Le site d'Aimé Jean-Claude

Les anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! (6) En Égypte antique !

ankh hiero   

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com 

 

 

  10177421_10203719627208499_8563016389394691864_n.jpg

Nuit sur le Moyen-Orient...

Dixit William Wallace, la conscience du noir nous amène à admirer la lumière... 

© Nasa... / © Marc Chartier.

 

L’homme a visiblement mis en jeu des pratiques alimentaires qui lui furent particulièrement spécifiques.

Logique en somme lorsqu'il est question de survivance.

 

Du reste, je subodore que cette alimentation fut de plus en plus rationnelle. Et ceci bien évidemment dès le début de la domestication.

Souvenez-vous des fresques montrant ainsi bien clairement des éleveurs.

 

c-CNRS--c-CHENE-Antoine-laboratoire--UPR1002-jpg

Un boeuf gras

et

des offrandes carnées...

Mission permanente à Karnak...

Cour à portique de Thoutmosis IV.

© CNRS / © CHENE Antoine laboratoire : UPR1002. 

 

Il semblerait donc...

À première vue en tout cas...

Que le fait de manger beaucoup de viande soit un phénomène des plus récents !  

 

Ainsi, dans l'histoire...

Hormis probablement dans les populations de type nomade. Selon Otto 1964, de Haute-Égypte ils auraient introduit leurs "rites culinaires" aux sédentaires de Basse-Égypte et, ceci lors de l'unification politique du pays. Sans pour autant exclure le poisson de leurs repas, ces nomades auraient introduit une conception "d'indignité" concernant un tel met, tant pour les défunts que pour les déités.

 

Être végétariens semblaient bien plus commun que l'on pourrait imaginer.

 

Plan de l'article...

 

→ Kemet devint très tôt dans son histoire, une population sédentaire...

 

→ Cependant comment prouver qu'ils furent probablement végétariens ?

 

→ Cela nous amène à mentionner une équipe de chercheurs français !

 

→ Ainsi... 


→ Rappelez-vous de ce carbone...

 

→ Mais quel est donc l'intérêt de ce carbone finalement dans notre Histoire ?

 

→ Les chercheurs auraient alors mesuré les isotopes stables 12 et 13 du carbone !

 

→ Un choix d'intérêt finalement...


→ Notons alors...


→ Une des principales conclusions de cette étude...


→ Cependant, il y avait quelques surprises !


→ Et que dire de ce vrai mystère, le poisson !

 

Hebergeur d'image

Offrandes...

Voyez en haut les poissons.

Une représentation pas si courante que cela finalement !

Hypogée de Menna. 

 

Kemet devint très tôt dans son histoire, une population sédentaire...

 

Un peuplement qui du reste semblait visiblement manger beaucoup :

- De fruits,

- Du pain,

- Des légumes,

- ...

 

Cependant comment prouver qu'ils furent probablement végétariens ?

 

On le suspectait bien évidemment. Cependant, il peut y avoir un gouffre entre le ressenti et l'aspect quelque peu formel.

Alors comment trouver des indices qui nous apporteraient une plus grande probabilité.

 

Du reste, les historiens ne semblaient même pas certains quant aux quantités qu'ils étaient en mesure d'ingérer... ? 

Des doutes subsistaient également quant à la nature même des denrées... ?

 

Préchauffage des moules à pain avant cuisson
Voici une représentation du préchauffage des moules à pain avant cuisson...

Le four est un modèle à voûte en forme de dôme...

  Hypogée de Ti...

Source   

 

Mangeaient-ils vraiment du pain quotidiennement ?

 

Pain shamsi (Khobz Shamsi)
Pain shamsi (Khobz Shamsi).
Assiout, Haute-Égypte...
Reproduction de pain traditionnel !

Coll. Musée de l'agriculture du Caire
© Arnaud du Boistesselin.

    Source

 

Consommaient-ils autant d'ail que certains auteurs le supputaient ?

 

Si une source protéinée se trouvait en quantité relativement importante, et plus ou moins facile d'accès, ce fut bien le poisson.

Mais le consommait-il fréquemment ?

 

Cela nous amène à mentionner une équipe de chercheurs français !

 

Alexandra Touzeau...

Elle dirige donc une équipe de recherche à l'Université de Lyon.

 

Elle entreprit des recherches au niveau des atomes de carbone.

 

Les chercheurs se seraient basés sur des momies qui semblent avoir été datées entre 3500 et 600 avant notre ère.

Celles que les chercheurs français auraient donc étudié furent au nombre de 45. Elles proviennent en fait de deux musées de Lyon, qui eux mêmes les détenaient depuis le 19e siècle.

 

Dixit Alexandra Touzeau :

 

"Nous avons eu une approche qui était un peu différente"

Alexandra Touzeau...

 

"Nous avons beaucoup travaillé avec des os

et

des dents,

tandis que la plupart des chercheurs étudient

 les cheveux,

le collagène

et les protéines.

 

Nous avons également travaillé sur différentes périodes,

avec peu d'individus pour chaque période,

et ceci afin que nous puissions couvrir

 une très longue période de temps."

Dans "Journal of Archaeological Science"...

 

Ainsi...

 

Souvenez-vous de la fameuse photosynthèse des plantes. À partir du dioxyde de carbone contenu dans l'air nos charmantes petites plantes vont alors élaborer notamment des glucides,...

 

Des atomes de carbones qui du restent finiront dans l'alimentation animale comme vous le savez.

Nous voici donc au sein de cette fameuse chaine alimentaire dont tout le monde évoque si souvent.

Et comme Darwin le stipulait d'ailleurs, "l'Homme est un animal comme les autres" (Même si d'aucuns disent...), alors ce même carbone finira bien constitutif de notre organisme.

 

Rappelez-vous alors de ce carbone...

 

De sa position dans le tableau périodique...

C'est en fait l'un des éléments les plus légers que l'on connaisse à ce jour puisque nous le trouvons en sixième position avec une masse atomique de 12, mais cela vous le savez bien.

 

Ainsi, sur les 15 isotopes qu'il possède, deux sont stables dans le temps :

- Le 12...

- Le 13...

 

Souvenons-nous également de quelques caractéristiques :

- Quel que soit l'isotope en question, l'organisme les utilise de la même manière que le carbone normal.

- Une différence de poids quand même, c'est que le 12 est plus léger que le 13,... Cela à de l'importance quant à l'interprétation analytique.

 

Mais quel est donc l'intérêt de ce carbone finalement dans notre Histoire ?

 

Simplifions si vous le voulez bien.

Et ceci afin d'aller à l'essentiel...

Divisons donc les plantes en deux catégories.

 

→ La plus importante, que nous appellerons C3...

L'ail,

Les aubergines,

Les poires,

Les lentilles,

Le blé,

...

 

grain_emmer.jpg

Poterie avec des grains de blé amidonnier.

 Deir el-Medineh au Nouvel Empire

Collection du Musée de l'Agriculture ancienne du Caire, Inv. n° 1427.

© Arnaud du Boistesselin. 

 

→ Quant au deuxième groupe, plus petit, sera dénommé C4...

Le mil,

Le sorgho,

...

 

Je suis bien certain maintenant que vous commencez à entrevoir l'objectif même de cette démarche scientifique !

 

Les chercheurs auraient alors mesuré les isotopes stables 12 et 13 du carbone !

 

Ils élaborèrent ainsi des rapports isotopiques...

 

Dans :

- La moelle,

- L'émail des dents,

- Les cheveux,

- ...

 

07-007.jpg

    Voici un maxillaire...

  Attention, ceci n'est qu'une illustration, ce maxillaire ne fait pas partie de cette étude !
Crâne MH 3905.

© T.M.

Source / Lien  

 

Une comparaison fut alors effectuée en réalisant bien évidemment le même type d'investigation et ceci sur des porcs.

 

Un choix d'intérêt finalement...

 

petit sanglier en ivoire d'époque pré-dynastique - Nagada

Petit sanglier en ivoire d'époque prédynastique.

  Nagada I.

Collection privée.

 

Tous les cochons ont le même ancêtre : Sus Scrofa... Il y a fort longtemps, il fut un animal sauvage.

Il "ressemblait" beaucoup à un sanglier de nos contrés. Ainsi, selon certains historiens, comme le cochon ne se déplace pas en troupeau, il aurait été domestiqué par les hommes bien après les vaches ou les moutons, qui pouvaient suivre les peuples nomades de l’époque néolithique.

 

Un choix d'intérêt :

→ Autant pour le domaine moderne des éthologues...

→ Que par son régime alimentaire qui est du reste bien proche du notre. Il est omnivore comme vous le savez. De fait, ils n'ont pas cette alimentation spécialisée comme certaines autres espèces.

→ De plus, ils ont un métabolisme similaire à l'homme,

- ...

 

Ils ont donc le choix d’une alimentation variée :

- Ils peuvent très bien vivre en mangeant des végétaux (Céréales, racines, tubercules, baies,...),

- Ou bien des animaux (Vers de terre, escargots, carcasses,...),

- Ou un peu des deux...

 

Notons que l'estomac du cochon est petit, ce qui le contraint à devoir manger souvent et en petites quantités, ce qui nous donne d'ailleurs cette impression qu’il a toujours faim.

 

Les porcs auraient donc reçu, bien logiquement me semble-t-il, une alimentation quelque peu contrôlée.

Cela devait d'ailleurs comprendre des proportions différentes en C3 et C4 (Voir ce à quoi cela correspond plus haut dans l'article S.V.P...).

 

Ils ont donc un métabolisme très proche du nôtre...

De fait, leurs ratios d'isotopes quant au carbone pourraient bien être liés à ce qui a été trouvé dans les 45 momies étudiées.

 

Notons alors...

 

Les cheveux semblent visiblement absorber un taux bien plus élevé de protéines animales que :

- Les os,

- Ou les dents,

- ...

 

Les rapports isotopiques quant aux cheveux des momies correspondraient à ceux étudiés concernant les végétariens européens, bien modernes ceux-là !

 

Ainsi :

- La comparaison avec les cochons,

- Les études des cheveux,

- ... Tous cela font que cet ensemble de données scientifiques tendrait bien à démontrer que nos anciens Égyptiens furent également et principalement végétariens !

 

De même qu'aujourd'hui...

L'alimentation fut basée à la fois sur le blé et l'orge.

 

Une des principales conclusions de cette étude...

 

Le Sorgho...

Le mil...

Ainsi, les céréales classées C4 représenteraient moins de 10% du régime alimentaire, de nos anciens.

 

Cependant, il y avait quelques surprises !

 

"Nous avons constaté

que le régime a été constant au fil du temps,

alors que nous nous attendions à des changements..."

Alexandra Touzeau...

 

Nous le savions déjà...

Nos anciens Égyptiens étaient bien adaptés à leur environnement ! Le faisant du reste dans une région qui devenait de plus en plus aride et ceci entre 3500 et 600 avant notre ère.

 

Alors dixit Kate Spence :

Une archéologue...

Spécialiste de l'Égypte ancienne à l'Université Britannique de Cambridge.

 

"Bien que la région fut très aride,

 ils cultivaient le long de la rivière,

 juste en gérant l'irrigation, qui fut très efficace"

 

Ainsi, le niveau de l'Itéru...

jtrw...

"Cette grande rivière" diminua.

Alors les agriculteurs s'adaptèrent, une qualité bien humaine finalement ! Ils se rapprochèrent davantage encore de leur fleuve salvateur. De fait, ils purent ainsi pérenniser leur façon de cultiver.

 

La civilisation pharaonique, dans son ensemble, n’aurait donc pas souffert tant que cela des conditions climatologiques. C’est pratiquement ainsi que concluait ce géochimiste et ceci malgré cette aridité grandissante.

 

"La tendance générale de la sécheresse

 n'a eu aucun impact négatif sur la civilisation égyptienne

 en termes de production de céréales

 ou

de la population"

Lecuyer.

Professeur de géochimie à l’Université Claude Bernard Lyon 1,

Laboratoire de Géologie de Lyon : Terre, Planètes et Environnement

http://webpeps.univ-lyon1.fr

 

A cet effet, le géochimiste souligne que les sécheresses générales n'ont eu qu'un impact négatif mineur sur la civilisation mais également sur la production de l'époque à savoir :

Les céréales,

Les lentilles,

Les oignons,

Les concombres,

Les melons,

Dattes,

Figues,

Moutons,

Chevaux,

Bœufs,

Cochons,

Ânes,

 

"La civilisation égyptienne fut remarquable

pour sa stabilité sur le long terme

et

ce malgré un environnement fait de pression,

avec l'augmentation de l'aridité"

M. Lecuyer.

 

 

Et que dire de ce vrai mystère, le poisson !

 

Pêcheur au bord du Nil pratiquant la pêche au filet et la 

Pêcheur au bord du Nil pratiquant la pêche au filet et la pêche au panier. Peinture d'une tombe de Thèbes

et

reproduite dans un ouvrage de Nina M. Davies

Bibliothèque du Louvre.

 

Nous serions à même de supputer...

Bien logiquement du reste...

Que nos anciens Égyptiens vivant le long du Nil devaient manger bien souvent du poisson qui d'ailleurs foisonnaient en ce riche milieu.

 

Nonobstant...

Paradoxalement aux preuves culturelles considérables...

Textuelles aussi...

Iconographiques et donc historiques, il semble bien y avoir eu peu de poisson dans leur régime alimentaire. Cela semble de plus bien corroborer l'analyse des isotopes du soufre, cette fois-ci, qui donnent à penser que les poissons, tels que la perche du Nil, n'a pas été consommée régulièrement.

 

"Il existe des preuves abondantes quant à la pêche

sur les reliefs muraux...

et

 le poisson peut être représenté en offrandes.

 

 Il y a aussi beaucoup de preuves archéologiques quant à la consommation de poisson

 provenant des sites tels que Armana,..."

Kate Spence.

 

On vit même, quelques espèces de poissons qui furent non consommées en raison :

 

→ D'interdits théologiques ?

 

"Les interdits alimentaires étaient en effet liés à la religion du nome ;

à la suite de telle mésaventure rapportée par la mythologie,

le dieu de chaque métropole religieuse avait en horreur un animal donné

 plus rarement une plante.

C'était le devoir des prêtres de l'endroit de s'abstenir de consommer

la chair

ou

le lait de cet animal exécré;

mais cette interdiction ne visait que le clergé de la zone géographique liée au culte en question."
Serge Sauneron,.

"Les prêtres de l'ancienne Egypte"

 

→ D'un caractère sacré ?

 

→ ... ?

fish-chart-300x176--1-.jpg

Espèces de poissons observées dans les hiéroglyphes égyptiens...

Source

 

Alors souvenons-nous : 

→ Du "Brochet du Nil"...

Vénéré particulièrement à Oxyrhynchos (Cycle osirien !) : Oxyrhynque ou Momyre

 

→ De la "Carpe du Nil".

Liée à Onouris et à Mehit, à Hatlehit.

Dénommée aussi "Le lepidos barbus bynni".

 

→ Du lates niloticus.

La perche du Nil...

Uni à Neith de Saïs et à Khnoum d’Esna.

 

"Ainsi, la perche du Nil

 (Lates Niloticus)

était-elle associée à la déesse Neith particulièrement vénérée

à

Saïs

et

Esna,

alors que dans les nomes voisins

elle constituait un met de choix,

ce qui n'allait pas sans créer certaines tensions

entre zélateurs

et

consommateurs dudit poisson..."
Isabelle Franco.

