mode PDF

 

Pharaon gouvernait-il réellement l'Égypte, contrer les noPharaon gouvernait-il réellement l'Égypte, contrer les nomarques (6) en Égypte ancienne !

 

 

aimé

 

jean-claude

 

 

 

ânkh oudja seneb


vsf001


n(=w), w(=w), snb(=w) 


"Qu'il soit vivant, intact et en bonne santé !"


La traduction littérale en français est quelque peu fausse :

 

vie, santé, force (v.s.f.)

                                                                              

 vie, force et santé.

Partager cet article

Repost 0