Le site d'Aimé Jean-Claude

La patrie des "âmes de Nekhen", ces génies d'Horus... (1) en Égypte ancienne !

ankh hiero

 

www.aime-free.com 

 

ww.aime-jeanclaude-free.com  

 

Une référence aux ancêtres des pharaons de l'Égypte antique...

Un modèle venant de cette période pré-dynastique et archaïque...

 

En fait, les "âmes de Pê" furent analogues à des sortes d'ancêtres divins qui avec les "âmes de Nekhen" devaient accompagner pharaon et les netjerou dans leurs processions.


Nekhen fut bien un des hauts lieux de l’histoire prédynastique .

Le site était déjà occupé autour de 7 000 ans avant notre ère.
Dès 3 300 on parle de cette époque de Nagada III.
Au début du 4e millénaire avant notre ère, les cités de Bouto comme celle d'Hiérakonpolis dominèrent le paysage.

 

Kemet fut à ce moment là structurée en cités et régions parfaitement indépendantes.

Des chefs...

Des clans...

...
Les chefs de Hiérakonpolis partirent à la conquête progressive de la future Kemet comme vous le savez parfaitement.

Fondant dès lors la dynastie 0...

 

Ainsi, 3 350 avant notre ère apparurent :

- Les premiers signes d’une administration,

- Des insignes royaux,  

- Les premières traces de l'écriture hiéroglyphique,

- ...

 

Nekhen, une importance capitale dans l'évolution pharaonique...

 

  http://bestwallpapersite.com/walls/2400_2060_tete_de_faucon_en_or_hierakonpolis_temple_dhorus_de_nekhen_vie_dynastie_or_obsidienne_egypte_antique-other.jpg

Le netjer de Nekhen était le faucon Horus !

Tête en or du faucon Horus...

Horus (Hr) nekhenite : une preuve de ses origines !

Retrouvé à Hiérakonpolis (Nekhen)...

4e dynastie...

 Musée Égyptien du Caire.
Premier étage, section 4, élément 22 sur 23.

Source 

 

Comment fut vraiment découverte cette effigie d'Horus ?

 

Dans sa cachette...

Depuis quelques millénaires...

Cette sublime statue en or se dressait au moyen d'un pieu métallique creux. Elle était de plus, "piquée" dans un vase.

A côté, une statue royale, qu'elle devait probablement protéger.

 

Des plaques de cuivre recouvraient le corps du faucon lui même probablement maintenu par un tronc, disparu car certainement en bois.

Cette tête fut fixée au moyen de clous en or : elle est restée intact.

 

D'une seule pièce, les yeux parcourent entièrement la tête.

 

On peut y admirer :

- Un uraeus,

- Une double plume ajourée. Cependant, certains historiens supputent que cette ensemble proviendrait de la 18e dynastie tout comme la statue qui l'accompagnait.

 

Elle fut restaurée...

De fait, les scientifiques l'ont disposé sur un support en forme de corps d'oiseau.

Le fait qu'il porte l'uraeus est l'apanage seulement de quelques netjerou comme Montou, Râ et Horus. D'ailleurs, les rémiges, et cette tête de faucon laisse bien subodorer que nous sommes en présence d'Horus.

 

Sur la rive occidentale du Nil...

 

Haut lieu politique...

Autant que religieux, mais rien d'étonnant à cela, puisque nous sommes en Égypte antique.

 

Au pied du mont Rouge... 

Kôm el-Ahmar, signifiant colline rouge, cela remonte à sa découverte par Napoléon Ier, cette colline correspondant au site fut couverte de fragments de poterie rouge et de sable.

Le terte rouge...

Elle borde la vallée du Nil entre Louxor et Assouan.

Se dressent ici les ruines d'une ville.

 

http://www.egipto.com/cgibin/forum2004/attachment.php?attachmentid=10122&stc=1&d=1156110309

Kôm el-Ahmar...

Source

 

Les ruines d'une cité double...

Sur la rive gauche du Nil la ville de Nekhen...

Sur la rive droite Nekheb...

 

La "ville du faucon"...

Le netjer de Nekhen était le faucon Horus.
Nekhen...

Hiérakonpolis, pour les grecs...

Kôm el-Ahmar aujourd'hui... Trois cités, qui pourtant n'en font qu'une.

 

Nekheb...

C'était la ville grecque d'Eileithyiapolis, "la ville de Eileithyias" nom grec de la netjeret Nekhbet.

La première capitale du royaume de Haute-Égypte fut à un moment donné gouvernée et protégée par la netjeret vautour Nekhbet.

La "Lady of Nekheb"...

 

"La ville du faucon"...

Ce dernier fut effectivement en premier lieu appelé Nekheny le Nekhenite, avec ses deux longues plumes sur la tête.

Nonobstant, et cela fort rapidement, il fut parfaitement assimilé au faucon Horus : ce netjer protecteur de la royauté.

 

Une comparaison logique...

 

Nekhen, à l'est du Nil ! 

Et son pendant sur la rive orientale...

Nekheb...

 

Mais les deux cités, avaient bien cette même équivalence au sud de Kemet quant aux cités de et de Dep, bâties elles dans le fameux delta.

 

Des cités vraiment jumelles...

 

Ce furent de vraies capitales aussi...

 

En ce qui concerne la Haute-Égypte.

 

Nekhen...

Elle devint donc ensuite Hiérakonpolis pour les grecs, capitale à l'époque prédynastique (La cité des souverains Scorpion et Narmer).

Cette ville est située face à El-Kab (cité de la netjeret Nekhbet) au sud de Thèbes.

 

◊ Nekheb...

La futur El-Kab, elle supplantera fort facilement à sa voisine de l'autre rive... 

Nekheb El Kab...

 

Elle devait se situer entre l'Itérou et le désert...

A cet embouchure du ouâdi Hilal / wadi Hellal...

A 90 km au sud de Thèbes...

Sur la rive droite du fleuve et ceci bien en face d'Hiérakonpolis.

 

→ Pour celles du delta, c'est à dire la Basse-Égypte...

 

Pê...

Toujours pour les grecs elle se transforma en Bouto / Per-Ouadjet.

Nonobstant, elle ne fut pas un lieu de culte originel quant à Horus ! Elle le devint néanmoins par la suite lorsque Râ l'eu effectivement choisie suite au fait que l'œil d'Horus ait été blessé dans la lutte pour le trône d'Horus.

A cette époque prédynastique, ce fut bien la ville d'Osiris et la capitale de la fédération des nomes du Delta (Le royaume de Pê).


La cité se trouvait sur le bras du Nil Sebennytique.

 

◊ Dep...

La ville de la netjeret Ouadjet, de l'autre côté du Nil.

  

C'est bien le site le plus important que je connaisse !

 

Et cela, si nous désirons comprendre les fondements même de la civilisation égyptienne.

 

Nous sommes autour de 4 000 ans avant notre ère...

Les chasseurs-cueilleurs locaux semblaient alors migrer au stade de l'agriculture ainsi que de l'élevage.

 

Et, bien récemment nous aurions compris qu'aux alentours de 3 500 avant notre ère, la cité même d'Hierakonpolis fut la concentration humaine la plus importante le long de cet Itérou.

Une grande dynamique, s'il en fut à cette période.

Elle devait d'ailleurs s'étendre sur une longueur pouvant atteindre les trois kilomètres en bordure de cette plaine nilolitique.

Tellement active que les historiens supputent même qu'ils firent des échanges avec la cité d'Uruk, en Mésopotamie comme vous vous en doutez.

 

  http://egypte.nikopol.free.fr/Vallee%20des%20rois/Resources/fh000020a.jpeg

Hypogée de Ramsès I...

Thèbes Ouest.

Il semble bien encadré ici par les âmes de Pê et Nekhen...

  Symbolisations ancestrales de la royauté.

  Dans cette attitude de la jubilation, bras levé, poing fermé... 

Source

 

Vous l'aurez parfaitement compris, les "âmes de Pê et Nekhen" furent représentées par un faucon et un chacal.

 

Ainsi :

 

Les âmes de Nekhen / Hiérakonpolis : une tête de chacal.


→ Les âmes de Pê / Bouto : une tête de faucon. 

 

Bâ cette "âme cosmique"... 

 

Ainsi, les baou de Pe et Nekhen furent mentionnés dans les textes funéraires :

- Les Textes des Pyramides,

- Les Textes des Sarcophages,

- Le "livre pour sortir au jour",

- Ainsi que dans le rituel de l'ouverture de la bouche.

 

Furent également mentionnées les âmes de Dep, d'Héliopolis et d'Hermopolis.

 

Certains égyptologues ont avancé l'hypothèse que ces "âmes" étaient celles des anciens rois de ces cités prédynastiques, époques d'avant l'union de l'Égypte.

 

Il s'agirait en fait d'entités divines locales ( ntr = netjer = "dieu") qui selon Kees formaient des "groupes très anciens de divinités dont le nombre et la nature sont indéterminées".

 

Parmi elles figuraient / étaient associés des netjerou connus comme :

- Horus,

- Thot,

- Hapy,

- Osiris (Textes des Sarcophages). 

 

Les "âmes de Pé et de Nekhen"...

 

Ils furent très importants pour les pharaons qui de toutes époques en firent références.

 

Tellement précieux à leurs yeux que mêmes les pharaons dits Koushistes se prirent à penser et agir en tant que descendants mêmes des âmes de Pé et de Nekhen.

 

A suivre prochainement...

 

Nekken âme 

  "Âme de Nekhen"

Règne de Sésostris I (1961-1917 avant notre ère)
Calcaire peint, du temple de la pyramide de Sésostris I, Lisht...
 Fonds Rogers, 1909 (09.180.41) 

 

Désinences... Prochainement sur le même sujet...  Les "âmes de Nekhen"...   

 

- Des peintures de références,

- Un étonnant sanctuaire,

- "La Grande Cache",

- Des chefs-d'oeuvres,

- Kom El-Ahmar, le berceau des "âmes de Nekhen"

 

 

Afin d'en connaître davantage, je vous invite à consulter :

 

       • Sources...

 

Paul Barguet, Le Livre des Morts des anciens égyptiens, Paris, Cerf, 1967, pp. 148-150 (pour les âmes de Pé) et pp. 150-151 (pour celles de Nekhen)...

 

Collection "Passion de l'Egypte" Editions Atlas 2003

 

Dictionnaire de la Civilisation Égyptienne - Rachet Guy - Larousse

 

Les Dieux de l'Egypte, l'un et le multiple.  Erik Hornung, Champs / Flammarion


Pinch, Geraldine (2004) Mythologie égyptienne : Un guide pour les dieux, déesses et les traditions de l'Egypte antique. Oxford University Press.

 

La Mythologie Égyptienne - Aude Gros de Beler - Editions Molière

 

Dieux et Déesses de l'Égypte ancienne -  Dr. Edouard Lambelet - Editions Lehnert & Landrock - 1989 - Les divinités de l'Égypte ancienne et comment les reconnaître.

 

Nadine GUILHOU - Janice PEYRE : La mythologie égyptienne.  

 

Ziegler, Bovot, L'Egypte ancienne, Manuel de l'Ecole du Louvre, Paris, 2001, P. 194. 

 

Jean-Pierre Corteggiani, "L'Égypte ancienne et ses dieux", Fayard, p. 280.

 

      Sitographie...

 

Wikipedia  

 

      Taggé avec :

 

Parcours thématiques...

 

Les dynasties...

 

Netjerou, netjerout en Égypte antique ! 

 

Clé de VIE

 

Aphorismes...   

Ceci pour autoriser et provoquer d'autres pensées !

Aucune prétention...

Ne prétend pas tout dire...   

 

"Demandez et l’on vous donnera;

 

cherchez et vous trouverez;

 

frappez et l’on vous ouvrira."
St Matthieu, La Bible 

 

Et pour faire honneur au grand âge de cet homme illustre, permettez-moi de le siter :

 

"Etre libre,

ce n’est pas seulement être débarrassé de ses chaînes,

mais c’est vivre d’une façon qui respecte

et

améliore la vie des autres."
Nelson Mendela

 

 

"On devrait utiliser le passé

comme un trampoline

et

non comme sofa."
Harold Mac Millan

 

aimé

 

vie, santé, force (v.s.f.).

                                                                            

 vie, force et santé.

La patrie des "âmes de Nekhen", ces génies d'Horus... (1) en Égypte ancienne !
La patrie des "âmes de Nekhen", ces génies d'Horus... (1) en Égypte ancienne !
La patrie des "âmes de Nekhen", ces génies d'Horus... (1) en Égypte ancienne !

Partager cet article

Repost 0