"Nouveau Dictionnaire de Mythologie Egyptienne" pages 203 à 204.

 

→ Du Silure, le poisson-chat...

Le nom du souverain Narmer est d’écrit avec le hiéroglyphe du silure.

 

→ De la Tilipia Nilotica (Inet en égyptien ancien)...

Réceptacle transitoire de "l’âme".

A Dendérah, ce poisson est lié avec Hathor.

 

→ Abdou (En égyptien ancien).

Il veille avec la Tilapia sur la barque solaire : Typhonirn...

 

→ De l'anguille...

Une des formes d’Atoum, ainsi que le Clarias Anguillaris, qui est un silure.

 

→ ...

 

Ostracon orné de poissons - Louvre - Deir el-Medineh (site

Ostracon orné de poissons.
(C) RMN / Franck Raux.
19e dynastie, vers 1 295 - 1 186 avant notre ère.
Calcaire, dessin (technique), peint.
Deir el-Medineh...
Paris, musée du Louvre...
 
Peut être à suivre...

Sait-on jamais ?

En attente d'études contradictoires, peut être... !

 

Clé de VIE

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

     • Sources...

 

Alexandra Touzeaua, Romain Amiota,  François Fourela, François Martineaua, Christophe Lécuyera, Vincent Grossia : 

Laboratoire de Géologie de Lyon: Terre, Planètes, Environnement, UMR CNRS 5276, Université Claude Bernard Lyon, France.

 

Jean-Pierre Flandroisc :

LBBE, UMR CNRS 5558, Université de Lyon 1 and Faculté de Médecine Lyon-Sud, France.

 

Pascale Richardind :

Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, Palais du Louvre, Porte des Lions, 14, quai François Mitterrand, 75001 Paris, France.


Janne Blichert-Toftb :

Laboratoire de Géologie de Lyon: Terre, Planétes, Environnement, UMR CNRS 5276, Ecole Normale Supérieure de Lyon, France.

 

"Alimentaire dans le monde antique de A à Z", par Andrew Dalby, 2003.

 

"Histoire de l'alimentation", par Maguelonne Toussaint-Samat, traduit par Anthea Bell, 1992.


Isabelle Franco. "Nouveau Dictionnaire de Mythologie Egyptienne" pages 203 à 204.


Serge Sauneron, "Les prêtres de l'ancienne Egypte".

 

     • Sitographie...

   
Link 1

 

Link 2

 

     •Taggé avec...

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Alimentations en Égypte antique...

 

 

"Quand on étudie le passé,
 

il est impossible de ne pas jeter
 

un regard sur l’avenir’"
Arnold Toynbee

 

Clé de VIE

 

Aphorisme...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire... 

 

"Lorsque l'on privilégie la dimension spirituelle dans sa vie,

on développe un sentiment d'appartenance à toute l'humanité.

 

On est alors en mesure de briser ces frontières fragiles

que sont les castes,

les croyances,

les religions,

les nationalités,

et

cela nous amène à devenir conscient

que la vie est présente en toute chose.

 

Ce n'est qu'en élevant ainsi nos consciences

que les guerres pourront être évitées,

et que

prévaudront à nouveau les droits humains

dans le monde d'aujourd'hui."

H.Sri Ravi Shankar

 

Fichier en PDF...

 

Les anciens Égyptiens mangeaient ils comme nous Si vous êLes anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! En Égypte antique !

 

 

aimé

 

Vie, Santé, Force ! 

 

(V.S.F)

Les anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! (6) En Égypte antique !
Les anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! (6) En Égypte antique !
Les anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! (6) En Égypte antique !
Les anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! (6) En Égypte antique !
Les anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! (6) En Égypte antique !
Les anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! (6) En Égypte antique !
Les anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! (6) En Égypte antique !
Les anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! (6) En Égypte antique !
Les anciens Égyptiens mangeaient-ils comme nous ? Si vous êtes végétarien, probablement... ! (6) En Égypte antique !

Partager cet article

Repost 0