Le site d'Aimé Jean-Claude

Assassiné en cours de route, avant d'être pharaon, Zannanza... (3) En Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

Amarna-Couple

Est-ce Akhenaton et Néfertiti ?

Ou

Mérytaton et Smenkhkaré ?

Ou 

... 

 

Préambule...

Un petit rappel de ce que nous avons déjà traité sur ce sujet...

Si cela vous est nécessaire ! 

 

Pour en savoir davantage sur Zannanza, je vous convie donc à suivre les liens (en jaune) : ceux-ci correspondent à des articles édités précédemment !
 

Qu'avons nous donc découvert, sur ce sujet, dans les précédents articles ? 

 

→ Article n°1 :  mais qui fût véritablement cette reine, auteur de cette fameuse lettre ? 

 

→ Article n°2 : une étonnante correspondance !

 

http://dumoulin.jp.free.fr/Nefertiti/image/Akhesa.gif

Ankhsenpaaton...

Ankhsenamon...

Dite "Akhesa".

Source 

 

Comme vous le savez, l’empire Hittite avait Hattusa comme capitale !

 

Son histoire fut d’ailleurs "reconstruite" grâce à la découverte par Hugo Winckler, en 1906, de milliers de tablettes cunéiformes.

Il aurait ainsi traduit des tablettes d’argiles durcies à la suite d'incendies. Résultats bien probable de l’effondrement de l’empire.

 

On y découvrit donc :

 

→ Un certain traité de paix qui semble avoir été signé entre Ramsès II et le roi Hittite de l’époque à savoir Hattusilis.

 

→ Les fameuses lettres d'Akhet-Aton...

 

→ ...

 

Ce fut certainement une fantastique occasion de pouvoir élever un prince Hittite à la dignité de pharaon !

 

Sans combat…

Sans conflit…

Tout laisse donc à penser, pour le moment du moins, que ce fut cette veuve et reine, Ankhesenamon, autour de 1 352 (?) avant notre ère, qui adressa à Souppilouliouma I, roi des Hittites, cette curieuse demande. 

A savoir, lui envoyer l'un de ses fils, et ceci, afin qu'elle l'épouse.

Après moult hésitations...

Après quelques vérifications aussi, au moyen de deux voyages d'émissaires qui durèrent probablement au moins six mois...

Souppilouliouma I, 1 382-1 342 avant notre ère, lui envoya donc un de ses fils, Zannanza.

 

Quelques variantes...

 

Différentes théories existent quant aux probables intervenants dans cette histoire, car beaucoup d'incertitudes demeurent, mais voyez par vous même !

 

→ Selon l'égyptologue Marc Gabolde : Zananza pourrait être le fameux pharaon fantôme Smenkhkaré.

 

Disparaissait alors au même moment Ankh(et)kheperouê...Nefernefeouaton : mais, cela ne dura qu'à peine un an.

Ainsi...

Mérytaton serait devenue simple épouse royale de Smenkharé.

Puis vint peut être l’assassinat de Smenkharé ?

 

Mérytaton disparaît à nouveau des documents.

 

Et, réapparition de Ankh(et)kheperouê...Nefernefeouaton.

Incroyable, non (?) 

 

→ Pour d'autres... Ils considèrent qu'Aÿ, celui qui succéda à Toutânkhamon, fut bien trop rapidement couronné ! 

Un temps bien trop court afin que les échanges diplomatiques puissent être réalisés.

 

→ Pour d'autres encore...

?

 

Soulevons un autre fait !

 

Comme vous savez...

En plus des archives d'Hattusa, on a bien retrouvé celle d’el-Amarna ou plus exactement Akhet-Aton...

 

http://www.biblearchaeology.org/image.axd?picture=2009%2f11%2fAmarnaLetters.jpg

 Lettres d'Armana...

Elles sont exposées dans le Musée égyptien du Caire !

  Quelques 380 tablettes d'argile ont été récupérées à partir d'Akhet-Aton.

 

Les tablettes d'argile des lettres Amarna...

Lettre de Tušratta du Mitanni à Aménophis III...

 

Lettres amicales :

- Annonçant l'envoi de cadeaux,

- Demandant aussi une grande quantité d'or...

- Mais également un cadeau en compensation de cet échange, celui de la fille du souverain qu'épousa visiblement Aménophis,

- ...  Nous sommes en présence de 85 lignes divisées en 13 paragraphes ! L'écriture est claire et bien distincte.
 

 British Museum.

Source

 

Ce que je trouve remarquable quant aux communications entre Kemet et les Hittites, c'est qu'elles furent bidirectionnelles !

Cela me semble assez rare dans ce monde ancien et de plus, bien précieux, qu'il me fallait vous le spécifier...

Le contenu comprend beaucoup d'informations et cela rend bien plus aisé quant à la compréhension des conditions politiques de cette époque.

 

Nous sommes bien en présence de l'écriture cunéiforme Babylonienne :

 

 Biridiya de Megiddo au Pharaon égyptien Amenhotep III ou Aménophis IV ?

47 lignes...

Les deux coins sont brisés malheureusement !

 

→  5 + 3 tablettes cunéiformes d'argile.

Lettre de Shuwardata au pharaon...

16 lignes...

 

  British Museum.

Source

 

La tablette d'origine est conservée dans le Musée Vorderasiatisches à Berlin. 

Cette découverte confirme les liaisons l'Egypte avec Jérusalem, comme dépeint dans les lettres d'Amarna...

Les Archives royales de Tel el-Amarna contenaient au moins 350 lettres écrites en écriture cunéiforme.

Ainsi, cette tablette d'argile est l'une des six lettres écrites aux pharaons par le souverain de Jérusalem peu après 1400 avant l'ère du Christianisme. Jérusalem est appelée "Urusalim" dans ces lettres d'AKhet-Aton : cela devait signifier "fondation de Shalem". La nomenclature même de la divinité, "Shalem" signifie "complète", "prospère" et "pacifique".

Source / Lien

 

Ainsi...

Il s'avère qu'EA 41 (el-Armana 41), fut bien une lettre du roi hittite Šuppiluliuma et celle-ci s'adressait à un pharaon ...

Pratiquement juste après l'avènement de ce dernier.

Le nom du destinataire fut probablement tronqué par le scribe lui-même ! De Khureya, il fut peut être transcrit, en Kheperureya ?

Il se trouve que cette nomenclature, on la rencontre aussi dans Akhenaton ainsi que ses successeurs, et cela, jusqu’à Horemheb.

 

Alors s’agissait-il de : 

 

- Napkhurureya ?

Akhenaton ...

Neferkherepure comme nom de trône d’Akhenaton qui semble bien analogue à Napkhurureya et ceci en transcription dite cunéiforme. 

 

- Nibkhurureya ?

Toutânkhamon...

Nebkherepure pour Toutânkhamon ce qui donnerait Nibkhurureya.

 

- ...  

 

De nombreuses incertitudes demeurent donc quant aux véritables noms des intervenants de cette histoire qui finalement est bien insolite : demander au souverain régnant d'un royaume ennemi, un fils, pour qu’il devienne pharaon, cela semble être dans le domaine de l’utopie totale.

 

  Aÿ dans la tombe de Toutankhamon

 

L'unique représentation connue d'Aÿ se trouve dans l'hypogée de Toutânkhamon où on le voit, à gauche, coiffé de la couronne bleue de Kemet, procédant à la cérémonie de l'ouverture de la bouche du défunt…

 

Nonobstant, toutes les peintures de son propre hypogée...

Ainsi que ses cartouches...

Tous furent martelés afin d'effacer sa mémoire.

 

Assassiné en cours de route !

 

Et voilà où commençait la tragédie.

Un des fils du roi Souppilouliouma I fut bien envoyé en Égypte !

 

Le prince s'appelait bien Zannanza. Il se mit donc en route pour ce long voyage accompagné d'une escorte armée, car des pillards et des bandits infestaient ces contrées désertiques.

 

Or, Zannanza fut assassiné en cours de route et son escorte anéantie !

Par des bandits ?

Certainement pas !

 

L'escorte du jeune prince était constituée par des soldats expérimentés qui ne seraient pas laissés surprendre et qui étaient eux-mêmes suffisamment bien armés pour mettre en fuite une bande de pillards.

Par ailleurs, le récit que fit Mursilis de la mort de son frère précise que celui-ci fut attaqué "par les hommes et les chevaux d'Égypte".

 

Les agresseurs furent clairement désignés me semble-t-il !

 

Et pour qu'ils aient eu raison de l'escorte du prince Zannanza, il fallait qu'ils fussent :

- De force égale,

- Ou supérieure,

- Ou bien que le prince Hittite n'ait eu aucune raison, de se méfier d'eux !

 

De plus, l'expression "les hommes et les chevaux d'Égypte" pouvait faire supposer qu'ils étaient montés sur des chars, donc qu'il s'agissait d'une force armée régulière.

 

Une patrouille du désert qui se serait méprise sur les intentions des Hittites ?

Mais y avait-il eu vraiment méprise ?

Car, après tout, cela pourrait très bien être un guet-apens en bonne et due forme, une attaque sciemment dirigée contre le prince Zannanza.

 

Serait-il alors possible de supputer… ?

 

http://www.reshafim.org.il/ad/egypt/pictures/mesopotamia.gif

Source

 

Nous sommes dans un territoire national Égyptiens...

 

Une troupe Hittite entra en cette contrée ennemie !

 

→ Fut-elle attaquée par les forces égyptiennes croyant à une probable tentative de pénétration hostile.

 

→ Fut-elle attaquée par une troupe d'élite sous le commandement d'un très haut dignitaire comme Aÿ, afin d'éviter que le trône d'Horus soit accessible à un Hittite ? D'ailleurs Aÿ monta sur le trône bien rapidement : n'aurait-il pas accédé à celui-ci au cours du voyage même de Zannanza vers Kemet ?

 

→ Le prince pourrait bien avoir été victime d'un des ennemis hittites de son père !

 

→ ...

 

Selon une lettre Hittite...

 

"Les hommes d'Égypte (?) ont tué Zannanza

et ont rapporté ceci :

"Zannanza est mort (?)" ".

 

Et lorsque mon père entendit la nouvelle du meurtre de Zannanza, il commença à se lamenter à son sujet et, à l'adresse des dieux [...] il parla ainsi :

 

"Ô dieux !

Je n'ai rien fait de mal, pourtant les hommes d'Égypte ont fait cela contre moi, et ils ont en plus attaqué la frontière de mon pays!

 

Le meurtre de Zannanza est suivit d'une entrée en territoire Hittite, les Égyptiens ayant probablement poursuivit la garde de Zannanza; comment peut-on penser qu'il soit venu avec une faible escorte ! " 

 

Et sans laisser de témoin !

 

De nombreux indices font penser que l'attaque dirigée contre la prince Zannanza avait été organisée et menée comme une véritable opération militaire !

 

Afin de réussir, il fut certainement nécessaire aux assaillants de tuer le prince et de disparaitre aussi rapidement que possible!

Le meilleur moyen était donc une attaque exécutée avec la rapidité de l'éclair par une troupe entrainée et bien armée afin de bénéficier de l'effet de surprise.

 

Les Hittites étant eux-mêmes de redoutables guerriers, il fallait agir par surprise et les exterminer afin qu'il n'y ait pas de témoins de survivants. Il importait par conséquence de ne pas prendre de prisonnier qui, bien sûr, aurait tout révélé.  

 

Alors à suivre prochainement... 

Et j'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire mes textes que j'en ai eu à vous les écrire !  

 

Clé de VIE 

 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet...
 

- ... par des prétendants,

- Soupçons sur...

- ... 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

     • Sources...

 


Suzie Manley, "Ankhesenamun - Queen of Tutankhamun and Daughter of Akhenaten", Egypt * Pyramids * History 

 

Toutankhamon Magazine N°45 p 14 à 19 par M. François Tonic.

 

Pendlebury, J.D.S., 1951. La Ville d'Akhénaton III. Londres: Egypt Exploration Society.

 

Armana Tell El Auteur : Alain-Pierre Zivie.

 

{C}

Yury Yakovlevich Perepelkin, The secret of the gold coffin, Nauka Publ. House, Moscow, 1978. 

 

Vandersleyen C (1995), L’Égypte et la vallée du Nil, t. II, Paris, p. 457-470.

 

Garelli p, Durand j.m, Gonnet H. (1997), Le Proche-Orient Asiatique, T.1 Des origines aux invasions des peuples de la mer, Paris.

 

      Sitographie...

 

http://www.suziemanley.com/famous_egyptians/ankhesenamen.htm 

 

Academia

 

      • Taggé avec... 

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties... 

 

Pharaons et Personnalités en Égypte antique  

 

  Clé de VIE
 
Apophtegme...     

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...

 

"Avoir du talent, c’est avoir foi en soi-même, en ses propres forces."
Maxime Gorki

 

"Celui qui veut apprendre à aimer son voisin

doit

commencer par apprendre à aimer les
plantes et les animaux."
G. I. Gurdjïeff

 

"La vie s’arrête

lorsque la peur de l’inconnu est plus forte que l’élan."
Hafid Aggoune

 
Fichier en PDF

 

Assassiné en cours de route, avant d'être pharaon, Zannan Assassiné en cours de route, avant d'être pharaon, Zannanza... (3) En Égypte ancienne !  

 

aimé

Assassiné en cours de route, avant d'être pharaon, Zannanza... (3) En Égypte ancienne !
Assassiné en cours de route, avant d'être pharaon, Zannanza... (3) En Égypte ancienne !
Assassiné en cours de route, avant d'être pharaon, Zannanza... (3) En Égypte ancienne !
Assassiné en cours de route, avant d'être pharaon, Zannanza... (3) En Égypte ancienne !
Assassiné en cours de route, avant d'être pharaon, Zannanza... (3) En Égypte ancienne !
Assassiné en cours de route, avant d'être pharaon, Zannanza... (3) En Égypte ancienne !
Assassiné en cours de route, avant d'être pharaon, Zannanza... (3) En Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :