Le site d'Aimé Jean-Claude

Usurpateur ou bien souverain ? Hérihor et les momies profanées… ? (2) En Égypte ancienne !

ankh hiero  

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com   

 

80504 fr image5

Hérihor dans le temple de Khonsou.

© Sébastien Polet.

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire !  

 

Pour en savoir davantage sur cette thématique c'est à dire un mystérieux personnage que fut Hérihor, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !

 

Qu'avons nous donc découvert, à ce sujet, dans l'article précédent ?

 

Tout un programme... Que nous venons simplement d'effleurer ici...

 

→ Article n°1 : c'est l'histoire de trois hommes de pouvoir...

 

pic04192006.jpg

Hérihor jouant au Senet ! 

© Peter A. Clayton

 

Les prêtres d'Amon, une caste bien à part ! 

 

→ Ouâbou (les purs),

→ It neter (pères divins),

→ Hemneter (serviteur divin)...

Ils montraient leur réelle vocation à se tenir en dehors du monde profane. Nonobstant, le clergé d'Amon prit de plus en plus de pouvoir... 

 

Chaque temple était une petite ville, et, elle abritait par conséquent :

- Des fonctionnaires,

- Des artisans,

- Des paysans,

 

- Et, bien sûr toute la prêtrise : ils vivaient tous là, à la manière d'une ville ! 

 

La montée d’Hérihor...

 

Ce fut bien la dernière étape de l’évolution du haut clergé d'Amon de Karnak ! Ainsi qu'une conséquence inévitable du pouvoir considérable de ce clergé ! 

Hérihor franchit donc le pas...

Il devint effectivement le premier prêtre-pharaon, en se parant de cette épithète de Fils d'Amon ! Il faut imaginer, que l’économie du domaine d’Amon, dont Hérihor en était le seul maître, normalement après le souverain lui même, fut à lui seul, supérieur aux possibilités du Trésor royal !

 

Malgré tout, il semble bien que son action fût limitée :

- A la zone thébaine,

- Et, à certains faits religieux ! En vérité, les documents administratifs contemporains à ce haut personnage étaient dénommés avec les cartouches de Ramsès XI et, ceci dans le reste de Kemet !

- ...

 

L'indépendance de la Haute-Égypte ne perdura pas moins de trois siècles :

- Politiquement,

- Économiquement,

- ...

 

Il devint vraiment le premier pharaon-prêtre !

 

Ce fut ainsi la naissance des grands prêtres d'Amon à Thèbes...

 

Pas moins de quatorze grands prêtres lui succèderont ensuite ! 

 

Hérihor avait des fils !

 

Et, comme tout haut dignitaire qui se respectait alors, il fut probablement dès plus opportunistes, en plaçant ses enfants à des fonctions clés !

 

Ainsi :

 

Payankh :

 

◊ Grand serviteur et prêtre d’Amon,

◊ Grand prêtre de Mout,

◊ Grand prêtre de Khonsou,

◊ Commandant de la cavalerie.

 

Ce titre fut normalement destiné aux princes ramessides ! Nonobstant, il semblerait que Ramsès XI lui avait parfaitement reconnu ce titre ! Un bas relief existe, me semble-t-il, au niveau du temple de Khonsu, dans la très belle cité de Karnak ou Payankh y serait mentionné, démontrant par la même son importance... !

 

 

Préamenenamon fut nommé quant à lui prêtre du netjer Onouris !

Et on le vit également comme quatrième prophète d’Amon...

 

Ankhéfenmout : "grand serviteur d’Amon". 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/51/Ostracon03-RamessidePeriod_MetropolitanMuseum.png

Ostracon de la période ramesside...

Thèbes.

Ramsès XI

 Source

© Keith Schengili-Roberts.

 

Le grand prêtre d'Amon Hérihor...

 

Il chargea un certain Ounamon de se procurer du bois de cèdre à Byblos !

 

http://webperso.iut.univ-paris8.fr/~rosmord/hieroglyphes/oun/oun1.gif

Le fameux papyrus d'Ounamon...

Lien   

(Mésaventures d'Ounamon) 

© Patricia Cassonnet  

 

Ounamon, un doyen du domaine d'Amon ? 

En tout cas, il semble avoir occupé un rang élevé au sein de cette administration du domaine d'Amon. Il portait en effet le titre de "doyen du portique du domaine d'Amon".

 

Si ses fonctions ne sont pas bien connues, on sait qu'il joua un rôle :

- D'huissier, chargé d'introduire les étrangers,

- Mais aussi de faire office de messager,

- D'ambassadeur.

 

Ounamon apprendra pourtant à ses dépens que même s'il se réclamait d'une grande puissance comme l'Égypte, il se devait également de se plier aux usages internationaux !

 

Présenté comme un rapport officiel rédigé par un certain Ounamon, ce récit relate donc les aventures d'un fonctionnaire du temple d'Amon chargé par Hérihor de se procurer du bois de cèdre, à Byblos, afin de réparer la barque du netjer...

 

Ainsi ce papyrus fut découvert en 1981 à El-Hibéli en Moyenne Égypte.

Acheté au Caire par l'égyptologue Vladimir Golenichtchev, ce texte, fut écrit en hiératique et malheureusement, il semble bien incomplet !

Il est aujourd'hui conservé au sein de la collection du musée de Pouchkine à Moscou. 

Il serait daté de la 20e dynastie, sous le dernier des Ramessides (Ramsès XI), et relaterait ainsi, à la façon d'un conte, les tribulations du pauvre Ounamon !

 

Vérité ou billevesée ? 

Nul ne sait avec certitude s'il s'agit du rapport officiel d'Ounamon lui-même, rédigé dans un style littéraire et emphatique ou d'une fiction reprenant quelques éléments historiques...

 

Mais "Le Voyage d'Ounamon" n'en demeure pas moins un formidable témoignage sur les relations de l'Égypte avec ses voisins de l'Est, ainsi que sur les conditions de navigation et de commerce dans la Méditerranée orientale à cette époque !

 

Ainsi dans une Égypte ruinée...

Seules les villes du delta restaient des cités commerçantes, industrielles et riches !

 

Elles exportaient à :

- Tyr,

- Byblos,

- Chypre, le blé du Nord et du Fayoum...

 

Mais aussi des produits manufacturés, comme :

- Des cruches en or et en argent,

- Des pièces de lin,

- Des rouleaux de papyrus,

- Des peaux de bœufs qu'Ounamon envoya chercher à Tanis et qu'il donna au prince de Byblos en échange du bois destiné à réparer la barque d'Amon !

 

Vous l’aurez compris, il fut donc chargé par le grand prêtre, Hérihor, du temple d'Amon à Thèbes, d'aller se procurer du bois de cèdre à Byblos...

Attaqué...

Dépouillé de ses lettres d'accréditations...

Ainsi que de tous ses tous les biens qu'il comptait échanger... Il aura dès lors bien du mal à mener à terme sa transaction !

 

Il troquera finalement contre les pièces de bois convoitées des biens qu'on lui avait expédié d'Égypte en toute hâte, à savoir :

- Une dizaine de cruches en or et en argent,

- Dix pièces d'étoffe en lin royal,

 

- Dix ballots de lin de Haute-Égypte,

- Cinq cents peaux de bœufs,

- Cinq cents cordages,

- Vingt sacs de lentilles,

- Trente corbeilles de poissons séchés.

 

Les momies furent profanées…

 

Souvenez-vous des trois principaux personnages de cette thématique que nous avons mentionnée dans le premier article à savoir :

- Le pharaon Ramsès XI... 

- Le grand prêtre d'Amon, Hérihor... 

- Ainsi que ce fils royal de Koush, Panéhésy !

 

Les troupes d'Hérihor firent des intrusions dans le nord de Kemet en se livrant alors au sac des villes !

Aux pillages des sépultures...

 

Jusqu'alors les pillards se contentaient, si j'ose écrire ainsi, de fracturer l'entrée des tombeaux et de faire main basse sur toutes les richesses !

 

Certes, ils profanaient le lieu...

Ils commettaient un acte hautement répréhensible...

 

Du moins, ils semblaient respecter les dépouilles !

 

Nonobstant...

 

Il n'en allait visiblement pas de même quant aux hommes de Panéhésy ! Ces derniers n'hésitèrent absolument pas à s'en prendre aux momies royales auxquels ils infligèrent des dégâts irréparables !

 

Les exactions commises par Panéhésy, ou du moins couvertes par son autorité, marqua bien le moment où les rapports se détériorèrent entre le vice roi et le pharaon Ramsès XI...

Ce fut à partir de l'an 19 du règne de pharaon que Panéhésy fut clairement désigné comme ennemi du pouvoir central !

 

A ce moment là, Ramsès XI trouva un puissant soutien en les personnes des grands prêtres Payânkh ainsi qu'Hérihor : dans ce dernier personnage surtout...

 

Cet événement revêtit d'ailleurs une telle importance pour les Égyptiens qu'ils appelèrent l'an 19 → l' "an I de la renaissance"...

 

La première des grandes mesures d'assainissement...

 

Ce fut l'ouverture d'une vaste enquête sur les pillages de sépultures de la vallée des Rois et de la Vallée des Reines...

Mais également des temples, qui n'avaient pas été épargnés !

 

La procédure semble avoir été bien brutale ainsi que sans pitié !

 

Elle marqua ainsi le début de la reprise en main des affaires du pays par l'autorité royale.

Et plus précisément, par Hérihor, dont le rôle devint dès lors de plus en plus important !

 

Il prit d'énergiques mesures de conservation...

Ordonna que les momies royales ainsi que le mobilier furent désormaient enfermés dans des cachettes...

 

Alors, à suivre...

Et j'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !

 

Hérihor - Temple de Khonsou

Hérihor.
 Temple de Khonsou. 

  Clé de VIE

 

Désinences... prochainement sur le même sujet... Le personnage d'Hérihor...

 

- La grande misère des pillards,

- Ce fut Amon qui fit absolument tout !

- Hérihor, le nouvel "homme fort",

- Le "règne" d'Hérihor !

- ...

 

A fin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter : 

 

Sources... 

 

Collection "Passion de l'Égypte" Editions Atlas 2003 

 

Bonhême, M.-A., "Hérihor fut-il effectivement roi ?", in BIFAO 79, Le Caire, 1979, p. 267-283.

 

Sitographie...

 

Wikipedia 

 

Taggé avec :

 

Paradigme Égypte Antique !

 

Pharaons et Personnalités en Égypte antique !  

 

Clé de VIE

 

Aphorisme...

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

 

"L'éclosion d'une fleur a beau être éphémère,

 

elle est triomphante,

comme si de toute éternité son irrépressible intention était enracinée dans la terre,

comme si la terre ne pouvait pas ne pas donner une pivoine

ou

une rose,

comme si la beauté d'une rose était suffisante pour justifier l'aventure de la vie."

François Cheng, Et le souffle devient signe

 

 

Fichier en PDF...

 

Hérihor (2) En Égypte ancienne !Usurpateur ou bien souverain ? Hérihor et les momies profanées… ? (2) En Égypte ancienne ! 

 

 

 

 

aimé

 

jean-claude

 

 

vie, santé, force (v.s.f.).

 

vie, force et santé.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :